Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Madeleine de Souvré

jeudi 24 décembre 2020 (Date de rédaction antérieure : 6 novembre 2012).

Madeleine de Souvré (1599-1678)

Marquise de Sablé-Femme de lettres

Madeleine de Souvré Marquise de Sablé-Femme de lettres

Fille de Gilles de Souvré , marquis de Courtanvaux [1], baron de Lezines, maréchal de France [2] et précepteur de Louis XIII, et de Françoise de Bailleul, baronne de Messei [3]. Elle épousa en 1614 Philippe Emmanuel de Laval, marquis de Sablé [4] qui meurt en 1640, la laissant dans une situation financière quelque peu restreinte. Avec son amie la comtesse de Saint Maur, elle s’établit Place Royale, à Paris, où elle ouvre un salon littéraire d’où sortira le genre littéraire dont les Maximes de La RochefoucauldÀ sont l’exemple le plus connu.

En 1655, elle se retire, avec la comtesse de Saint-Maur, au couvent de Port Royal des Champs [5], près de Marly [6] puis, à sa fermeture en 1661, à Auteuil. En 1669, elle s’établit au couvent de Port-Royal de Paris [7] jusqu’à sa mort.

Bien qu’elles n’aient été éditées qu’après sa mort, “les Maximes de la marquise de Sablé” ont été composées avant celles de La Rochefoucauld.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Christine Renée Liebich, La Rochefoucauld, Mme de Sablé et Jacques Esprit : les Maximes, de l’inspiration commune à la création personnelle, [S.l.s.n.], 1982

Notes

[1] Le château de Courtanvaux est situé sur la commune de Bessé-sur-Braye dans la Sarthe. Les premières constructions remontent au 14ème siècle, lorsque les seigneurs de Bessé font construire un manoir médiéval destiné à rassurer la population et servir d’asile en cas de conflit. Toutefois, celui-ci n’a qu’une faible importance stratégique. Ce n’est qu’un siècle plus tard que Courtanvaux prend de l’envergure. Ainsi, au milieu du 15ème siècle, Jacques Berziau, secrétaire général du roi, devient propriétaire. Il entreprend de nombreux travaux et agrandit le domaine avec une chapelle, un petit château, un colombier et surtout le château principal entre 1450 et 1490. Le château de Courtanvaux n’a jamais été vendu jusqu’à son rachat par la commune en 1978.

[2] Depuis la création du titre, en 1185, il y a eu 342 maréchaux de France. L’office de maréchal n’est devenu militaire que depuis le début du 13ème siècle. À son origine, le maréchal de France n’a qu’un rôle d’intendance sur les chevaux du roi. Son office devient militaire au début du 13ème siècle, tout en étant subordonné au connétable. Le premier à porter le titre de maréchal du roi de France avec une fonction militaire était Albéric Clément, seigneur de Mez, désigné par Philippe Auguste, en 1185. Après l’abolition de l’office de connétable par Richelieu en 1624, les maréchaux deviennent les chefs suprêmes de l’armée. Parfois le roi crée une charge de maréchal général des camps et armées du roi, qu’il confie au plus prestigieux de ses maréchaux. Outre leurs fonctions militaires, les maréchaux ont aussi la responsabilité du maintien de l’ordre dans les campagnes, par l’intermédiaire des prévôts des maréchaux, d’où l’appellation de « maréchaussée » donnée à l’ancêtre de la gendarmerie. Jusqu’en 1793, date de l’abolition de cette charge, il y eut 263 maréchaux de France.

[3] Messei est une commune française, située dans le département de l’Orne en région Normandie

[4] Le château de Sablé, bâti au bord de la Sarthe sur la commune française de Sablé-sur-Sarthe dans le département de la Sarthe, a été entièrement reconstruit au 18ème siècle par Jean-Baptiste Colbert de Torcy.

[5] Le site de Port-Royal des Champs est un ensemble constitué des ruines de l’abbaye de Port-Royal, du musée national de Port-Royal des Champs anciennement musée des Granges, et d’un domaine forestier et paysager. Au cœur de la vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris, dans la commune de Magny-les-Hameaux (Yvelines), il est situé au bout de la plaine de Trappes. Il ne reste aujourd’hui presque rien de ce monastère fondé en 1204, témoin de l’histoire de l’abbaye de Port-Royal et du jansénisme. Cet endroit fut le théâtre d’une intense vie religieuse, intellectuelle et politique du 13ème siècle à nos jours. D’abord simple abbaye cistercienne féminine au cœur du Bassin parisien, Port-Royal devient au 17ème siècle l’un des hauts lieux de la réforme catholique puis l’un des symboles de la contestation politique et religieuse face à l’absolutisme royal et aux réformes théologiques et ecclésiologiques de l’Église tridentine.

[6] Marly-le-Roi est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France. Située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest du centre de Paris

[7] L’abbaye de Port-Royal de Paris a été fondée au 16ème siècle pour décongestionner l’abbaye de Port-Royal des Champs. Elle a été fermée en 1790.

Répondre à cet article