Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Humbert 1er de Savoie dit Humbert aux Blanches Mains

Humbert 1er de Savoie dit Humbert aux Blanches Mains

lundi 5 décembre 2011

Humbert 1er de Savoie dit Humbert aux Blanches Mains (vers 972-1047)

Comte de Maurienne, comte de Savoie de 1027 à 1047

Fondateur de la Maison de Savoie. Fils d’un certain Bérold, prince saxon dont il semble avoir bénéficié de la faveur du dernier roi de Bourgogne Provence Rodolphe III dit le Fainéant puis du successeur de ce dernier Conrad II le Salique, qui devint ensuite empereur romain.

Humbert, fidèle lieutenant de l’empereur Conrad II le Salique, fut nommé, lors de la succession de Bourgogne, commandant de la marche de Maurienne* (marquis) en 1033 pour soumettre l’évêque rebelle de Maurienne, qui, soutenu par Eudes II, comte de Blois, de Troyes et de Meaux, voulait s’affranchir de l’autorité impériale. Avec quelques troupes qu’il avait levées en Piémont, il organisa un long siège de la ville de Saint-Jean-de-Maurienne, résidence de l’évêque, puis la prit d’assaut et la fit entièrement raser.

L’empereur Conrad, annexa l’évêché de Maurienne à celui de Turin, et le siège épiscopal de Saint-Jean-de-Maurienne fut interdit jusqu’en 1061. Il récompensa son fidèle lieutenant en le créant comte souverain de Savoie, et le titra comte de Maurienne, cependant cette première concession, ne s’étendait qu’à une partie de la Maurienne et à quelques-unes de ses petites vallées. Plus tard il devint aussi comte de la Tarentaise, comte du Val d’Aoste, comte de Bugey, comte de Chablais et comte de Sermorens en 1038.

Il s’installa au château fort de Charbonnières, bâti vers le milieu du 9ème siècle et qui dominait la ville d’Aiguebelle, la capitale du comté, et défendait la vallée de la Maurienne. Il était situé à un endroit stratégique, aux marches de la vallée de la Rochette. Ce castel féodal resta jusque vers le milieu du 13ème siècle la résidence ordinaire des premiers comtes de Savoie.

Il s’occupa activement d’améliorer le sort de la population. Il mourut à Hermillon le 19 juillet 1047.