Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cristobal de Morales

samedi 14 septembre 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 4 novembre 2012).

Cristobal de Morales (1500-1553)

Compositeur espagnol

Né à Séville [1] de Morales est généralement considérés comme un des principaux compositeurs espagnols du 16ème siècle.

Le modèle polyphonique [2] a été apporté en Espagne par la génération précédente des compositeurs comme Penalosa, et l’intensité mystique de la musique Ibérique a atteint son influence maximum avec la génération suivante. Il occupa la position intermédiaire entre ces 2 générations. Comme la musique d’Antonio de Cabezon, sa musique montre une certaine influence de la polyphonie de la génération précédente.

Il devient membre de la Chapelle papale à Rome en 1535 et y restera jusqu’en 1545. Puis de retour en Espagne, il fut successivement maîtres des cœurs de la chapelle de Tolède [3] et de Malaga [4]. Sa renommée est également due au fait que ses œuvres furent exécutés au Mexique dès 1594 au début de la domination Espagnole.

GIF - 3.5 ko

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Cristobal de Morales/ Encyclopædia Universalis

Notes

[1] Séville est une ville du sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie.

[2] En musique, la polyphonie est la combinaison de plusieurs mélodies, ou de parties musicales chantées ou jouées en même temps. Dans la musique occidentale, la polyphonie désigne le système de composition musicale, créé à l’église à partir du 9ème siècle environ et qui connut un brillant développement, depuis un premier apogée aux 12ème et 13ème siècles, jusqu’à la fin de la Renaissance (fin du 16ème siècle) et au-delà. À partir de la deuxième moitié du 16ème siècle, la pensée et le sentiment harmonique naissants prirent une place de plus en plus importante.

[3] Tolède est une ville qui se trouve dans le centre de l’Espagne, capitale de la province du même nom et de la communauté autonome de Castille-La Manche. Lors des Grandes invasions du 5ème siècle qui ravagèrent un Empire romain d’Occident déclinant, Tolède est pillée à plusieurs reprises par les Barbares (Vandales, Suèves et Alains) qui ont envahi la péninsule Ibérique à partir de l’an 409. À partir du milieu du 6ème siècle, Tolède devient la capitale des Wisigoths, devenus les nouveaux maîtres d’une grande partie de la péninsule. Au début du 8ème siècle, lors de la conquête musulmane de l’Espagne, le dernier souverain wisigoth, Rodrigue, est battu par le conquérant arabe Tariq ibn Ziyad à la bataille de Guadalete en 711. Tolède tombe aux mains des musulmans en 712. À partir de là, la ville fait partie du Califat omeyyade, puis de l’Émirat de Cordoue (755–929), et enfin du Califat de Cordoue. Le 25 mai 1085, en pleine Reconquista, les chrétiens dirigés par le roi Alphonse VI de Castille reprennent Tolède aux musulmans.

[4] Malaga est une ville espagnole, capitale de la province de Malaga faisant partie de la Communauté autonome d’Andalousie. Malaga est située à l’extrémité ouest de la mer Méditerranée et dans le sud de la péninsule Ibérique, à environ 100 kilomètres à l’est du détroit de Gibraltar. La ville est reconquise par les chrétiens le 19 août 1487, après de durs combats. Le Royaume de Grenade perd son principal débouché maritime et tombera 5 ans plus tard. La province est peuplée par des castillans et des bas andalous. Les rois participent au développement de la cité, qui stagne cependant jusqu’au 18ème siècle et souffre d’inondations, de guerres et d’épidémies.