Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Lioba de Tauberbischofsheim dite Sainte Lioba ou sainte Liobe

Lioba de Tauberbischofsheim dite Sainte Lioba ou sainte Liobe

mercredi 25 février 2015

Lioba de Tauberbischofsheim dite Sainte Lioba ou sainte Liobe (700/710-782)

Religieuse bénédictine

Né dans le Wessex [1], en Angleterre, religieuse bénédictine d´origine anglo-saxonne, missionnaire dans les pays germaniques.

Enfant d’une famille noble très croyante, elle fut une disciple de Saint Boniface, son oncle. Elle entra très tôt dans le monastère de Wimborne [2], où moines et moniales bénédictins formaient une même communauté, pour son éducation, puis se rendit avec Walburge en Germanie à la demande de Boniface.

Liobe fonda son premier monastère à Tauberbischofsheim [3], un soutien silencieux pour les missionnaires. Une amitié profonde la lia à Boniface, qu’elle aida à évangéliser les pays germaniques. À la mort de Boniface, elle se retira comme abbesse de Tauberbischofsheim pour mener une vie de solitaire avec quelques compagnes.

Elle passa les dernières années de sa vie dans la prière et la solitude. Elle mourut en 782 et fut enterrée dans le chœur est de la collégiale de l’abbaye de Fulda [4]. Vers 820, Eigil de Fulda fit transférer ses reliques à la basilique de Ratgar [5], où elles furent placées dans la nef sud à côté de l’autel de saint Ignace.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail du christianisme/ Abbesse

Notes

[1] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[2] Wimborne Minster

[3] Tauberbischofsheim est le chef-lieu de l’arrondissement de Main-Tauber au nord-est du land de Bade-Wurtemberg, sur la Tauber et la Route Romantique. La ville est mentionnée pour la première fois en 836 dans la vie de Sainte Lioba, qui y avait fondé une abbaye bénédictine féminine avec sainte Thècle.

[4] Située près de Cassel en Allemagne, cette abbaye fut fondée en 744 par Sturmius, un disciple de Saint Boniface. Richement dotée par Carloman, l’abbaye de Fulda adopta la règle bénédictine que Sturm rapporta du Mont-Cassin. En 751, le pape Zacharie exempta l’abbaye de toute juridiction épiscopale autre que celle de l’évêque de Rome c’est-à-dire du pape.

[5] La cathédrale actuelle de Fulda se trouve sur le site de la Basilique Ratgar, qui était le lieu de sépulture de Saint-Boniface et l’église de l’abbaye de Fulda.