Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Liuva II

jeudi 20 décembre 2018, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 12 septembre 2011).

Liuva II (583-603)

Roi des Wisigoths d’Espagne du début du 7ème siècle

Liuva II par Pedro Sánchez Blanco. Peinture conservée au Musée du Prado.Fils de Récarède, premier roi wisigoth [1] catholique. À la mort de ce dernier en décembre 601, alors âgé, semble-t-il, de 18 ans, il lui succède. Cependant, son règne ne dura pas. Probablement trop jeune et manquant d’autorité face à la turbulente noblesse wisigothique, il doit faire face dès 602 à la révolte du noble Wittéric, un Arien [2].

Bien que le catholicisme soit devenue la seule religion officielle du royaume hispano gothique en 589, il semble qu’une importante minorité de Wisigoths restèrent attachés à l’arianisme, refusant de plus qu’on leur impose une dynastie, préférant le principe de l’élection selon la mentalité germanique, encore bien présente dans les esprits. Wittéric n’eu probablement aucun mal à rassembler derrière lui de nombreux partisans. En 603, Wittéric se dirigea vers le palais royal de Tolède, capitale wisigothe, et le jeune Liuva fut renversé et capturé, Wittéric lui coupa la main droite, selon la coutume barbare, et le fit exécuter.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de France spiritualites /biographies portraits/liuva II roi des visigoths.

Notes

[1] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[2] L’arianisme est un courant de pensée théologique des débuts du christianisme, due à Arius, théologien alexandrin au début du 4ème siècle, et dont le point central concerne les positions respectives des concepts de « Dieu le père » et « son fils Jésus ». La pensée de l’arianisme affirme que si Dieu est divin, son Fils, lui, est d’abord humain, mais un humain disposant d’une part de divinité. Le premier concile de Nicée, convoqué par Constantin en 325, rejeta l’arianisme. Il fut dès lors qualifié d’hérésie par les chrétiens trinitaires, mais les controverses sur la double nature, divine et humaine, du Christ (Dieu fait homme), se prolongèrent pendant plus d’un demi-siècle. Les empereurs succédant à Constantin revinrent à l’arianisme et c’est à cette foi que se convertirent la plupart des peuples germaniques qui rejoignirent l’empire en tant que peuples fédérés. Les wisigoths d’Hispanie restèrent ariens jusqu’à la fin du 6ème siècle et les Lombards jusqu’à la moitié du 7ème siècle.