Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Quintus Servilius Caepio dit Cépion

Quintus Servilius Caepio dit Cépion

lundi 12 mai 2014

Quintus Servilius Caepio dit Cépion

Homme politique de la Rome antique-Consul en 106 av. jc-Proconsul en 105 av. jc

Fils de Quintus Servilius Caepio consul en 140 av. jc . Père de Quintus Servilius Caepio , qui a participé à la Guerre Sociale.

Durant son consulat, il fit voter une loi créant des jurys mixtes pour le jugement des gouverneurs provinciaux dans les affaires de concussion, mêlant sénateurs et chevaliers. Cette loi sera abrogée peu après par Caius Servilius Glaucia, qui rétablit des jurys purement équestres, qu’avait institués Caius Gracchus.

En 105, il est envoyé en renfort, en tant que proconsul, avec son armée, en Gaule, au moment de l’invasion des Cimbres [1] et des Teutons [2].

En chemin, il pille les temples de Toulouse, trouvant 150 000 livres en barre d’or et 100 000 livres en barre d’argent. Seul l’argent arrive à Rome.

A la bataille d’Arausio [3], en 105 av. jc, il refuse de coopérer avec son supérieur, allant même jusqu’à refuser d’être dans le même camp que le consul Mallius Maximus , qui était contrairement à lui, un homme nouveau. Il subit la plus grave défaite de Rome depuis Cannes, plus de 80 000 Romains y sont tués.

Pour son pillage du temple de Toulouse, on lui retire son proconsulat, puis il est expulsé du Sénat par le tribun Norbanus, il est condamné pour mauvaise conduite à la guerre, on lui retire sa citoyenneté romaine, il doit payer 15 000 talents, et il est condamné à l’exil.

Il s’exile à Smyma [4] en Asie mineure, où il passe le reste de sa vie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quintus Servilius Caepio/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] Les Cimbres sont un peuple germanique issu du Jutland dans le Danemark actuel d’après Pline l’Ancien. Ils ont menacé Rome à la fin du deuxième siècle av. jc.

[2] Le terme « teutons » désigne des peuples germaniques probablement différents et dont le nom générique signifie notre Peuple. Ce mot pourrait se référer à l’origine à un peuple germanique, voire celte qui, lors de la dégradation climatique des années 100 av.jc, aurait quitté le nord de la Germanie pour piller la Gaule. Leur invasion des Gaules est arrêtée en 102av.jc à la grande bataille d’Aquæ Sextiæ (aujourd’hui Aix-en-Provence), par le général romain Marius. Le roi des Teutons, Teutobod, y est fait prisonnier.

[3] bataille d’Orange

[4] Izmir, anciennement Smyrne, est le deuxième plus grand port de Turquie après İstanbul, Elle est située sur la mer Égée près du golfe d’Izmir.