Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean Garnier

mardi 3 mars 2015

Jean Garnier (1612-1681)

Théologien et érudit français

Né à Paris, il devint jésuite à seize ans, en 1628, et professa d’abord la rhétorique, puis, à partir de 1643, la philosophie au Collège de Clermont [1], et ensuite, à partir de 1653, la théologie à Bourges.

Il mourut à Bologne en se rendant à Rome pour les affaires de la Compagnie.

Jean Garnier fut considéré comme l’un des plus savants jésuites de son temps, et comme un spécialiste de théologie morale, expert en casuistique [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jean Garnier (théologien)/ Portail du catholicisme/ Théologien français

Notes

[1] Le lycée Louis-le-Grand, établissement d’enseignement secondaire et supérieur public, s’élève le long de l’ancien cardo de Lutèce, au 123 de la rue Saint-Jacques dans le Ve arrondissement de Paris, en plein cœur du Quartier latin. Son origine remonte au xvie siècle, puisqu’il fut fondé par des Jésuites sous le nom de Collège de Clermont.

[2] La casuistique est une forme d’argumentation utilisée en théologie morale, en droit, en médecine et en psychologie. Elle consiste à résoudre les problèmes pratiques par une discussion entre d’une part des principes généraux (règles) ou des cas similaires (jurisprudence), et de l’autre la considération des particularités du cas étudié (cas réel). De la confrontation entre les perspectives générales, passées et particulières est censée émerger la juste action à mener en ce cas-ci.