Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Odilon de Mercoeur

dimanche 3 juillet 2016 (Date de rédaction antérieure : 16 novembre 2011).

Odilon de Mercoeur (994 - 1049)

Véritable fondateur de l’Ordre de Cluny [1]. C’est avec lui que le monde clunisien prendra sa forme et sa dimension définitives. Consolidant encore les résultats acquis par ses prédécesseurs, il sera plus que jamais le conseiller et le conciliateur des princes, le soutien inconditionnel de la papauté, le pacificateur et le civilisateur d’une société féodale violente, le réformateur des mœurs ecclésiastiques.

Avec Odilon, s’amorcera l’idée de reconquête sur les musulmans d’Espagne, prémices d’une autre grande entreprise et c’est avec lui que prendra corps cette notion nouvelle d’empire monastique qui s’étendra tout au long des grandes voies du Moyen Age, marquant ainsi ce rôle prestigieux joué par Cluny au cours de son histoire.

On doit à l’abbé Odilon sa participation à la fondation de la Trêve de Dieu qui interdisait tout acte de violence du mercredi soir au lundi matin comme à certain jours de fête liturgiques, le tout représentant quelques 300 jours de paix par an ... un véritable tour de force !

On lui doit également l’institution de la Fête des Morts, au lendemain de la Toussaint, le 2 novembre.

C’est encore lui qui videra les greniers du monastère et vendra ornements d’église et autres objets précieux pour venir en aide aux victimes de la grande famine de 1031.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Odilon de Mercœur - Histoire en Haute Auvergne/dictionnaire d’histoire universelle, le petit mourre édition Bordas 2004 p 953

Notes

[1] L’ordre de Cluny (ou ordre clunisien) fut un ordre monastique catholique. Au début du 10ème siècle, naît en l’Église catholique la volonté de réformer l’ordre monastique. Cette restauration s’appuie sur la Règle de saint Benoît, un règlement qui régit dans ses moindres détails la vie monastique, pour respecter l’observance. Cette Règle initiée par saint Benoît de Nursie au 6ème siècle connaît un important développement, notamment grâce à l’action de Benoît d’Aniane trois siècles plus tard. Mais elle est limitée par les traditions qui se développent dans les abbayes, et par la méconnaissance de la Règle. Cluny va alors s’imposer en groupant un nombre croissant de couvents, et va devenir le centre du plus important ordre monastique du Moyen Âge, rayonnant sur toute l’Europe.