Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Dyfnwal V de Strathclyde

Dyfnwal V de Strathclyde

mercredi 24 novembre 2021, par ljallamion

Dyfnwal V de Strathclyde (mort en 908/916)

Roi des Bretons de Strathclyde

La Chronique des Rois d’Alba [1] mentionne sous le règne de Constantin II d’Écosse qu’un certain “Doneualdus rex britannorum i.e Dyfnwal” meurt pendant une période comprise entre deux événements chronologiquement bien datés du 13 septembre 908 et du 25 mai 916.

Alan MacQuarrie estime que ce souverain serait un représentant le la dynastie des rois de Strathclyde [2], frère de Run et fils cadet d’ Artghal .

S’il en fait bien le père d’Owen Alan MacQuarrie se rallie à l’hypothèse dominante et il donne comme successeur à ce Dynfwal ; Domnall mac Áeda issu de la lignée des rois scots [3] d’Alba [4]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Tim Clarkson Strathclyde and the Anglos-Saxons in the Viking Age John Donald Edinburgh 2014, (ISBN 9781907909252).

Notes

[1] a Chronique des Rois d’Alba, ou Chronique Écossaise, est une brève chronique relatant les règnes des rois d’Alba, qui couvre la période allant de l’époque de Kenneth MacAlpin (Cináed mac Ailpín) jusqu’au règne de Kenneth II (Cináed mac Maíl Coluim) qui règne de 971 à 995. William Forbes Skene la dénommait Chronique des Rois des Scots, et d’autres l’appellent la Vieille Chronique Écossaise, mais l’expression Chronique des Rois d’Alba été finalement été retenue par les spécialistes contemporains.

[2] Le Strathclyde est l’un des royaumes celtes brittoniques qui résista aux Anglo-Saxons, aux Pictes, aux Scots et aux Vikings durant le haut Moyen Âge avant d’être réuni au royaume des Pictes et des Scots vers le milieu du 11ème siècle.

[3] Les Scots sont un peuple celte originaire de l’est de l’Irlande qui commença à s’établir dans l’île de Bretagne entre les rivières Clyde et Solway aux 3ème et 4ème siècles de l’ère chrétienne. L’Écosse actuelle leur doit son nom (Scotland). Les premiers Scots affrontèrent les Britto-romains lors de raids qui se transformèrent en établissements durables, profitant sans doute d’un dépeuplement précoce des régions où ils effectuaient leur piraterie. Peu avant 500, ces Scots s’établirent sur les côtes du Devon et du pays de Galles, mais ils n’y établirent pas d’ensembles politiques durables. On leur doit toutefois l’introduction de l’écriture oghamique sur l’île. Plus au nord, les Scots devinrent dans un premier temps les voisins immédiats et les rivaux occidentaux des Pictes, les anciens habitants de la Calédonie. Cette région, qui n’avait jamais été conquise par Rome, passa progressivement sous leur contrôle du 6ème au 9ème siècle. Dès le 6ème siècle, les Scots durent cependant résister aux Anglo-Saxons, établis durablement au sud du Forth avant 500, contrairement aux Bretons, les Scots nouèrent de nombreux contacts avec ces nouveaux venus, surtout à l’est avec le royaume septentrional de Northumbrie. Au 7ème siècle, les Scots chrétiens jouèrent en particulier un rôle important dans l’évangélisation des Anglo-Saxons, rôle qui fut ensuite éclipsé par Rome.

[4] Alba est le nom gaélique, gallois, cornique et breton de l’Écosse. L’irlandais utilise également le mot Alba, alors que le vieux gaélique emploie le terme Albu.