Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Quintus Servilius Caepio consul en 140 av.jc

Quintus Servilius Caepio consul en 140 av.jc

dimanche 21 septembre 2014

Quintus Servilius Caepio consul en 140 av.jc (mort en 112 av. jc.)

Homme d’État romain

Père de Quintus Servilius Caepio consul en 106 av. jc.

Comme consul, il remplace Quintus Fabius Maximus Servilianus , qui avait subi une défaite et avait signé un traité de paix avec les Lusitaniens [1]. Rejetant ce traité il avance jusqu’à la région des Vettons [2] et des Gallèques.

Viriatus le chef des Lusitaniens, affaibli, évite la bataille et habilement échappe à son adversaire.

En 139 av. jc, il reçoit le renfort de l’armée de la province du nord, commandée par Marcus Popillius Laenas, le nouveau consul.

Viriatus demande la paix, les Romains exigent la remise des armes, ce que Viriatus refuse, se remémorant le massacre qu’avaient subi ses compatriotes quelques années auparavant, dans les mêmes conditions.

Mais, trois de ses compagnons d’armes lui font reprendre les négociations, le trahissent, et en profitent pour l’assassiner.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quintus Servilius Caepio(consul en -140)/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] Les Lusitaniens étaient un peuple indo-européen installé dans l’ouest de la péninsule Ibérique, région qui allait devenir la province romaine de Lusitanie. Cette région recouvrait la partie de l’actuel Portugal au sud du Douro et la région de l’Extremadura de l’Espagne actuelle. Les Lusitaniens quoique fortement influencés par leurs voisins Celtibères, possédaient une langue indo-européenne différente de ceux-ci. Les Portugais d’aujourd’hui considèrent les Lusitaniens comme leurs ancêtres dont le plus notable fut Viriatus, resté célèbre pour sa résistance aux Romains.

[2] Les Vettons sont un peuple Celto-lusitanien de la péninsule Ibérique. Ils étaient établis entre les fleuves Douro et Tage, notamment sur le territoire des actuelles provinces de Salamanque, Cáceres, Ávila, Zamora et Tolède.