Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Ermessende de Carcassonne ou Ermesinde

Ermessende de Carcassonne ou Ermesinde

jeudi 12 juin 2014

Ermessende de Carcassonne ou Ermesinde (vers 975-1058)

Comtesse de Barcelone

Ermessende de Carcassonne ou Ermesinde Comtesse de Barcelone

Elle fut deux fois régente du comté, d’abord pour son fils Berenguer Ramon 1er , puis pour son petit-fils Raimond-Bérenger 1er .

Fille de Roger 1er de Carcassonne et de son épouse Azalaïs. Sa première apparition aux côtés du comte de Barcelone, Ramon Borrell , a lieu en 993.

L’action d’Ermessende en tant que comtesse est très intense, particulièrement grâce à la toute nouvelle indépendance du comté. En effet, Barcelone faisait partie de l’empire carolingien, or l’accession de Hugues Capet à la royauté n’a fait que mettre en avant la faiblesse de ses forces dans le sud du royaume face aux Sarrasins.

Le comté de Barcelone étant encore sous le coup de certaines lois wisigothiques, la comtesse possède le dixième du patrimoine de son époux de son vivant. Ceci lui permet d’avoir un droit de regard sur toutes les actions de celui-ci et de s’affirmer en tant que puissance politique.

Ensemble ils s’occupent de politique, de religion et même de guerre puisque le couple apparaît en 1016 à la tête de l’ost.

À la mort de Ramon Borrell, le 8 septembre 1017, Elle s’affirme comme l’autorité suprême des comtés de Barcelone, Gérone et Vic. Elle exerce ainsi la tutelle au nom de son fils Berenguer Ramon 1er né vers 1005 et encore mineur. Elle préside les plaids, rend la justice et reçoit les serments de fidélité.

Majeur en 1021, Berenguer Ramon veut prendre la suite de son père et devenir comte à part entière.

Cependant Ermessende n’est pas d’accord et reçoit le soutien de Guifred II de Cerdagne et de Guillem 1er de Besalu tandis que son fils s’allie avec l’aristocratie barcelonaise.

Le conflit est de courte durée puisque mère et fils se réconcilient à la fin de l’année 1023. Ermessende quitte la cour de Barcelone pour celle de Gérone où elle possède encore l’autorité de comte. Néanmoins, elle reste proche de son fils auprès duquel elle souscrit de nombreux actes. Il semble qu’il lui reste un certain droit de regard sur le gouvernement et le patrimoine de Berenguer Ramon.

Berenguer Ramon meurt en 1035 et le pouvoir revient une fois de plus dans les mains d’Ermessende. En effet, la seconde épouse de son fils, Guisla de Lluça, n’est pas la mère de l’héritier et est remariée par son père peu après, ce qui annihile tous ses droits sur les comtés de son défunt mari.

Encore une fois Ermessende préside les plaids, rend la justice et reçoit les serments de fidélité avec à ses côtés son petit-fils, Raimond-Bérenger 1er de Barcelone. Celui-ci, né au plus tôt en 1022, se marie en avril 1039, attestant ainsi sa majorité. Et encore une fois, Ermessende refuse de laisser le pouvoir ce qui conduit à une guerre qui débute en 1041.

La majorité des nobles soutiennent le jeune homme et il faudra encore 2 années avant que les 2 partis se réconcilient. Ermessende doit alors prêter serment de fidélité à Raimond-Bérenger. Elle se retire de la sphère du pouvoir et ne participe plus aux actes du comte.

Cependant, la comtesse s’oppose une nouvelle fois à son petit-fils aux alentours de 1054 à cause de la liaison de celui-ci avec une femme mariée, Almodis de la Marche, qui est sa concubine depuis qu’il a répudié sa seconde épouse. La comtesse obtient leur mise au ban par l’église dans le cadre des réformes du pape Victor II sur les mariages et le couple est excommunié.

Cependant, Raimond Bérenger réussit habilement à faire déclarer leurs précédentes unions invalides pour cause de consanguinités et ils se marient légalement le 12 novembre 1056. Désormais dépourvue du soutien des ecclésiastiques, Ermessende ne s’oppose plus à leur union. En outre, elle a vendu en juin 1056 tous ses droits sur les comtés à Raimond Bérenger et Almodis. Elle doit aussi prêter serment à la nouvelle comtesse, cérémonie aussi lourde de sens qu’humiliante pour elle.

Ermessende de Carcassonne meurt le 1er mars 1058 à Sant Quirze de Besora [1] et elle est enterrée dans la cathédrale de Gérone.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Ermessende de Carcassonne/ Portail de l’histoire/ Comte de Barcelone

Notes

[1] Sant Quirze de Besora est une commune de la province de Barcelone, en Catalogne, en Espagne, de la comarque d’Osona.