Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Emma de Bavière

mardi 4 juillet 2017, par ljallamion

Emma de Bavière (vers 808-876)

Aristocrate de l’empire carolingien

Tombeau de Emma de BavièreFille de Welf 1er , comte en Bavière, et de Hedwig . Sœur de l’impératrice Judith de Bavière seconde épouse de Louis le Pieux. Elle épouse le fils de ce dernier Louis le Germanique.

En 819, l’empereur Louis le Pieux, veuf d’Ermengarde de Hesbaye, se remarie avec Judith de Bavière. La naissance en 823 du prince Charles remet en cause le partage de l’empire décidé en 817 en faveur de ses trois fils nés d’Ermengearde.

Afin de se concilier au moins un de ses beau-fils et de favoriser l’influence de sa famille, Judith organise en 827 le mariage de Louis et de sa sœur Emma, projet d’autant plus approprié que Louis doit hériter du duché de Bavière [1]. Ce mariage lui permet donc de s’allier aux Welfs, importante famille de son futur royaume.

Ce mariage n’empêche pas Louis de participer avec Lothaire à la révolte de 833 contre Louis le Pieux.

Mais, après la mort de Louis le Pieux en 840, Louis s’allie avec Charles contre Lothaire. Après l’avoir battu à Fontenoy-en-Puisaye [2], ils lui imposent le traité de Verdun en août 843, par lequel, entre autres, Louis devient roi de Germanie.

Emma meurt le 31 janvier 876. Elle est inhumée dans l’abbaye bénédictine de Kleinelfdorf fondée par saint Emmeran à Ratisbonne [3].

Son mari lui survit 7 mois jusqu’au 28 août 876. Il est enterré dans l’église de Lorsch [4], dans le Palatinat [5]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l’auguste maison de France, vol. 1), Villeneuve d’Ascq, éd. Patrick van Kerrebrouck, 1993, 545 p. (ISBN 978-2-95015-093-6)

Notes

[1] Le duché de Bavière est une ancienne principauté allemande qui fut membre du Saint-Empire romain germanique puis rattaché à l’Électorat de Bavière. Sa capitale était la ville de Munich. Vers l’an 600, le territoire de l’actuel État libre de Bavière était occupé par trois tribus : les Baiern, qui ont donné leur nom au pays (Bavière se dit Bayern en allemand), les Francs et les Suèves. Tandis que l’actuelle Bavière du Nord tombait sous la souveraineté des Francs, les Alamans et les Bavarois formaient, au sud, des territoires souverains séparés par la rivière Lech. À ses débuts, le duché de Bavière s’étendait loin vers l’est et le sud, jusqu’à la Carinthie actuelle, en Basse-Autriche et en Haute-Italie. Mais le cœur du pays se situait sur le Danube. Aux 10ème et 12ème siècles, ces territoires ont donné naissance aux duchés de Bavière, de Carinthie et d’Autriche. Le principal siège ducal était Ratisbonne.

[2] La bataille de Fontenoy-en-Puisaye eut lieu le 25 juin 841 sur le territoire de l’actuelle commune de Fontenoy (Yonne), "au cœur" de la Puisaye. Elle opposa Lothaire 1er, le fils aîné de Louis le Pieux, à ses deux frères, Louis le Germanique et Charles le Chauve. Leur neveu, le roi Pépin II d’Aquitaine, fils de feu Pépin 1er, se rangea du côté de Lothaire.

[3] L’abbaye Saint-Emmeran, aujourd’hui divisée entre le château de Thurn und Taxis et la basilique Saint-Emmeran, était une abbaye bénédictine fondée vers 739 à Ratisbonne en Bavière, sur la tombe de l’évêque missionnaire franc Emmeran de Ratisbonne.

[4] L’abbaye de Lorsch, fondée en 764 fut construite à la périphérie de la ville de Lorsch (Allemagne, Hesse) dans la plaine du Rhin et devint un important centre culturel au Moyen Âge. La consécration de l’église fut faite par l’archevêque de Mayence Lull vers l’an 774 en présence de Charlemagne. Possédant l’une des plus grandes bibliothèques du Moyen Âge, l’abbaye avait des possessions dans la forêt d’Odenwald, la Bergstraße, la Hesse rhénane, l’Alsace et la Lorraine. L’abbaye devint une possession de l’électorat de Mayence en 1232 puis du Palatinat du Rhin à partir de 1461. L’abbaye fut dissoute en 1564 puis incendiée en 1621 lors de la retraite des Espagnols.

[5] Le palatinat du Rhin, l’électorat palatin, aussi connu sous le nom de Bas-Palatinat ou de Palatinat inférieur, possession du comte palatin du Rhin, était l’un des sept plus anciens électorats du Saint Empire romain germanique. Son souverain était appelé électeur palatin.