Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Publius Licinius Crassus (consul en 171 av.jc)

Publius Licinius Crassus (consul en 171 av.jc)

dimanche 3 avril 2016

Publius Licinius Crassus (consul en 171 av.jc)

Homme politique romain

Préteur [1] en 176 av. jc, il reçoit à l’issue de sa préture la province d’Hispanie citérieure [2]. En 171, il est élu consul de la République romaine avec Caius Cassius Longinus .

La même année, Rome entreprend une guerre contre le roi Persée de Macédoine. Publius Licinius Crassus est battu à la bataille de Callinicus [3].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Publius Licinius Crassus (consul en -171)/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[2] Après la victoire romaine sur Carthage lors de la Deuxième guerre punique, la République romaine divise ses territoires ibériques en deux provinces : l’Hispanie ultérieure et l’Hispanie citérieure. L’Hispanie citérieure couvre la côte méditerranéenne des Pyrénées à Carthagène. L’administration de la province est installée à Tarragone. Avec l’extension des conquêtes romaines vers l’intérieur des terres, cette province devient la Tarraconaise, qui couvrira le territoire allant de la Méditerranée à la Galice et au nord de l’actuel Portugal.

[3] La bataille de Callinicus fut remportée en 171 av.jc, près de Larissa, par le roi Persée de Macédoine sur les légions romaines du consul Publius Licinius Crassus pendant la troisième guerre macédonienne. Les Romains furent obligés de se retirer en laissant environ 2 500 hommes sur le champ de bataille contre des pertes minimes du côté macédonien. S’ensuivirent deux années de guerre incertaines qui se soldèrent par une victoire décisive de Rome à la bataille de Pydna en 168 av.jc.