Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Nicolo Boccasini dit Benoît XI

Nicolo Boccasini dit Benoît XI

jeudi 18 mars 2021 (Date de rédaction antérieure : 28 mai 2012).

Nicolo Boccasini dit Benoît XI 1240-1304

194ème Pape de l’Église catholique de 1303 à 1304

Benoît XI 194ème Pape de l'Église catholique

Né près de Trévise [1] en 1240.

Très jeune, il entra chez les Dominicains [2]. Il succéda à Boniface VIII sur le siège de Saint Pierre.

Son pontificat fut très bref (8 mois) et dut faire face à de nombreuses difficultés avec le pouvoir civil. Il n’oublia jamais ses origines pauvres et, le jour où sa mère vint le voir avec de très beaux habits, il lui fit remarqué qu’il la préférait plus modeste.

Il était d’un tempérament conciliant. Il tenta un rapprochement avec Philippe IV et a renommé les cardinaux que Boniface VIII avait excommuniés.

Mais il fut inflexible avec Sciarra Colonna et Guillaume de Nogaret. Il mourut à Rome en 1304.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Benoît XI/ Portail du Vatican/ Portail de l’Ordre des Prêcheurs/ Catégories : Pape du Moyen Âge

Notes

[1] La ville, d’origine romaine (Tarvisium), fut indépendante de 1183 à 1339 puis appartint à Venise. Occupée par les Français en 1797 et chef-lieu, sous Napoléon, du département du Tagliamento, elle revint à l’Autriche en 1814, puis devint italienne (1866).

[2] L’ordre des Prêcheurs ou des Frères Prêcheurs, plus connu sous le nom d’ordre dominicain, est un ordre catholique né sous l’impulsion de saint Dominique en 1215. Il appartient, comme l’ordre des Frères mineurs ou franciscains, à la catégorie des ordres mendiants. Suivant la règle de saint Augustin, ainsi que ses propres Constitutions, en partie inspirées de celles des prémontrés, il s’est donné pour mission l’apostolat et la contemplation. Les dominicains sont des religieux mais pas des moines : ils ont la particularité de ne prononcer qu’un seul vœu, celui d’obéissance, dans les mains du maître de l’ordre (ou de son représentant), les vœux de pauvreté et de chasteté étant implicitement inclus. Ils ne font, par contre, pas vœu de stabilité comme les moines. Ils vivent dans des couvents et non dans des monastères. Leur vocation étant de prêcher, leurs couvents sont souvent situés dans de grandes villes.