Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Jean II d’Harcourt dit le Preux

Jean II d’Harcourt dit le Preux

dimanche 7 juin 2015, par ljallamion

Jean II d’Harcourt dit le Preux (vers 1240-1302)

Chevalier-Seigneur d’Harcourt et baron d’Elbeuf-Vicomte de Châtellerault-Maréchal de France

Entrée du domaine d'HarcourtFils de Jean 1er le prud’homme , seigneur d’Harcourt et baron d’Elbeuf, et d’Alix de Beaumont.

Il épousa en premières noces Agnès de Lorraine, fille de Ferry III duc de Lorraine et de Marguerite de Champagne. Veuf et sans enfants, il se remaria vers 1275 avec Jeanne de Châtellerault

Maréchal de France dès l’an 1283, il suivit le roi Philippe le Hardi dans la croisade d’Aragon [1] de 1285. Pendant que Philippe faisait le siège de la ville de Roses, qu’il avait investie, le 28 juin, il ne pouvait arriver à son camp aucun convoi, sans qu’il y eût un combat. On en attendait cependant un, lorsqu’on fut averti que le roi d’Aragon voulait l’enlever, et qu’à cet effet, il s’était mis, le 14 août, en embuscade entre Bagnols et Gérone [2], avec quatre cents chevaux et deux mille hommes de pied, l’élite de ses troupes.

Philippe chargea le maréchal de Harcourt de soutenir et protéger ce convoi. Le maréchal étant parti, vers la fin de la nuit, avec le connétable [3] Raoul de Nesle et cinq cents cavaliers, ils arrivèrent, le 15 août, à la pointe du jour, vers l’endroit où le roi d’Aragon s’était embusqué.

Celui-ci commença alors une charge, que les Français reçurent avec beaucoup de bravoure et d’intrépidité. Ils chargèrent à leur tour avec le plus grand succès, et mirent les Espagnols dans une déroute complète. Le roi d’Aragon fut blessé dans cette action, et Gérone capitula, le 7 septembre.

Lorsque le Roi porta la guerre en Angleterre en 1295, il nomma Jean d’Harcourt lieutenant général de l’armée navale avec Mathieu IV de Montmorency . La flotte se porta devant Douvres [4] ; la ville fut prise et brûlée.

En 1302, Harcourt accompagna Charles de Valois en Sicile. Il commandait la gendarmerie et déploya une grande vaillance. Terrassé par la maladie, il mourut au retour de l’expédition le 21 décembre 1302. Il fut inhumé au prieuré de Notre-dame du Parc d’Harcourt [5].

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jean II d’Harcourt/ Portail de la Normandie/ Maison d’Harcourt

Notes

[1] La Croisade d’Aragon est un conflit opposant entre 1284 et 1285 les armées du roi de France Philippe III le Hardi à celles du roi d’Aragon Pierre III. Le pape Martin IV organise la guerre, lui donnant son nom de « croisade », car il s’inquiétait des conquêtes de Pierre en Sicile. Il lui retire la couronne d’Aragon, le royaume étant vassal du Saint-siège, pour la remettre à Charles de Valois, fils de Philippe III. Au conflit franco aragonais se greffe un conflit familial dans la maison de Barcelone, puisque le roi de Majorque Jacques II, frère de Pierre III, s’allie à Philippe III. En effet, Jacques, étant également comte de Roussillon, se sentait coincé entre les deux monarques et ne pu que s’allier au souverain français pour faire obstacle aux ambitions de son aîné, qui n’avait jamais caché son mécontentement de voir une partie de son héritage s’en aller à son frère cadet.

[2] Gérone est une ville située dans le nord-est de l’Espagne en Catalogne. Elle est la capitale de la province de Gérone ainsi que de la comarque du Gironès

[3] Le connétable de France était le chef des armées du roi. Instituée en 1060 par Henri 1er, la charge est d’abord assez semblable à celle de grand écuyer qui va lui succéder. Il devient le « chef souverain des armées du roi » après 1191. La trahison du connétable de Bourbon en 1523 va rendre la monarchie prudente vis-à-vis du choix du titulaire de cet office. L’office de connétable est supprimé le 13 mars 1627.

[4] Douvres est une ville côtière et portuaire du comté du Kent, dans le Sud-Est de l’Angleterre. Elle est située au bord de la Manche, à 35 km des côtes françaises et du cap Gris-Nez. C’est donc la ville du Royaume-Uni la plus proche de la France.

[5] Ce monastère a pour vocation d’abriter les sépultures de la famille d’Harcourt. Jusqu’à la Révolution existaient dans l’église de nombreux tombeaux élevés du 13ème au 16ème siècle. Après sa vente comme bien national en 1790, le prieuré est démonté pierre à pierre pour en vendre les matériaux : il n’en subsiste plus que la base du beffroi, bâti en 1382, et 2 pavillons d’entrée du 17ème siècle.