Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alcétas 1er d’Épire

jeudi 22 janvier 2015

Alcétas 1er d’Épire (vers 410-vers 370 av. jc)

Roi des Molosses de 390 ou 385 av. jc à 370 av. jc

Fils du roi Tharybas des Molosses [1]. Alcétas 1er d’Épire fut chassé de son trône par ses sujets et se réfugia auprès de Denys l’Ancien tyran de Syracuse.

Celui-ci profite de sa présence pour mettre en œuvre son projet d’établir des cités dans la dépendance de Syracuse le long des rivages de la mer Adriatique. Son but est d’assurer à ses vaisseaux le passage de la mer Ionienne pour aller jusqu’en Épire [2] et d’avoir des ports dans ce pays où il voulait baser de grandes forces navales destinées à piller le temple de Delphes qu’il savait plein de trésors. Dans ce contexte il fait alliance avec les Illyriens [3] eux-mêmes alliés d’Alcétas 1er dont ils avaient favorisé la fuite à Syracuse.

Les Illyriens étaient par ailleurs en guerre pour rétablir Alcétas sur son trône, Denys leur envoie donc un contingent de 2 000 hommes et 500 paires d’armures complètes. Les Illyriens en revêtent les plus braves de leurs soldats et répartissent les deux mille hommes dans leurs corps de troupes.

Ayant rassembler toutes leurs forces, ils traversent l’Épire pour atteindre le pays des Molosses, où il ne rencontre pas de résistance et qu’ils mettent au pillage ainsi que la totalité de l’Épire. Il réussissent par ailleurs à reconduire le roi Alcètas 1er jusque dans son palais.

Les Molosses s’étant rassemblés en corps d’armée, leur livrent combat mais les Illyriens vainqueurs tuent plus de 15 000 hommes. Les Lacédémoniens [4] apprenant les dommages que les peuples d’Épire avaient soufferts, leur envoient des recours par le moyen desquels il repoussent l’incursion des Barbares.

À la mort d’Alcétas, les deux fils du roi, Néoptéolème et Arymbas, d’abord divisés, s’accordent enfin à partager également le pouvoir, et ils observent fidèlement leurs conventions

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Alcétas Ier d’Épire/ Portail de la Grèce antique/ Roi d’Épire

Notes

[1] Les Molosses sont l’une des principales tribus d’Épire, gouvernés par la dynastie éacide. Ils prétendaient descendre de Molossos, l’un des trois fils de Néoptolème le fils d’Achille et de Déidamie et d’Andromaque. Selon la mythologie grecque, après la chute de Troie, Néoptolème et ses armées s’établirent en Épire où ils se mêlèrent à la population dorienne locale et repoussèrent les tribus barbares vers le nord.

[2] Région montagneuse des Balkans, partagée entre la Grèce et l’Albanie. Épire se traduit par "Continent" en français. Ses habitants sont les Épirotes. Le terme peut désigner plus particulièrement :
- la périphérie d’Épire, l’une des 13 périphéries de la Grèce. Elle est bordée à l’ouest par la Mer Ionienne ; elle est limitrophe au sud-ouest de l’Albanie, au nord de la région de Macédoine de l’Ouest, à l’est de la région de Thessalie. La périphérie (capitale Ioannina (57 000 habitants) est divisée en 4 préfectures : Thesprotie, Ioannina, Arta et Preveza.
- l’Épire du Nord, une région d’Albanie La dynastie des rois éacides du peuple des Molosses y fonda un royaume puissant au 5ème siècle av. jc, avec les autres peuples Chaones, et Thesprôtes. Pyrrhus est un des membres de cette dynastie, ainsi qu’Olympias, la mère d’Alexandre le Grand.

[3] L’Illyrie est un royaume des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près à l’Ouest de la Croatie, de la Slovénie et de l’Albanie actuelle. Les Illyriens apparaissent vers le 20ème siècle av. jc. C’est un peuple de souche Indo-Européenne qui comprenait des Dalmates et des Pannoniens. Vers -1300 ils s’établissent sur les côtes Nord et Est de l’Adriatique. Les Illyriens sont les premiers avec les Grecs, à s’installer dans les Balkans et constituent un immense Royaume. Au VIIe siècle av. J.-C. et VIe siècle av. J.-C., l’Illyrie subit une forte héllénisation du fait de ses relations avec les Grecs, qui y ont fondé des comptoirs.

[4] Lacédémone (Sparte) est une ancienne ville grecque du Péloponnèse. Située sur l’Eurotas, dans la plaine de Laconie, entre le Taygète et le Parnon, elle est l’une des cités-États les plus puissantes de la Grèce antique, avec Athènes et Thèbes. La Laconie au sens strict est le territoire délimité à l’ouest par le massif du Taygète, au sud et à l’est par la mer Méditerranée. La frontière nord est plus changeante. La transition entre cette ancienne ville et la Sparte dorienne s’explique pour les Anciens par le « retour des Héraclides » : Hyllos, fils d’Héraclès, doit fuir le Péloponnèse suite aux persécutions d’Eurysthée. Après plusieurs tentatives avortées, Téménos reconquiert la terre de son arrière-grand-père. Il prend pour lui la souveraineté d’Argos et donne à ses frères les royaumes voisins : Cresphontès reçoit la Messénie et Aristodème (ou ses fils) la Laconie.

Répondre à cet article