Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Clément Marot

dimanche 24 décembre 2017

Clément Marot (1496-1544)

Poète

Clément Marot PoèteDès 1512 il écrit ses premières poésies. 6 ans plus tard, c’est une Épître à François 1er qui lui permet d’accompagner Marguerite de Navarre lors de l’entrevue du camp du Drap d’or [1]. C’est sans doute auprès d’elle qu’il fut instruit des exigences de la Réforme. En 1526, une dénonciation l’envoie au Châtelet, où il fut emprisonné. Libéré le 1er mai 1526, il retrouva sa place à la Cour et succéda à son père à la charge de valet de chambre du roi.

Régulièrement, il n’hésitait pas à écrire au chancelier ou au roi même pour réclamer les appointements que la trésorerie omettait de lui verser. A nouveau, en octobre 1527, il fut enfermé à la Conciergerie et ne fut libéré que le 5 novembre. Les événements de sa vie, comme ceux qui ponctuèrent ceux de la Cour et du royaume, furent les thèmes de ses poèmes, dont il publia un recueil en 1532 à Lyon. Celui-ci, intitulé “L’adolescence clémentine”, fut réédité à 22 reprises dans les 5 années qui suivront. Dans la même période, il publia “la Suite de l’adolescence clémentine”et “Premier Livre de la métamorphose”, qui était une traduction du poète latin Ovide.

Après “l’affaire des Placards [2], il fut inscrit sur une liste de suspects. Arrêté, il parvint à prendre la fuite et à se réfugier à Nérac [3] auprès de Marguerite de Navarre.

Il y est bientôt le secrétaire de la princesse Renée de France. C’est à la traduction des Psaumes qu’il consacra son temps ainsi qu’à ses Poésies, qui rassemblaient des élégies, des épîtres, des rondeaux et des ballades, des chansons et des épigrammes. C’est à lui que nous devons en grande partie de pouvoir lire les poèmes de François Villon, dont il avait réalisé une adaptation en 1533.

GIF - 4.3 ko

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Frank Lestringant, Clément Marot de l’Adolescence à l’Enfer, Orléans, Paradigme, 2006.

Notes

[1] Le camp du Drap d’Or est le nom donné à la rencontre diplomatique qui se déroula entre le roi François 1er et Henri VIII d’Angleterre du 7 au 24 juin 1520, dans un lieu situé dans le Nord de la France, près de Calais, entre Ardres, appartenant à la France, et Guînes, anglaise à l’époque.

[2] L’affaire des Placards est la polémique que provoqua le placardage clandestin d’un texte anticatholique sur les lieux publics à Paris et dans plusieurs villes de province, pendant la nuit du 17 octobre 1534. Elle provoqua la fin de la politique de conciliation menée par le roi François 1er en faveur des luthériens.

[3] Nérac est une commune du Sud-ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne. La commune est traversée par la Baïse et est bordée à l’ouest par la Gélise. Ces deux cours d’eau confluent au niveau de Barbaste et Lavardac, puis la Baïse se jette dans la Garonne à une dizaine de kilomètres au nord, à Saint-Léger. L’apogée de la ville se situe au 16ème siècle, lorsque les seigneurs d’Albret, qui s’y étaient installés vers le 11ème siècle deviennent rois de Navarre suite au mariage de Jean III d’Albret avec Catherine de Foix en 1484. Peu après, leur fils Henri II d’Albret épouse en 1527 Marguerite d’Angoulême, sœur de François 1er. Elle attire à Nérac des humanistes et des écrivains. Sa fille Jeanne d’Albret épouse Antoine de Bourbon en 1548 et se convertit à la religion protestante.