Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Louis-Joseph de Vendôme dit le Grand Vendôme

Louis-Joseph de Vendôme dit le Grand Vendôme

lundi 8 mai 2017 (Date de rédaction antérieure : 25 mars 2017).

Louis-Joseph de Vendôme dit le Grand Vendôme (1654-1712)

Duc de Vendôme de 1669 à 1712-Duc de Beaufort de 1669 à 16881-Duc d’Étampes en 1669-Comte de Penthièvre en 1669-Général français

Fils aîné de Louis II , duc de Mercœur, duc de Vendôme [1], et de Laure Mancini et petit-fils de César de Vendôme . Il est donc l’arrière-petit-fils du roi Henri IV et de Gabrielle d’Estrées et le petit-fils de Françoise de Lorraine . Il est également le cousin germain de la duchesse et régente de Savoie Marie Jeanne Baptiste de Savoie et de la reine de Portugal Marie-Françoise de Savoie .

Orphelin à l’âge de 15 ans, il hérite d’une immense fortune et débute une carrière militaire à l’âge de 18 ans. Il est promu au grade de lieutenant général en 1688. Durant la guerre de la Ligue d’Augsbourg [2], il se distingue lors des batailles de Steinkerque [3] et de La Marsaille [4], puis commande l’armée d’invasion de la Catalogne en 1695 et s’empare de Barcelone en 1697.

En 1702, après la capture du maréchal de Villeroy à Crémone au tout début de la guerre de Succession d’Espagne [5], Vendôme est nommé à la tête de l’armée française en Italie en 1702. Il y fait la connaissance de Giulio ou Jules Alberoni qui fera carrière en devenant son amant.

Vendôme s’oppose durant trois ans à son cousin, le prince Eugène de Savoie-Carignan, feldmaréchal [6] impérial qu’il bat à Cassano [7] en 1705. En 1706, il remporte la bataille de Calcinato [8] avant d’être envoyé en Flandre où l’armée française a subi plusieurs défaites. Mais il se querelle avec le duc de Bourgogne et ne peut empêcher une nouvelle défaite française à Audenarde [9].

Dégoûté par ce revers dont il rejette la responsabilité sur le petit-fils de Louis XIV, il se retire dans ses propriétés. Il épouse alors en 1710 une de ses cousines, Marie-Anne de Bourbon , Mademoiselle de Montmorency, fille d’ Henri Jules de Bourbon-Condé et d’ Anne de Bavière . Cette union resta sans postérité.

Il est rappelé pour prendre le commandement de l’armée de Philippe V d’Espagne. Il remporte alors les victoires de Brihuega [10] et de Villaviciosa [11] qui assurent à Philippe le trône d’Espagne. Critiqué par ses contemporains qui lui reprochent une grossièreté soldatesque et des mœurs homosexuelles dissolues, il fut l’un des meilleurs généraux de Louis XIV.

À sa mort en 1712 à Vinaròs [12] en Espagne, des suites d’une indigestion, Philippe V d’Espagne fit porter le deuil à tout son royaume ; ses restes reposent à l’Escurial [13], dans le caveau des Infants.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean-Paul Desprat, Les Bâtards d’Henri IV. La saga des Vendômes (1594-1727), 1994/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1372

Notes

[1] Le comté de Vendôme est constitué des châtellenies de Lavardin, de Montoire - dont les seigneurs deviennent comtes de Vendôme en 1218 - de Trôo et de Mondoubleau - annexé au comté en 1406. La seigneurie de Beaugency est un alleu qui passera aux comtes de Blois. Le comté comportait également une vicomté de Vendôme. Un acte de 1484, signale que le comté de Vendôme relevait à cette date du duché d’Anjou.

[2] La guerre de la Ligue d’Augsbourg, également appelée guerre de Neuf Ans, guerre de la Succession Palatine ou guerre de la Grande Alliance, eut lieu de 1688 à 1697. Elle opposa le roi de France Louis XIV, allié à l’Empire ottoman et aux jacobites irlandais et écossais, à une large coalition européenne, la Ligue d’Augsbourg menée par l’Anglo-néerlandais Guillaume III, l’empereur du Saint Empire romain germanique Léopold 1er, le roi d’Espagne Charles II, Victor Amédée II de Savoie et de nombreux princes du Saint Empire romain germanique. Ce conflit se déroula principalement en Europe continentale et dans les mers voisines, mais on y rattache le théâtre irlandais, où Guillaume III et Jacques II se disputèrent le contrôle des îles britanniques, et une campagne limitée entre les colonies anglaises et françaises et leurs alliés amérindiens en Amérique du Nord. Cette guerre fut la deuxième des trois grandes guerres de Louis XIV.

[3] La bataille de Steinkerque (aujourd’hui Steenkerque en Belgique wallonne) eut lieu le 3 août 1692 et se solda par une victoire française sur la Ligue d’Augsbourg.

[4] La bataille de La Marsaille, ou bataille de Marsaglia, est une bataille victorieuse livrée le 4 octobre 1693 par une armée française commandée par Nicolas de Catinat face à une armée hispano-savoyarde commandée par Victor-Amédée II de Savoie pendant la guerre de la Ligue d’Augsbourg.

[5] La guerre de Succession d’Espagne est un conflit qui a opposé plusieurs puissances européennes de 1701 à 1714, dont l’enjeu était la succession au trône d’Espagne à la suite de la mort sans descendance du dernier Habsbourg espagnol Charles II et, à travers lui, la domination en Europe. Dernière grande guerre de Louis XIV, elle permit à la France d’installer un monarque français à Madrid : Philippe V, mais avec un pouvoir réduit, et le renoncement, pour lui et pour sa descendance, au trône de France, même dans le cas où les autres princes du sang français disparaîtraient. Ces conditions ne permettaient pas une union aussi étroite que celle qui était espérée par Louis XIV. La guerre de succession donna néanmoins naissance à la dynastie des Bourbons d’Espagne, qui règne toujours aujourd’hui.

[6] Grade militaire d’officier général supérieur dans les armées allemandes, autrichiennes et impériales russes.

[7] La bataille de Cassano eut lieu le 16 août 1705 pendant la guerre de Succession d’Espagne à Cassano en Lombardie (nord de l’Italie). Les deux camps subirent de fortes pertes, mais les Français en sortirent victorieux.

[8] La bataille de Calcinato le 19 mai 1706 est une bataille de la guerre de Succession d’Espagne, opposant l’armée franco-espagnole commandée par le duc de Vendôme à l’armée autrichienne. La bataille s’est terminée par une victoire des Franco-Espagnols.

[9] La bataille d’Audenarde eut lieu aux abords de la ville flamande du même nom, en Belgique, le 11 juillet 1708. L’armée française du duc de Vendôme y fut battue par les Impériaux du Prince Eugène et les Anglais du duc de Marlborough.

[10] La bataille de Brihuega eut lieu le 8 décembre 1710 pendant la guerre de Succession d’Espagne. L’arrière-garde britannique sous le commandement de James Stanhope y fut attaquée par le duc de Vendôme sur la route de Barcelone. Stanhope dut se rendre et fut fait prisonnier. Seul un petit détachement britannique parvint à Barcelone ; l’alliance avec les Habsbourg en Espagne, déjà affaiblie par les défaites, commence dès lors à s’émietter.

[11] La bataille de Villaviciosa eut lieu le 10 décembre 1710, deux jours après la bataille de Brihuega, pendant la guerre de Succession d’Espagne.

[12] Vinaròs, est une commune d’Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est le chef-lieu de la comarque du Baix Maestrat. Elle fait partie de la mancomunidad de la Taula del Sénia. Elle est située dans la zone à prédominance linguistique valencienne

[13] Madrid