Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Anlamani

dimanche 14 août 2022, par ljallamion

Anlamani (mort vers 600 av.jc)

Roi de Nubie ou Koush de 620 av. jc à sa mort

Sous son règne, Koush [1] connut un réveil en puissance. Fils de Senkamanisken , son prédécesseur, et frère aîné d’ Aspelta , son successeur.

Il utilisa des titres basés sur ceux des pharaons égyptiens. Il est particulièrement connu pour une stèle découverte dans un temple à Kawa [2]. La stèle enregistre la visite de sa mère Nasalsa à Kawa pour assister à son couronnement officiel en tant que roi. Il note également sa décision de nommer quatre de ses sœurs " joueuses de sistrum " dans le temple national d’Amun à Jebel Barkal [3] et rend compte de la campagne du roi contre certaines tribus nomades qui menaçaient Kawa.

En 592 av. jc, sous le règne de son frère Aspelta, le roi égyptien Psammétique II lança une campagne contre Koush qui entraîna le limogeage de Napata [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Anlamani/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le royaume de Koush est l’appellation que les Égyptiens antiques donnèrent au royaume qui s’établit au sud de leur pays dès l’Ancien Empire. Ce royaume eut une longévité peu commune et trouve ses origines dans les cultures néolithiques qui se développèrent dans le couloir nilotique du Soudan actuel et de la Nubie égyptienne. On a longtemps considéré cette culture à l’aune de la civilisation égyptienne et de ce fait peu d’études eurent lieu à son sujet, la reléguant alors soit au stade d’une principauté dépendante du royaume des pharaons ou encore à celui d’un avatar de cette civilisation, ne lui reconnaissant donc aucune spécificité voire une valeur relative.

[2] Kawa est un site au Soudan, situé entre la troisième et la quatrième cataracte du Nil sur la rive est du fleuve, en face de Dongola. Dans les temps anciens, c’était le site de plusieurs temples du dieu égyptien Amon, construits par les dirigeants égyptiens Amenhotep III et Toutankhamon, et par Taharqa et d’autres rois koushites

[3] Le Gebel Barkal (ou Djebel Barkal) est le promontoire rocheux qui domine le site de Napata (Soudan), site d’un temple d’Amon célèbre et capitale du royaume de Kouch à dater de la XXVème dynastie égyptienne. Les Égyptiens le nommaient la "montagne Pure" et le considéraient comme le lieu où résidait le dieu Amon. De fait, dès Thoutmôsis III, le site est attesté et ne cessera de se développer alors.

[4] Napata est à la fois le nom d’un royaume antique d’Afrique et le nom de sa capitale. Son nom est attaché à la « deuxième période » du royaume de Koush. Situé en aval de la quatrième cataracte du Nil, les ruines de la ville antique sont situées au pied du Gebel Barkal, un promontoire rocheux qui domine la vallée et le fleuve et qui très tôt a été identifié comme une montagne sacrée dans laquelle résidait le dieu Amon lui-même.