Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

John Smith

jeudi 7 mai 2015 (Date de rédaction antérieure : 27 octobre 2012).

John Smith (1580-1631)

Explorateur-capitaine

John Smith Explorateur-capitaine

Il fut l’un des 1er héros américains. Né à Willoughby [1] en Angleterre, il perdit son père à l’âge de 16 ans et il commença ses voyages en rejoignant des volontaires en France qui combattaient pour l’indépendance hollandaise.

2 ans après, il partit sur un navire marchand en méditerranée. En 1600 il rejoint les forces autrichiennes pour combattre les Turcs. Il fut promu au grade de capitaine en combattant en Hongrie. Il fut capturé, et vendu comme esclave à un Turc. Ce Turc l’envoya comme cadeau à sa promise à Istanbul.

Selon Smith, cette fille tomba amoureuse de lui et l’envoya à son frère pour qu’il obtienne une formation pour entrer dans le service impérial turc. Smith s’échappa en assassinant le frère et retourna en Transylvanie [2] par la Russie et la Pologne. Après avoir été libéré du service militaire, il voyagea en Europe et en Afrique du Nord. Il revint en Angleterre lors de l’hiver de 1604/1605.

C’est à partir de cette époque qu’il s’engagea comme colon pour rejoindre la Virginie. Le 20 décembre 1606, les colons embarquent et l’expédition atteint la Virginie en avril 1607 après un long voyage qui dura plus de 4 mois. Le 13 Mai 1607 ils atteignent Jamestown [3] prêt à commencer une nouvelle vie.

La dureté de l’hiver, le manque d’eau douce, la maladie et les attaques indiennes rendirent la vie à Jamestown difficile pour les colons. Les Indiens, espérant que les colons partiraient pillèrent leurs camps, volant les pistolets, la poudre, et d’autres approvisionnements nécessaires. C’est alors que John Smith devint le chef des colons.

En décembre 1607, lui et quelques compagnons tombèrent dans une embuscade. Après avoir tué les compagnons de Smith, les Indiens l’emmenèrent à leur chef,Powhatan, pour décider de son destin.

Powhatan fut impressionné par les instruments dont disposait Smith notamment une boussole de poche d’ivoire et en verre. Smith fut interrogé au sujet de sa colonie après quoi il dut participer à une certaine sorte de rituel et selon une coutume indienne, il fut fait chef subalterne de la tribu. Il fut libéré dans l’amitié après 4 semaines de captivité et retourna à Jamestown, guidé par les Indiens.

En raison du mauvais gouvernement et du chaos régnant dans la colonie, il fut par la suite élu président du conseil local en septembre 1608. Il institua une politique de discipline rigide, renforça les défenses, et encouragea l’affermage.

Malheureusement, après une blessure accidentelle par une brûlure de poudre il dû retourner en Angleterre pour se faire soigner en octobre 1609.

À Londres, il resta actif et essaya de promouvoir une meilleure vision de la colonie de Virginie, mais celle-ci resta impopulaire auprès de la compagnie de la Virginie [4].

En avril 1614, il retourne en Amérique ou il colonisa le Maine et le Massachusetts, qu’il appela la Nouvelle Angleterre [5]. Il mourut en 1631 à l’âge de 51 ans.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé John Smith de Jamestown/ Traduction par mes soins

Notes

[1] Willoughby est un village dans l’ East Lindsey quartier de Lincolnshire, en Angleterre, sur le bord de la Lincolnshire Wolds. Il est situé dans la paroisse civile de Willoughby avec Sloothb , et à 3 miles (4,8 km) au sud de la ville de Alford.

[2] La principauté de Transylvanie s’est développée au Moyen Âge comme voïvodat autonome dans l’obédience du royaume de Hongrie jusqu’en 1526, comme principauté quasi-indépendante mais vassale de l’Empire ottoman jusqu’en 1699, puis comme archiduché dans le giron des Habsbourg de l’Empire d’Autriche jusqu’en 1867 lorsqu’elle fut réunie à la Hongrie dans le cadre de l’Autriche-Hongrie.

[3] Jamestown était un village de Virginie fondé le 14 mai 1607 sur une île de la rive gauche de la James River, située à une cinquantaine de kilomètres de la baie de Chesapeake, au niveau de l’actuelle ville de Williamsburg, sur la côte est des États-Unis. Il s’agissait de la première colonie britannique permanente sur le continent américain, une ancienne implantation à Roanoke ayant disparu dans des circonstances mystérieuses. Le cours d’eau et la ville tirent leur nom de Jacques Ier d’Angleterre qui venait de monter sur le trône.

[4] La Virginia Company est une compagnie à but lucratif fondée en 1606 par le roi d’Angleterre Jacques 1er pour coloniser la côte de l’Amérique du Nord. C’est l’une des premières compagnies européennes fondées au 17ème siècle. La Virginia Company est créée sur une charte royale par la réunion de deux compagnies distinctes, la Virginia Company of London (ou London Company) et la Virginia Company of Plymouth (ou Plymouth Company) qui ont des buts identiques, mais occupent des territoires distincts. En 1607, la London Company créée la première colonie nommée Jamestown sur les rives du James River, dans l’État actuel de Virginie. De son côté, la Plymouth Company crée la colonie de Popham sur les rives du Kennebec, dans l’État actuel du Maine. À partir de 1609, la Plymouth Company cesse ses activités et une nouvelle charte est donnée à sa rivale pour prendre possession de ses territoires.

[5] La région de la Nouvelle-Angleterre est située au Nord-Est des États-Unis. La région est composée de six États : Maine, Massachusetts, New Hampshire, Vermont, Rhode Island et Connecticut. La région partage ses frontières avec l’État du New York à l’ouest, le Long Island Sound au sud, l’océan Atlantique à l’est et les provinces canadiennes du Québec et du Nouveau-Brunswick au nord et au nord-est, respectivement. L’appellation de New England est antérieure à l’indépendance des États-Unis et ne correspond pas à une entité administrative. Un habitant de la Nouvelle-Angleterre est en anglais un New Englander ou, particulièrement en anglais américain, un Yankee.