Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hugues de Cavalcamp

mercredi 30 juillet 2014

Hugues de Cavalcamp (mort en 989)

Moine de Saint-Denis-Archevêque de Rouen de 942 à 989

Confirmation par Charles le Chauve du partage des biens de l'abbaye de Saint-Denis entre l'abbé et les religieux. Fait à Compiègne le 19 septembre 863. Archives Nationales (France)Fils d’un noble français, Hugues de Cavalcamp et le frère de Raoul 1er de Tosny . Moine de Saint-Denis, Hugues est nommé archevêque de Rouen par Guillaume Longue-Épée en 942. Sa nomination à Rouen semble avoir reçu l’avis favorable des Francs et des Normands, peut-être lors de la visite à Rouen de Louis d’Outremer en 942.

Sa vie ecclésiastique laisse à désirer. Orderic Vital dit d’Hugues qu’il a été important pour la splendeur de sa famille mais dépourvu des lumières de la grâce. La Chronique de Saint-Évroult le dit homme qui porte l’habit religieux sans en avoir les mœurs. Le Livre d’Ivoire de la cathédrale de Rouen attribue à Hugues plusieurs enfants et la dispersion des biens de l’Église, notamment entre les mains de son frère Raoul, dont il l’investit du fief de Tosny, domaine usurpé du patrimoine de la cathédrale.

Il établit des relations personnelles avec les Valois. Il donne en dot à sa sœur une terre de l’archevêché de Rouen appelée Douvrend pour son mariage avec Henri, frère de Gautier1er de Vexin , comte de Mantes.

Toutefois, les institutions ecclésiastiques fonctionnent de manière régulière sous son épiscopat. Il parait entretenir des liens avec les monastères réformateurs et notamment avec Gérard de Brogne à qui il demande une biographie de saint Romain.

Il établit suivant la volonté du duc Richard 1er en 966 Maynard abbé du Mont-Saint-Michel, et avec lui 13 moines issus de Saint-Wandrille [1].

Il meurt le 10 novembre 989.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hugues de Cavalcamp (archevêque de Rouen)/ Portail du catholicisme/ Archevêque de Rouen

Notes

[1] L’abbaye Saint-Wandrille, anciennement abbaye de Fontenelle, est une abbaye bénédictine de la congrégation de Solesmes située sur la commune de Saint-Wandrille-Rançon, dans le département de la Seine-Maritime, en Haute-Normandie. Fondée en 649, l’abbaye a connu une longue histoire marquée par trois grandes périodes de saccages et de destructions : celles liées aux incursions des Vikings, puis celles engendrées par les guerres de religion, et enfin celles consécutives à la Révolution française. C’est encore aujourd’hui une abbaye de moines bénédictins.