Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Robert d’Arbrissel

lundi 6 janvier 2014 (Date de rédaction antérieure : 10 février 2012).

Robert d’Arbrissel (1045-1116)

Fondateur de Fontevraud

Robert d'Arbrissel (1045-1116) Fondateur de Fontevraud

Il naît vers 1045 à Arbrissel [1], au diocèse de Rennes. Son père était curé du village. Après des études médiocres, il prend la succession de son père.

En 1076, il favorise l’élection au trône épiscopal de Rennes d’un guerrier, Sylvestre de La Guerche, lequel est déposé en 1078. Il part alors pour Paris et y reprend des études, en un moment marqué par la réforme grégorienne [2].

En 1089, Sylvestre de La Guerche, rétabli sur son siège et gagné à la cause réformatrice, appelle Robert à Rennes pour le seconder dans son effort de moralisation du clergé breton. L’archiprêtre lutte alors contre la simonie [3] et le nicolaïsme [4].

En 1093, à la mort de son protecteur, Robert, en butte à la vindicte des clercs du diocèse, doit se réfugier à Angers. 2 ans plus tard, il part “au désert”, en forêt de Craon, et mène la vie ascétique de l’ermite. Une troupe de disciples se rassemble autour de lui, pour lesquels il fonde à La Roë [5] une abbaye de chanoines réguliers. En 1096, il prêche devant Urbain II à Angers.

En 1098, il reprend la vie errante. Son talent de prédicateur attire à lui une troupe de pénitents des 2 sexes qui dorment en plein bois, ce qui attire au “maître” les reproches de l’évêque Marbode de Rennes. En 1100, il assiste au concile de Poitiers en compagnie de Bernard de Tiron.

En 1101, il fixe sa troupe dans le vallon de Fontevraud, sur la rive gauche de la Loire, non loin de Saumur. Le désordre qui règnait dans les premières années de l’institut vaut cette fois-ci au fondateur les reproches de Geoffroy, abbé de la Sainte Trinité de Vendôme. Robert organise alors de manière plus stricte sa fondation, la divisant entre hommes et femmes, vierges et continents, confiant l’administration de la communauté à une prieure.

En 1115, il décida de confier son ordre double, riche de nombreux prieurés et très centralisé, à une abbesse, puis nomma à ce titre Pétronille de Chemillé. Le 18 février 1116, il tombe gravement malade en Berri, au cours d’un déplacement. Il meurt le 25 février dans le prieuré fontevriste d’Orsan [6] à l’âge de 72 ans.

Robert d’Arbrissel, est une des figures les plus remarquables de la fin du 11ème siècle et du commencement du 12ème siècle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de la lettre volée/manuscrit 193 : Bibliothèque municipale de Vendôme/ Robert d’Arbrissel

Notes

[1] Arbrissel est une commune française, située dans le département d’Ille-et-Vilaine et la région Bretagne. La région est habitée depuis plusieurs millénaires, comme le prouve l’allée couverte de "la roche aux fées" datant du néolithique, située à 10 km de la commune. Les premières sources écrites qui font mention de la commune apparaissent à la fin du 11ème siècle, il y a presque mille ans. C’est bien sûr grâce à Robert d’Arbrissel que la paroisse est mentionnée dès cette époque

[2] Au Moyen Âge, la réforme grégorienne est une politique menée sous l’impulsion de la papauté. Si les historiens admettent que le pape Léon IX a commencé le redressement de l’Église, c’est pourtant le pape Grégoire VII qui a laissé son nom à la réforme. De plus, les efforts pour sortir l’Église catholique d’une crise généralisée depuis le 10ème siècle se poursuivent bien après le pontificat de Grégoire VII. Ainsi l’expression « réforme grégorienne » peut paraître impropre puisqu’elle ne s’est pas limitée à quelques années mais concerne au total près de 3 siècles.

[3] Commerce de biens religieux ou de choses spirituelles, qui fut courant jusqu’à sa condamnation formelle par le concile de Trente.

[4] Le nicolaïsme désigne, dans le christianisme, et particulièrement dans l’Église latine du Moyen Âge, l’incontinence (mariage, concubinage, etc.) des clercs astreints au célibat

[5] La Roë est une commune française, située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire. La commune de La Roë fait partie de la Mayenne angevine et du Haut-Anjou historique. Au Moyen Âge puis sous l’Ancien Régime, le fief de la baronnie angevine de Craon dépendait de la sénéchaussée principale d’Angers et du pays d’élection de Château-Gontier.

[6] Le prieuré Notre-Dame d’Orsan est un prieuré de moniales fontevristes, situé à Maisonnais, canton de Châtelet, arrondissement de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. Il fut fondé au début du 12ème siècle par Robert d’Arbrissel, dans une enclave bocagère verte et humide, le Berry.