Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Frédéric de Hohenstaufen dit Frédéric le Borgne Frédéric II de Souabe

Frédéric de Hohenstaufen dit Frédéric le Borgne Frédéric II de Souabe

mardi 16 mars 2021, par lucien jallamion (Date de rédaction antérieure : 3 décembre 2011).

Frédéric de Hohenstaufen dit Frédéric le Borgne Frédéric II de Souabe (1090-1147)

Duc de Souabe

Il succède à son père Frédéric 1er de Souabe en 1105. En 1120, il épouse Judith , fille du duc Henri IX le Noir de la puissante famille des Welfs [1].

À la mort en 1125 de son oncle l’empereur Henri V du Saint Empire, il devient candidat pour le titre de roi des romains. Bien qu’il bénéficie du soutien de son plus jeune frère Conrad de Souabe et de plusieurs familles, il perd cette élection au profit de Lothaire II.

Il est également connu pour avoir construit vers 1115 un château en Alsace, sur une île de la Moder, autour duquel se fonda la ville d’Haguenau [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Frédéric II de Souabe/ Portail de l’Alsace/ Catégories : Duc de Souabe/ Maison de Hohenstaufen

Notes

[1] Les Welf ou l’ancienne maison Welf forment une dynastie de la noblesse franque remontant à l’époque carolingienne du 8ème siècle. La famille venait à l’origine du Maasgau et des domaines voisins sur les rives de la Moselle en Austrasie ; elle était en ligne directe avec la dynastie impériale des Carolingiens. Depuis le milieu du 8ème siècle, les ancêtres des Welf étaient propriétaires autour de Weingarten (autrefois appelé Altdorf) sur la Schussen, dans l’actuelle région de Haute-Souabe. En 888, une ligne collatérale des Welf fut inféodée avec le royaume de Bourgogne. La branche aînée mâle s’éteignit à la mort de Welf III d’Altdorf, duc de Carinthie et margrave de Vérone, en 1055. Néanmoins, les descendants de sa sœur Cunégonde d’Altdorf et de son époux Alberto Azzo II d’Este, les maisons de Brunswick et de Hanovre dite aussi la « nouvelle maison Welf », forment l’une des plus anciennes familles de haute noblesse européenne encore existante.

[2] Cette commune est située dans le nord de l’Alsace (faisant partie du Rhin Supérieur). Elle est située à vingt-huit kilomètres au nord de Strasbourg. Elle est traversée par la Moder et l’Eberbach, qui draine la forêt de Haguenau. Le château a été fondé par Frédéric II de Souabe, dit le Borgne, sur une île de la Moder, vers 1115, pour protéger les possessions de son suzerain, l’empereur Henri V du Saint Empire. Selon la légende, il aurait découvert le lieu au milieu de la forêt en chassant. Il autorise alors son vassal à fonder une ville sur la rive droite de la Moder qui porte le nom de "Hagenau". Une église est construite à partir de 1143, l’église Saint-Georges de Haguenau. En 1164, son fils Frédéric Barberousse, empereur du Saint Empire romain germanique, rédigea la charte de Haguenau, qui octroyait à la cité un certain nombre de droits et privilèges, et fit du château une des résidences impériales de la dynastie des Hohenstaufen