Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Almodis ou Adalmode de la Marche

Almodis ou Adalmode de la Marche

mardi 28 février 2012, par ljallamion

Almodis ou Adalmode de la Marche (vers 1020-1071)

Fille de Bernard 1er, comte de la Marche, et d’Amélie. Elle se maria vers 1038 avec Hugues V, seigneur de Lusignan. Pour des raisons de consanguinité, le mariage fut annulé et elle épousa en secondes noces en 1040 Pons, comte de Toulouse.

Elle était encore la femme de Pons en avril 1053, mais peu après elle épousa Raymond Bérenger 1er, comte de Barcelone. Ce dernier l’enleva à Narbonne avec l’aide d’une flotte envoyée par son allié, l’émir musulman de Tortosa. Ils se marièrent immédiatement bien que leurs précédents conjoints soient encore vivants et ils apparaissent avec leurs fils jumeaux dans une charte l’année suivante. Le pape Victor II les excommunia pour ce mariage jusqu’en 1065.

Elle conserva de bons contacts avec ses différents maris et ses nombreux enfants, et en 1066, elle se rendit à Toulouse pour le mariage de sa fille. Quelques années plus tôt, en 1060, Hugues V de Lusignan s’était révolté contre son suzerain, Guillaume VIII de Poitiers duc d’Aquitaine, pour soutenir Guillaume IV de Toulouse, le fils d’Almodis. Ses enfants se retrouvèrent ensemble à plusieurs reprises dans des expéditions militaires, Hugues VI de Lusignan, Raymond IV de Toulouse et Bérenger-Raymond, participèrent tous les 3 à la Première Croisade.

Son troisième mari avait eu un fils (Pierre-Raymond) d’un précédent mariage, lequel était son héritier. Pierre subit son influence et elle essaya de le remplacer par ses 2 fils, il l’assassina en 1071, fut déshérité et exilé pour ce crime. Quand Raymond Bérenger 1er mourut en 1076, Barcelone fut gouverné par Raymond-Bérenger et Bérenger-Raymond, tous 2 fils d’Almodis. Les meurtres familiaux ne s’arrêtèrent pas avec Pierre-Raymond, car Bérenger-Raymond acquit le surnom de fratricide en tuant son frère jumeau.