Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Juan Domingo de Zuñiga y Fonseca

Juan Domingo de Zuñiga y Fonseca

samedi 23 juillet 2016

Juan Domingo de Zuñiga y Fonseca (1640-1716)

Militaire et homme d’état espagnol-Comte de Monterrey et Fuentes-Vice-roi de Catalogne

Nommé gouverneur des Pays-Bas espagnols [1] de 1670 à 1675, il fut chargé de la construction du Fort de Monterey [2] destiné à renforcer la défense de Bruxelles.

Il dut faire face aux débuts de la guerre de Hollande [3], et apporta un soutien au complot de Latréaumont [4] contre Louis XIV, qui fut toutefois rapidement démantelé par le gouvernement français.

Rappelé en Espagne durant la guerre de Hollande, il fut vice-roi de Catalogne de 1677 à 1678.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Juan Domingo de Zuñiga y Fonseca/ Portail de l’Espagne/ Gouverneur des Pays-Bas espagnols

Notes

[1] Les Pays-Bas espagnols étaient les États du Saint Empire romain rattachés par union personnelle à la couronne espagnole sous le règne des Habsbourgs, entre 1556 et 1714. Cette région comprenait les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, ainsi que des territoires situés en France et en Allemagne. La capitale était Bruxelles.

[2] Le fort de Monterey était une citadelle bruxelloise bâtie en 1672 et démantelée au 18ème siècle. Elle complétait les fortifications de la Seconde enceinte de Bruxelles, devenues insuffisantes. Ses derniers vestiges disparurent en 1860. Son existence reste évoquée à travers le nom des Rue du Fort et Rue des Fortifications de l’actuelle commune de Saint-Gilles. Les travaux du fort sont réalisés entre 1672 et 1675 sur les hauteurs de Obbrussel (Haut-Bruxelles, futur Saint-Gilles), au sud de la porte de Hal, par les ingénieurs militaires Merex et Blom. Le fort, flanqué de 4 bastions couvrait une superficie de 6 bonniers, c’est-à-dire 6 hectares, et offrait une vision large sur la vallée de la Senne. La construction du fort nécessita la démolition de trois moulins à vent des 16ème et 17ème siècles, qui étaient dressés sur la Wintmolenberch, actuelle place de la Barrière.

[3] La guerre de Hollande se déroule de 1672 à 1678. Elle oppose la France et ses alliés (Angleterre, Münster, Liège, Bavière, Suède) à la Quadruple Alliance comprenant les Provinces-Unies, le Saint Empire, le Brandebourg et l’Espagne. Elle modifie l’équilibre européen au détriment du royaume de France, qui triomphe néanmoins de ses adversaires sur le plan militaire. Les effectifs de l’armée française atteignaient 280 000 hommes. Par le traité de Nimègue, qui met fin à la guerre, la France restitue la plupart de ses conquêtes, mais acquiert la Franche-Comté et plusieurs villes de Flandre.

[4] Le complot de Latréaumont, du nom de son principal instigateur, est un complot qui a été démasqué en 1674 en France, et fut dirigé directement contre le roi Louis XIV. C’est le seul complot contre l’État qui eut lieu durant le règne du Roi Soleil, c’est également l’un des rares complots visant l’instauration d’une république en France avant la Révolution française. Inspiré par Gilles Duhamel de Latréaumont, le complot fut dénoncé, et ses membres furent exécutés après procès