Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Judith de Hongrie

mardi 8 mars 2016

Judith de Hongrie (vers 969- vers 988)

Princesse hongroise

Née à Esztergom [1] membre de la famille Árpád. Elle fut brièvement l’épouse de Boleslas 1er de Pologne. Selon certaines sources, elle était l’aînée des enfants de Géza, grand-prince des Hongrois et de sa première épouse Sarolt .

Vers la fin de l’année 985, Judith épouse Boleslas 1er, fils de Mieszko 1er de Pologne, duc des Polannes* qui vient de répudier sa première épouse Hunilda, fille de Rikdag, margrave [2] de Misnie [3]. Cette union, produit un fils, Bezprym, né en 986 ou 987.

Vers 987, sans doute en raison de la détérioration des relations entre la Pologne et la Hongrie, Judith est répudiée. Elle demeure probablement en Pologne et meurt peu de temps après son divorce. Son beau-père étant encore vivant au moment de sa séparation, elle n’aura donc jamais été duchesse des Polanes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Judith of Hungary »

Notes

[1] Esztergom est une ville hongroise, située dans le comitat de Komárom-Esztergom, à la frontière entre la Slovaquie et la Hongrie. Elle a joué un rôle très important dans l’histoire hongroise.

[2] Margrave était un titre de noblesse donné aux chefs militaires des marches, dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[3] La Marche de Misnie ou Margraviat de Misnie était une principauté médiévale, une marche du Saint Empire romain, qui se trouvait dans la région de l’actuel land de Saxe. La Marche de Misnie fut parfois aussi appelée la Marche de Thuringe. Habituellement, ce nom était plutôt utilisé pour désigner la partie orientale de la Marche de Misnie, les territoires situés à l’est de l’Elbe et de la Saale habités par les Slaves, les Milceni ancêtres des Sorabes. Autrefois, la « Marche de Thuringe » était aussi appelée la Marche Sorabe.