Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Aldric du Mans

mardi 26 mai 2015, par ljallamion

Aldric du Mans (vers 800-856)

Évêque du Mans

Aumônier de Louis le Pieux

La forêt de la Charnie près du château de l'Essart à Sainte-Suzanne (Mayenne)Né en Saxe ou en Bavière, Aldric aurait été envoyé par ses parents à la cour de Charlemagne vers l’âge de douze ans.

Il a débuté sa carrière ecclésiastique comme prêtre au chapitre de la cathédrale de Metz [1], sous l’évêque Gondoul de Metz . Il est consacré évêque du Mans le 11 janvier 832. Il est le premier qui défricha la forêt de la Charnie [2] en y créant 5 établissements agricoles.

En 839, ayant rendu hommage au roi Charles, Aldric est chassé de son siège épiscopal par Lambert II de Nantes, récemment revenu d’Italie et soutien de Lothaire.

Il est mort au Mans le 7 janvier 856.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de André Chédeville et Hubert Guillotel, La Bretagne des saints et des rois : Ve-Xe siècle, Rennes, éditions Ouest-France, coll. « université »,‎ 1984,

Notes

[1] Vers 784, Paul Diacre, moine bénédictin de Lombardie qui séjourna à la cour de Charlemagne et à Metz, écrivit une Histoire des évêques de Metz selon laquelle Pépin le Bref aida financièrement l’évêque Chrodegang à réaliser des travaux dans le sanctuaire (ciborium, chancel, presbytérium, déambulatoire). Le 28 février 835, Louis le Débonnaire est solennellement rétabli dans la cathédrale par son demi-frère l’archevêque Drogon de Metz. Le 9 septembre 869, Charles II le Chauve y est couronné par l’archevêque Hincmar de Reims.

[2] La Charnie est une forêt située aux confins des départements de la Mayenne (Saint-Léger, Sainte-Suzanne, Thorigné-en-Charnie...) à l’ouest, et de la Sarthe (Parennes, Chemiré-en-Charnie, Joué-en-Charnie...) à l’est. On distingue la forêt de la Grande-Charnie à l’ouest et la forêt de la Petite-Charnie à l’est.