Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Édouard le Martyr

jeudi 9 octobre 2014

Édouard le Martyr (vers 962-978)

Roi d’Angleterre de 975 à sa mort

Édouard est l’aîné des trois enfants du roi Edgar. Sa date de naissance est inconnue, mais il devait être adolescent à la mort de son père, en 975. L’identité de sa mère est également incertaine.

Il succède à son père Edgar, non sans heurt, car certains nobles choisissent de rallier son demi-frère cadet Ethelred. Le soutien des archevêques Dunstan de Cantorbéry et Oswald d’York permet à Édouard d’être couronné.

Le bref règne d’Édouard est marqué par une violente réaction anti-monastique, la noblesse profitant de la faiblesse du pouvoir royal pour déposséder les monastères bénédictins du royaume des biens que leur avait cédés le roi Edgar. Parallèlement, la querelle opposant les deux principaux nobles du royaume, les ealdormen [1] Elfhere de Mercie et Ethelwine d’Est-Anglie , est près de dégénérer en guerre civile ouverte.

Édouard est assassiné à Corfe Castle [2] après moins de 3 ans de règne, dans des circonstance incertaines, et Ethelred lui succède. Il est rapidement considéré comme saint et martyr, et son culte prospère à l’abbaye de Shaftesbury [3], où ses reliques sont transportées en 981.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Édouard le Martyr/ Portail des Anglo-Saxons/ Monarques d’Angleterre (924-1707)

Notes

[1] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le 9ème siècle et le règne de Cnut le Grand. C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre. Dans certaines chartes du Wessex, le terme est traduit par le latin dux ou præfectus, ce dernier terme pouvant également correspondre au gerefa, c’est-à-dire au reeve. Dans la Vie d’Alfred le Grand rédigée par le moine Asser, l’équivalent latin est comes.

[2] Le château de Corfe est une fortification située au-dessus du village du même nom, sur l’île de Purbeck, dans le comté anglais du Dorset. Construit par Guillaume le Conquérant, le château date du 11ème siècle et domine une brèche dans les collines appelées Purbeck Hills, situées sur la route entre Wareham et Swanage.

[3] Elle est créée en 888 par le roi Alfred le Grand, huit ans après la fondation du burh de Shaftesbury. Sa fille Æthelgifu en devient la première abbesse. L’abbaye reçoit les reliques d’Édouard le Martyr en grande pompe en 981, et de nombreux pèlerins s’y rendent dès lors, dans l’espoir d’être guéris par les reliques du roi-saint. Elle devient ainsi l’un des établissements religieux les plus riches du royaume d’Angleterre.