Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Drogon de Metz

mercredi 8 octobre 2014

Drogon de Metz (801-855)

Archevêque de Metz en 834

Page du sacramentaire de Drogon Archevêque de Metz en 834Fils illégitime de l’empereur Charlemagne avec sa concubine Regina.

Étant l’un des rares enfants à survivre à son père, les perspectives d’avenir politique de Drogon étaient très favorables. Un fils plus âgé de Charlemagne a voulu assurer son avenir pour éviter d’en faire un adversaire.

Drogon est devenu ecclésiastique en 818, abbé du monastère de Luxeuil [1] en 820 et devint évêque de Metz en 823 puis archevêque en 834 à vie.

Son plus jeune frère, Hugues , a été également ordonné. Il est resté extrêmement fidèle à son demi-frère Louis le Pieux et a acquis une forte influence sur lui. L’influence de Drogon a commencé à s’affaiblir après la mort de Louis et encore plus après la mort de son frère Hugues en 844.

Il est parvenu à assurer l’édition du Sacramentaire de Drogon qui porte son nom. Il est enterré dans l’église de l’abbaye de la rue Arnulf à Metz.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article L’évêque de Metz et archichapelain Drogon (801/802-855), Revue belge de philologie et d’histoire, no 81-4, p. 945-1014, Sophie Glansdorff, 2003.

Notes

[1] Le monastère Saint-Pierre et Saint-Paul de Luxeuil est situé à Luxeuil-les-Bains au Sud-Est des Vosges. Il a été fondé en 590 par saint Colomban, ce qui a permis à Luxovium, importante cité à l’époque romaine mais déserte car complètement ruinée par les invasions barbares, de revivre. Les Sarrasins la pillent en 732, mais Charlemagne la relève et la règle de Saint-Benoît remplace celle de Saint-Colomban. Ce monastère était renommé pour son scriptorium, actif dès le milieu du 7ème siècle, et probablement le lieu de naissance de la première écriture calligraphique en minuscules, avec une ornementation marginale empruntée à la grammaire décorative de l’Irlande. Un de ses manuscrits le plus célèbre est le Lectionnaire de Luxeuil composé à la fin du 7ème siècle.