Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gondoul de Metz

vendredi 3 mars 2017, par ljallamion

Gondoul de Metz (mort en 822 ou 823)

37ème évêque de Metz entre 816 et 822

Armoiries des évêques de Metz : Les pierres rappellent le martyre de Saint-Etienne, lapidé, et la main tenant l'épée celui de Saint-Paul, qui eu la tête tranchée. Ces deux saints sont les patrons du diocèse.Après une vacance de 25 ans du siège épiscopal, il succède à Angilram en 816 à la tête de l’évêché de Metz [1].

Aldric, futur évêque du Mans et aumônier de Louis le Pieux, a été formé dans son chapitre.

Il décède en 822 ou 823. Il est enterré à l’abbaye de Gorze [2].

Drogon de Metz lui succède comme évêque.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Gondoul de Metz/ Portail de Metz/ Évêque de Metz

Notes

[1] Fondé vers le 3ème siècle, l’évêché de Metz a longtemps été une entité à la fois politiquement puissante et riche. Opposé à la bourgeoisie messine puis soumis à l’influence du royaume de France, il va progressivement perdre son poids économique puis son influence politique. Aujourd’hui l’évêque de Metz a la particularité d’être l’un des deux seuls évêques catholiques au monde à ne pas être formellement nommés par le Pape, mais par un pouvoir temporel (le concordat en Alsace-Moselle confiant au président de la République française la nomination de l’évêque de Metz et de l’archevêque de Strasbourg).

[2] L’abbaye Saint-Gorgon de Gorze est une abbaye bénédictine fondée à Gorze près de Metz, vers 747. À partir de 933, elle est à l’origine d’une réforme de la règle bénédictine qui va se diffuser à tout le Saint Empire.