Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Joseph Pitton de Tournefort

Joseph Pitton de Tournefort

mercredi 30 janvier 2013

Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708)

Botaniste

En 1677, Tournefort quitte le séminaire d’Aix-en-Provence, sa ville natale, pour s’adonner à sa passion ,la botanique. Il commence, avec la flore de Haute Provence, à constituer un herbier qu’il enrichit tout au long de sa vie. Il entre à la faculté de médecine de Montpellier en 1679, tout en continuant à battre la campagne à la recherche de nouvelles plantes. Il acquiert bientôt une réputation de savant naturaliste telle, que Guy Fagon, médecin de Louis XIV, lui offre un poste de botaniste au Jardin du Roi.

Voyageur infatigable, il poursuit ses observations de la flore en Espagne, au Portugal, en Angleterre, aux Pays-Bas. En 1693, il est suppléant de Fagon à l’intendance du Jardin du Roi. En 1694, il publie ses « Elemens de botanique ou méthode pour connaître les plantes », où il expose un système de classification dont la clarté et la précision lui rapportent un certain succès en Europe. Il détermine le genre suivant deux critères, fleur et fruit, et classe les plantes en examinant les fleurs avec en priorité, la corolle, les feuilles, les racines, les tiges et la saveur. Linné, tout en modifiant sa méthode, rendra hommage à Tournefort.

En 1701, il part avec le peintre Claude Aubriet, qui avait déjà illustré ses Elemens de botanique dans les pays du Levant, chargé par Louis XIV d’y rechercher « des plantes et des métaux et minéraux, de s’y instruire des maladies de ces pays et des remèdes qui sont en usage et de tout ce qui regarde la médecine et l’histoire naturelle ». Au bout de 2 ans, Tournefort rapporte au Jardin du Roi un herbier contenant quelque 8 000 plantes épinglées ou collées.

La méthode de Tournefort se répand à travers toute l’Europe, et ne sera concurrencée que par le système de Linné en 1735, qui d’ailleurs, dans son oeuvre, rend hommage au botaniste français

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de classes.bnf/biographie