Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Publius Cornelius Scipio Nasica

Publius Cornelius Scipio Nasica

jeudi 3 septembre 2015 (Date de rédaction antérieure : 28 juillet 2011).

Publius Cornelius Scipio Nasica

Consul de la Rome antique en 191av.jc

Fils de Gnaeus Cornelius Scipio Calvus. Il a reçu la Magna Mater [1] en 204 et est devenu édile [2] en 197. En tant que préteur [3] en Hispanie ultérieure [4] en 194, il a vaincu les Lusitaniens [5] à Ilipa et en tant que consul a soumis les Boïens [6].

Cependant, il n’a pas été choisi comme censeur [7] malgré ses candidatures aux élections de 189 et 184, un échec marquant le déclin de l’influence des Scipions à Rome. Il aida à la fondation de la ville d’Aquilée [8] en 181.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] Dans la mythologie romaine, Magna Mater deorum Idaea (grande-mère idéenne des dieux) était le nom de la déesse phrygienne Cybèle et de Ria.

[2] Les édiles étaient des magistrats de la Rome antique. Leur fonction primitive était liée à l’administration urbaine de Rome. L’édilité est intégrée au cursus honorum.

[3] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[4] L’Hispanie ultérieure couvre approximativement l’actuelle Andalousie et le sud de l’actuel Portugal. L’administration de la province est installée à Cordoue. Plus tard, sous Auguste, la province est scindée en deux entités distinctes : la Bétique et la Lusitanie.

[5] La Lusitanie était une province romaine impériale fondée sous le principat d’Auguste. Elle couvrait la plus grande partie de l’actuel Portugal au sud du Douro et une partie du León et de l’Estrémadure espagnole.

[6] Les Boïens formaient l’une des plus importantes tribus celtes de l’âge de fer. Leur présence est attestée, en différentes époques, en Gaule cisalpine (au nord de l’Italie), en Pannonie (région de l’Europe Centrale comprenant l’actuelle Hongrie ainsi qu’une partie des pays frontaliers), en Bohème et en Gaule transalpine.

[7] Le censeur est un magistrat romain. Deux censeurs sont élus tous les cinq ans parmi les anciens consuls par les comices centuriates. Le pouvoir des censeurs est absolu : aucun magistrat ne peut s’opposer à leurs décisions, seul un autre censeur qui leur succède peut les annuler. Après 18 mois de mandat, ils président une grande cérémonie de purification, le lustrum, à la suite de laquelle ils abdiquent. La censure est la seule magistrature romaine qui n’autorise pas la réélection. Les censeurs ne sont plus élus à partir de la dictature de Sylla, et leurs pouvoirs sont repris par les empereurs romains.

[8] Aquilée, en italien Aquileia, est une commune de la province d’Udine dans la région du Frioul-Vénétie julienne en Italie. Historiquement, la ville, fondée en 181 av. jc fut, à son apogée, une des villes les plus importantes de l’Empire romain. Aquilée a également été un grand foyer du christianisme, puisqu’elle a été entre le 4ème siècle et le 15ème siècle, le siège du patriarcat d’Aquilée.