Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Dhuoda

lundi 1er décembre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 11 octobre 2011).

Dhuoda (morte vers 843)

La princesse Dhuoda La Dame à la licorne, L ' ouïe, 1484 - 1500, Paris (cartons), Flandre (tissage), tapisserie ( laine et soie ), Musée de Cluny , Paris. D’origine aristocratique, elle épousa Bernard, duc de Septimanie [1] le 29 juin 824 dans la chapelle du palais d’Aix-la-Chapelle. Le 29 novembre 826, elle mit au monde un fils qui reçut le nom de Guillaume. La mère et l’enfant durent alors suivre Bernard dans ses nombreux déplacements que les bouleversements du royaume imposaient. Plus tard, elle s’installa à Uzès. Le 22 mars 841 naissait un second fils,Bernard.

Quand elle entreprit de rédiger un traité d’éducation destiné à son fils aîné, Guillaume, elle était privée de ses 2 fils, Guillaume était peut-être retenu comme otage par Charles II le Chauve et le cadet était chez son père en Aquitaine.

Son traité d’éducation, le premier connu pour le Moyen Âge, fut écrit en latin, à Uzès, de 841 à 843. C’est un manuel de morale chrétienne en 73 chapitres.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Janine Durrens, Dhuoda duchesse de Septimanie, Paris, Claisud, 2003.

Notes

[1] Le mot Septimanie apparaît au 5ème siècle dans une lettre de Sidoine Apollinaire pour désigner une partie du sud de la Gaule, correspondant peut-être plus ou moins aux 7 provinces du diocèse de Vienne : Aquitaine première, Aquitaine seconde, Novempopulanie, Narbonnaise, Viennoise, Alpes-Maritimes, par opposition aux 10 provinces constituant le diocèse des Gaules. Par la suite, après la conquête de l’Aquitaine par Clovis, le mot est utilisé, en particulier à l’époque carolingienne, pour désigner la partie de la Gaule restée jusqu’au début du 8ème siècle aux mains des Wisigoths, occupée par les Musulmans Omeyyades d’Al-Andalus avant d’être reconquise par les Francs en 759. Elle correspond approximativement à la partie occidentale de l’ancienne province romaine de Gaule narbonnaise. Elle est alors aussi appelée "Gothie".