Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Béatrice 1ère de Bourgogne ou Béatrix de Bourgogne

Béatrice 1ère de Bourgogne ou Béatrix de Bourgogne

mercredi 1er avril 2020 (Date de rédaction antérieure : 5 mars 2012).

Béatrice 1ère de Bourgogne ou Béatrix de Bourgogne (1145-1184)

Comtesse de Bourgogne-Impératrice du Saint Empire romain germanique

Fille unique du comte Renaud III de Bourgogne et d’ Agathe de Lorraine , elle épouse en 1156 l’Empereur Frédéric Barberousse à Wurtzbourg [1] et lui apporte en dot le comté de Bourgogne [2].

En 1184, elle décède à Besançon le 15 novembre à l’age de 38 ans. Elle repose depuis ainsi que sa fille Agnès dans la crypte de la cathédrale de Spire [3].

Notes

[1] Wurtzbourg est une ville en Bavière, un land d’Allemagne. Chef-lieu de district et siège d’un évêché. Wurtzbourg est située sur le Main et est le point de départ septentrional de la Route romantique. En 1030, l’évêque devient seigneur de la ville. Cet événement est célébré par la construction d’une nouvelle cathédrale entre 1040 et 1188. En 1156 a lieu dans cette ville le mariage de Frédéric Barberousse et Béatrice 1ère de Bourgogne.

[2] Le comté de Bourgogne, appelée aussi Franche Comté de Bourgogne était un important comté fondé en 986 par le comte Otte-Guillaume de Bourgogne et dont le territoire correspond aujourd’hui approximativement à l’actuelle région de Franche-Comté. Il avait pour capitale Dole (château de Dole) et était gouverné du 10ème au 17ème siècle par les comtes palatins de Bourgogne. Ce comté est formé par la réunion des quatre circonscriptions administratives carolingiennes (pagi bourguignons) : l’Amous (région de la Saône, de l’Ognon et du Doubs), l’Escuens (région de Château-Chalon), le Portois (région de Port-sur-Saône) et le Varais (région enserrée dans le « M » que forme le tracé de la rivière le Doubs).

[3] La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption-et-Saint-Étienne, appelée communément cathédrale de Spire, fut fondée en 1030 par Conrad II. C’est à l’abbaye de Spire qu’Agnès d’Aquitaine prit le voile en 1062, après son conflit avec la papauté. Le 27 décembre 1146, Bernard de Clairvaux vint à Spire prêcher la deuxième croisade devant l’empereur Conrad III, qui se croisa aussitôt. La cathédrale de Spire souffrit de nombreux incendies, notamment en 1137 et 1159. En 1689, les troupes de Louis XIV l’endommagèrent gravement lors du sac du Palatinat et elle brûla le 31 mai 1689. Une reconstruction eut lieu de 1758 à 1777. La Révolution française ruina de nouveau la cathédrale.