Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Lucius Valerius Flaccus (consul en 100 av.jc)

Lucius Valerius Flaccus (consul en 100 av.jc)

mercredi 18 février 2015

Lucius Valerius Flaccus (consul en 100 av.jc)

Fils de Lucius Valerius Flaccus consul en 131 av. jc et le père de Lucius Valerius Flaccus consul suffect en 86 av.jc.

Avant les guerres civiles, c’est un partisan de Caius Marius, avec qui il est élu consul. En 97, il est censeur [1], notant, qu’il y avait de plus en plus d’Italiens demandant la citoyenneté romaine et aidant ceux-ci à l’obtenir.

En 86, il est désigné comme princeps senatus [2] après la mort de Caius Marius. En 82, il est interroi [3] en raison de la vacance du pouvoir après la mort des 2 consuls de l’année, et fait voter la lex Valeria [4], qui donne des pouvoirs dictatoriaux à Lucius Cornelius Sulla.

Pour le remercier, Sylla le nomme maître de cavalerie [5]. Par la suite, on ne parle plus de lui, on suppose qu’il est décédé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lucius Valerius Flaccus#Consul in 100 BC »

Notes

[1] Magistrat chargé d’établir le cens et de surveiller les mœurs des citoyens.

[2] Le « princeps senatus » est le premier membre par préséance du sénat romain. Cette fonction entrée en existence autour de 275 avant jc était, à l’origine, honorifique. Il s’agissait du plus ancien des ex-magistrats présents au Sénat.

[3] L’interroi est un magistrat nommé à titre exceptionnel dans la Rome antique, en cas de vacance du pouvoir, c’est-à-dire après la disparition du roi (selon la tradition légendaire rapportée par Tite-Live) ou des magistrats détenteurs de l’imperium (consul ou tribun militaire à pouvoir consulaire). Le Sénat romain désignait alors l’un des siens qui prenait le titre d’interrex (roi intérimaire ou interroi). Celui-ci recevait l’imperium, pouvoir suprême qui lui donnait droit d’établir les augures, et s’ils étaient favorables de réunir le peuple pour procéder selon les rites à l’élection d’un roi (sous la monarchie) ou des magistrats (sous la République). Sous la République romaine, si au bout de cinq jours les élections n’avaient pas eu lieu, l’interroi désignait son successeur, lui transmettait son imperium et démissionnait. Les interrois se succédaient ainsi, jusqu’à ce que des magistrats soient élus et leur succèdent.

[4] La Lex Valeria est une loi proposée aux comices centuriates par l’interroi Lucius Valerius Flaccus en 82 av. jc conférant à Lucius Cornelius Sulla, dit Sylla, la dictature à pouvoir constituant et ce pour une durée illimitée.

[5] Le maître de cavalerie (magister equitum) était sous la Rome antique le chef d’état-major du Dictateur romain par qui il était nommé. Comme le dictateur, le maître de cavalerie exerce un mandat de six mois en cas de troubles graves.