Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Martin 1er de Sicile dit le Jeune

Martin 1er de Sicile dit le Jeune

lundi 9 mai 2016, par ljallamion

Martin 1er de Sicile dit le Jeune (1374-1409)

Roi de Sicile de 1390 à 1409

Martin 1er de Sicile dit le Jeune Roi de SicileFils de Martin 1er d’Aragon dit le Vieux, souverain de la couronne d’Aragon et de Maria López de Luna .

Il épouse à Barcelone, le 29 novembre 1391, Marie 1ère reine de Sicile , fille de Frédéric III le Simple , et de Constance d’Aragon, avec une dispense du pape Clément VII pour cousinage.

Il prend aussitôt le titre de roi, et passe en Sicile avec sa femme. Ils débarquent à Trapani [1] le 25 mars 1392.

La Sicile, privée de souverains depuis 1379, est alors en proie aux plus grands désordres, déchirée par plusieurs factions, et tyrannisée par les principaux seigneurs. Martin doit se présenter à la tête d’une armée pour reprendre Palerme, que le comte de Clermont [2] Andrea Chiaramonte tenait en son pouvoir. Le peuple, lassé des exactions de ce seigneur, se soulève et ouvre les portes de la ville. Clermont est néanmoins amnistié et rallie la cause royale. Martin et la reine Marie sont couronnés en mai 1392 à Palerme.

La réconciliation du comte de Clermont avec la cour déplait à Bernardo Cabrera, seigneur aragonais et favori du roi. Dans le but de supplanter le comte et d’obtenir ses domaines, il l’accuse de complot contre le roi, et en donne pour preuve un poignard que Chiaramonte porte, malgré la défense faite de paraître armé à la cour. Le comte, soumis à la question, avoue, est condamné à mort et exécuté le 1er juin avec ses prétendus complices. Ses biens sont confisqués, et son comté de Modica est adjugé à son accusateur le 20 juin 1392, qui obtient aussi la charge de grand-amiral.

Cette exécution excite dans Palerme une telle émeute parmi les barons que la cour doit se réfugier à Catane [3]. La sédition s’étend dans toute la Sicile, et il ne reste bientôt plus à Martin que Catane, Messine [4] et Syracuse [5]. Les corsaires hafsides [6] d’Afrique profitent alors des troubles pour mener des raids en Sicile.

En juin 1393, ils enlèvent nombre d’habitants susceptibles de payer rançon, dont l’évêque de Syracuse. Par les conseils des archevêques de Palerme et de Monreale, les Palermitains se soumettent en 1399, suivis par les autres villes. La paix est rétablie.

Le 25 mai 1402, la reine Marie meurt, instituant son époux pour son héritier. L’année suivante Martin se remarie avec Blanche de Navarre, fille du roi Charles III. La Sardaigne s’étant révoltée contre le roi d’Aragon Martin le vieux, Martin le jeune conduit une expédition au secours de son père, et remporte, le 30 juin 1409, une grande victoire sur les rebelles, commandés par Guillaume II vicomte de Narbonne .

Peu de temps après, il tombe malade, et meurt de la malaria à Cagliari [7], où il est enterré dans la cathédrale Sainte-Marie [8]. Il laisse deux enfants illégitimes, un fils nommé Frédéric, légitimé par le pape Benoît XIII, mort empoisonné le 29 mai 1428 au château de Branzat, en Aragon, où sa turbulence l’avait fait enfermer, et une fille, Yolande , qui sera mariée deux fois dans la maison de Gusman. Un autre fils, nommé lui aussi Frédéric, que Martin avait eu de sa première femme, la reine Marie était mort quelque temps avant sa mère en 1402. Son père Martin le vieux, roi d’Aragon en 1395, succède à son fils à sa mort et laisse la régence de Sicile à la reine Blanche de Navarre.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article du Gran Enciclopèdia Catalana, « Martí I de Sicília », sur www.enciclopedia.cat, Grup Enciclopèdia Catalana

Notes

[1] Trapani ou Drépane, est une ville italienne dans la province dont elle est la capitale qui se situe dans la partie occidentale de la Sicile. La ville est connue pour avoir développé l’extraction et la commercialisation du sel, en relation avec sa position naturelle en bordure de la mer Méditerranée et son port, qui servait dans l’antiquité de débouché commercial à la ville d’Erice, (Éryx) située sur le mont qui domine Trapani, et qui était alors plus connue grâce à son sanctuaire d’Aphrodite.

[2] Les Chiaromonte ou Chiaramonte sont une grande famille italienne d’origine normande. Le nom de cette importante famille médiévale de l’Italie méridionale et de la Sicile vient de Clairmont, Clairemont, ou peut-être même plutôt de Clermont. Dans ce dernier cas, la famille est probablement d’origine picarde, et non issue du duché de Normandie.

[3] Catane est une ville de la province du même nom en Sicile en Italie. C’est la deuxième ville la plus peuplée de l’île derrière Palerme. Catane est située sur la côte orientale de la Sicile, sur la mer Ionienne, à mi-chemin entre les villes de Messine et Syracuse, au pied du volcan Etna.

[4] Messine est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom en Sicile. Ville très ancienne, Messine a atteint son apogée entre la fin du Moyen Âge et le milieu du 17ème siècle.

[5] Syracuse est une ville italienne située sur la côte, dans le sud-est de la Sicile. Elle fut fondée au 8ème siècle av. jc par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd’hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques.

[6] Les Hafsides sont une dynastie d’origine masmoudienne qui gouverne puis règne sur l’Ifriqiya, soit la Tunisie, le Constantinois et la Tripolitaine, entre 1207 et 1574. Étroitement liés aux Almohades, au nom desquels ils gouvernent l’Ifriqiya à partir de 1207, les Hafsides deviennent indépendants sous Abû Zakariyâ Yahyâ en 1236 et se maintiendront au pouvoir jusqu’à l’annexion de la Tunisie par l’Empire ottoman en 1574.

[7] Cagliari est une municipalité italienne et la capitale de l’île de Sardaigne, une région autonome d’Italie. Ville ancienne avec une longue histoire, Cagliari a vu le passage de plusieurs civilisations. Sous les bâtiments de la ville moderne, il y a une stratification continuelle des établissements humains d’environ cinq milliers d’années, à partir du néolithique jusqu’à nos jours. Il y a quelques domus de Janas, très endommagés par leur exploitation comme carrières, une grande nécropole de l’époque carthaginoise, un amphithéâtre de l’époque romaine, une basilique byzantine, deux tours de l’époque de Pise, un solide système de fortifications qui faisait de la ville le centre de la puissance de l’Espagne impériale des Habsbourg dans la mer Méditerranée occidentale.

[8] La Cathédrale Sainte-Marie est une église de la ville de Cagliari, sur l’île italienne de Sardaigne. Elle a été construite au 13ème siècle dans le style romano-pisan et a obtenu le statut de cathédrale en 1258. Aux 17ème et 18ème siècles, elle a été rénovée en style baroque puis, en 1930, dans le style néo-roman, en s’inspirant de la cathédrale de Pise.