Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Saint Willibrord ou Willibrord d’Utrecht

Saint Willibrord ou Willibrord d’Utrecht

samedi 28 mars 2020 (Date de rédaction antérieure : 21 septembre 2011).

Saint Willibrord ou Willibrord d’Utrecht (vers 657-739)

Premier évêque d’Utrecht

Il reçoit une éducation chrétienne dans l’abbaye de Rippon [1] dirigée par saint Wilfrid. Il devient moine, puis prêtre et se rend en Irlande pour parfaire son éducation monastique et intellectuelle. En 690, il est envoyé en Frise [2], territoire récemment acquis par les Francs mérovingiens, pour y travailler à l’évangélisation de la population.

Il est à l’origine de l’histoire de Gravelines [3]. Willebrord est connu à Gravelines comme un évêque anglo-saxon venu évangéliser la Flandre.

Il se rend à Rome pour recevoir la bénédiction papale puis parcourt un vaste territoire correspondant à la moitié la plus maritime des Pays-Bas actuels. Lors d’un second voyage à Rome, il est sacré évêque missionnaire et il décide de fixer à Utrecht [4] son siège épiscopal. Il parcourt également la Frise orientale [5] et parvient jusqu’au territoire des Danois.

Au Danemark, il ne réussit à convertir que 30 enfants qu’il est obligé de ramener avec lui pour leur épargner un martyre certain. Il était l’ami de saint Lambert de Maastricht et les 2 évêques se rencontraient périodiquement.

Notes

[1] Ripon est une ville d’Angleterre, dans le Yorkshire du Nord, qui possède le statut de Cité (historiquement associé à la présence d’une cathédrale).

[2] La Frise occidentale est une région historique des Pays-Bas. Son étendue a varié au cours du temps. La région administrative actuelle de Frise-Occidentale est comprise dans cette région historique. On considère généralement qu’elle comprend les territoires protégés par la Westfriese Omringdijk (« digue circulaire de Frise occidentale »), soit le nord de la Hollande-Septentrionale. La partie occidentale de la province de Frise est parfois également incluse.], de l’embouchure de l’Escaut[[L’Escaut est un fleuve européen de 355 km de long, qui traverse trois pays (France, Belgique et Pays-Bas) et cinq régions, avant de se jeter en mer du Nord. Après la division de l’ancien royaume des Francs au traité de Verdun, l’Escaut a longtemps servi de frontière naturelle officielle entre le royaume de France et le Saint Empire romain germanique.

[3] ville du département du Nord, qui ne commence réellement qu’en 800 après l’assèchement du Blootland, ou une chapelle dédiée au saint y est construite

[4] L’évêché d’Utrecht, fondé en 696 par le pape Serge 1er, constituait avec les évêchés de Liège et de Cambrai les trois évêchés de la Basse Lotharingie, ayant comme métropolitain l’archevêque de Cologne pour Liège et Utrecht, celui de Reims pour Cambrai, et relevant du Saint Empire. Le siège des évêques d’Utrecht se trouvait dans la cathédrale Saint-Martin d’Utrecht. À partir du 10ème siècle, l’évêque d’Utrecht est également le seigneur temporel d’une principauté, la principauté d’Utrecht. Le dernier évêque souverain fut Henri de Bavière qui, las des révoltes de ses sujets, vendit à Charles Quint en 1528 la domination temporelle de la principauté. Toutefois l’évêché subsista toujours comme pouvoir spirituel ; il fut en 1559 érigé en archevêché.

[5] actuelle façade de l’Allemagne sur la mer du Nord