Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Máel Seachnaill 1er mac Máel Ruanaid ou Malachy 1er dit roi Melaghlin

Máel Seachnaill 1er mac Máel Ruanaid ou Malachy 1er dit roi Melaghlin

mardi 26 octobre 2021, par ljallamion

Máel Seachnaill 1er mac Máel Ruanaid ou Malachy 1er dit roi Melaghlin

Ard ri Érenn d’Irlande de 846 à 862

Les ard rí étaient traditionnellement intronisés sur la colline de Tara. La Lia Fáil (photo) était supposée crier le nom du roi légitime lorsque celui-ci posait son pied sur elle.Membre de la dynastie du Clan Cholmáin [1] des Uí Néill [2] du sud ou du royaume de Mide [3] qui contrôlait l’actuel comté de Westmeath [4] avec des fractions de ceux de Meath [5] et d’Offaly [6]

Fils de Máel Ruanaid roi de Mide, sa mère est Aróc fille de Cathal mac Fiachrach du royaume Uí Néill voisin de Brega [7].

La première mention de Máel Seachnaill dans les Chroniques d’Irlande [8] date de l’année 839 lorsqu’il tue Crunnmhael mac Fiannamail, économe de l’Abbaye de Durrow [9]. En 840 son père est défait par son neveu Diarmait mac Conchobair que Máel Seachnaill tue l’année suivante. Après la mort de son père en 843 Máel Seachnaill devient d’abord l’Héritier du Clan Cholmáin puis son chef après qu’il s’est débarrassé de son frère, Flann mac Máel Ruanaid en 845.

La situation du royaume de Mide et de sa dynastie est à cette époque excessivement périlleuse.

L’établissement par les Vikings de port à navires fortifiés les l“ongphuirt” à Dublin [10] et à Lind Duachaill en 841 avait désigné comme principale aire d’expédition des Vikings le nord des Midlands d’Irlande [11].

Les Vikings avait déjà établi des bases d’hivernage sur le Lough Neagh [12] en 839 mais Dublin devient leur principal établissement permanent alors que Lind Duachaill dans le comté de Louth [13] ne sera occupé que jusqu’en 927. La situation des deux premiers longphuirt de Dublin et de Lind Duachaill qui permet le contrôle de la zone côtière comprise entre les montagnes de Mourne [14] et les montagnes de Wicklow [15] est une menace directe pour le royaume de Mide de Máel Sechnaill.

En 841 deux ans avant son accession au trône les Vikings de Lind Duachaill avancent à travers les Midlands jusqu’à Tethbae dans l’actuel comté de Longford [16] immédiatement à l’est du Shannon [17]. Tehbae est sans doute le plus important territoire contrôlé par le Clan Cholmáin dont les domaines s’étendent à l’est du Lough Ennell [18]. La capacité des Vikings de s’enfoncer aussi loin vers l’ouest est une menace pour le royaume de Mide et démontre son incapacité à protéger ses vassaux.

Depuis 829, le royaume de Mide était également sous la menace de son voisin du sud le roi de Munster [19] Feidlimid mac Crimthain . En 831 il impose au Leinster [20] sa suzeraineté, longtemps revendiquée par les Uí Néill et à partir de 832 il commence une série d’attaques sur les royaumes frontaliers de Fir Chell qui incluait l’Abbaye de Durrow, Lynally et d’autres églises importantes et Delbnae Bethra où se trouve le monastère de Clonmacnoise [21].

Ses intentions n’étaient évidemment pas seulement de rendre ses petits royaumes tributaires mais surtout de prendre le contrôle des principaux centres religieux liés au Clan Cholmáin. En 840 il semble avoir temporairement atteint ses objectifs. Ni l’oncle de Máel Sechnaill ; Conchobar mac Donnchada ni son père Máel Ruanaid ne parvinrent à repousser les attaques de Feidlimid. En 843 lorsque Máel Sechnaill succède à son père à la tête du Clan Cholmain la poussée du Munster s’affaiblit et Feidlilmid est devenu un vieil homme qui meurt en 847.

La menace la plus importante demeure donc les Vikings qui atteignaient à cette époque le plus haut niveau de leur activité militaire en Irlande et de plus concentraient leur efforts sur les Midlands d’Irlande où régnaient les Uí Néill du sud précisément peut-être parce qu’ils avaient été affaiblis par les entreprises de Feidlimid.

Avant l’arrivée des Vikings en Irlande, il n’existait pas sur l’île de ville proprement dite. Mael Seachnaill est connu dans les traditions populaires comme le roi Melaghlin, qui a fait exécuter par noyade en 845 dans le Lough Owel [22] le Viking Thorgils qui s’était établi lui-même roi sur le Shannon.

Melaghlin, diplomate avisé, avait réussi à conserver la possibilité de gouverner en respectant les limites d’autorité imposées par l’envahisseur. Quand l’opportunité s’est présentée à lui, Melaghlin aurait cherché conseil auprès de Turgesius au sujet du meilleur moyen de se débarrasser d’une espèce d’oiseau particulièrement envahissante et dévastatrice. Sans méfiance, Turgesius recommanda de détruire tous les nids. C’est exactement la méthode qu’employa Melaghlin envers les Vikings à compter de ce jour.

Après la mort de Niall Caille mac Áeda , représentant du Cenél nEógain et des Uí Néill du Nord Mael Seachnaill 1er mac Mael Ruanaid devient à son tour Ard ri Erenn. Peu après il attaque les Luighni et les Gailenga deux tribus du Mide qui avaient partie liée avec les Vikings et qui avaient pillé ses domaines.

Il leur inflige une lourde défaite et détruit leur place forte située sur une île du Lough Ramor [23] un grand lac entre le Mide et le royaume de Breifne [24] dans l’actuel comté de Cavan [25]. Il remporte ensuite deux combats contre les Vikings à Farragh dans le comté de Meath et à Rathcommair et après ses victoires il pille Dublin ville purement viking à cette époque.

Après cette expédition célébrée par le poète Maelfechin, il installe son camp à Crufait dans le Mide. C’est alors qu’il apprend que Cináed mac Conaing le roi de Cnogba [26] un de ses tributaires, allié à une bande de Vikings ravage son domaine du royaume de Mide, brulant et pillant plusieurs églises ainsi que la place forte de Loch Gabhor citadelle de son allié Tigernach mac Fócartai qui avait participé avec lui au sac de Dublin.

En 851 il capture Cináed et le noie rituellement dans la rivière Nancy dans le comté de Meath dans son propre royaume de Nord Brega ou Cnogba (Knowth). Cet événement est célébré par Guaire Dall et d’autres poètes. Mael Seachnaill 1er convoque ensuite une assemblée royale à Armagh [27] à laquelle participent des représentants des royaumes du Nord.

Son pouvoir étant ainsi affirmé il décide de marcher vers le Munster en 854 et à Mullach Indeona près de Clonmel [28] près de la frontière des Déisi [29] où il reçoit des otages des chefs locaux. En 858 en plein hiver il attaque de nouveau le Munster et défait son nouveau roi Máel Gualae et ceux de Desmond à Carn Lughdhach, effectuant ensuite des pillages il tue Máel Cron mac Muiredaig.

En 858 le Cenél Fiachach un peuple vassal du Mide et les Gallgoidil du Leth Cuinn sont vaincus par Cerball mac Dúnlainge d’Osraige [30] et son allié Ivarr un des principaux chefs du royaume de Dublin [31]. Cerball est le beau-frère de Mael Seachnaill, époux de sa sœur Land. L’année suivante en 859, en réponse, Mael Seachnaill 1er réunit une seconde grande assemblée royale à Ráith Áed maic Bricc [32] dans l’actuel comté de Westmeath [33] dans laquelle il est entouré de Fethghna nouvel abbé d’Armagh, Suairlech abbé de Clonard [34], Cerball et du fils de Máel Gualae, roi de Munster et de nombreux autres chefs civils et religieux, qui concluent un accord assorti de garantie selon lequel l’Osraige est désormais exclu du Leth Cuinn [35] et placé sous la suzeraineté directe de Mael Seachnaill 1er lui-même avec la reconnaissance de l’Église d’Armagh.

En 859 Mael Seachnaill 1er défait de nouveau les Vikings du royaume de Dublin à Druimdamhaighe dans le comté d’Offaly. Áed Findliath met à profit cette campagne pour tenter mettre la main sur Tara [36] en cas de défaite du roi. Mael Seachnaill avec l’appui de Cerball mac Dúnlainge d’Osraige le repousse mais son allié occasionnel retourne peu après à son alliance scandinave.

En 860 il mène sa dernière grande expédition avec l’armée des Uí Néill du Sud accompagnée de ses vassaux du Munster, du Connacht et du Leinster vers le nord et il établit son campement à Moy près de Charlement comté de Tyrone [37] afin d’attaquer Ailech [38]. Áed Findliath le chef du Cenél nEógain, prévient son offensive et attaque son camp la nuit. Il met en fuite son armée sauvant ainsi son royaume.

En 861 Áed Findliath vient piller le propre domaine de Mael Seachnaill en compagnie d’Étrangers de Dublin. Mael Seachnaill répond à cette agression de son rival en infligeant une défait aux Étrangers à la frontière nord-ouest du Leinster. C’est son dernier succès. L’Ard ri Erenn Mael Seachnaill 1er meurt quelques mois après dans la 16ème année de son règne, le vendredi 27 novembre 862.

Un ancien poème précise qu’il avait l’habitude de monter un cheval blanc et que son corps fut porté jusqu’à sa tombe par deux bœufs. Il a comme successeur Áed Findliath le fils de son prédécesseur Niall Caille, issu des Uí Néill du Nord

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de T. M. Charles-Edwards, « Máel Sechnaill mac Máele Ruanaid (d. 862) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Notes

[1] Le Clan Cholmáin est le nom de la descendance de Colmán Már mac Diarmato, fils de Diarmait mac Cerbaill. C’est une branche méridionale des Uí Néill. Le clan compte en son sein de nombreux Rois de Mide (Meath). Au 10ème siècle et 11ème siècle leurs successeurs les Uí Máelshechlainn étaient établis à Dun na Sciath près du Lough Ennell ou à Cro-inis sur le lac lui-même

[2] Les Uí Néill étaient une grande dynastie irlandaise. Il signifiait les « descendants de Niall Noigiallach », et se rapportait à un groupe de parenté irlandais. Les Uí Néill n’étaient ni une tribu, ni une confédération de tribus, mais une dynastie, c’est-à-dire qu’ils étaient composés, dès le 6ème siècle, de quelques douzaines de personnes réparties sur un vaste territoire au nord et au centre de l’Irlande. Ils devinrent à partir de la seconde moitié du 6ème siècle la dynastie dominante de la moitié nord de l’Irlande. Ses diverses branches donnèrent un certain nombre de hauts rois d’Irlande entre les 7ème et 11ème siècles.

[3] Mide, est le nom d’un royaume irlandais médiéval. Son nom signifiait « Milieu », du fait qu’il se trouvait au centre de l’Irlande. Le royaume de Mide incluait l’actuel comté de Meath dont le nom reprend celui du royaume, mais également le Comté de Westmeath et des parties des modernes comtés de Cavan, Dublin, Kildare, Longford, Louth et enfin Offaly.

[4] Le comté de Westmeath est une circonscription administrative de la République d’Irlande située dans la province du Leinster dans les Irish midlands. Westmeath est bordé par les comtés de Cavan, Longford, Meath, Offaly et de Roscommon. Il fait 1 764 km²

[5] Le comté de Meath est un comté de la République d’Irlande, souvent surnommé le Comté Royal (Royal County), d’une superficie de 2 342 km². La ville principale d’un point de vue administratif est Navan, bien que Trim ait un patrimoine historique plus important.

[6] Le comté d’Offaly est une circonscription administrative de la République d’Irlande situé au centre de l’île d’Irlande dans la province du Leinster et entourée des comtés suivants : Galway, Roscommon, Westmeath, Meath, Kildare, Laois et Tipperary. Comme Laois, le comté a été créé par la reine Marie 1ère d’Angleterre

[7] L’origine du nom du royaume de Brega est Mag Breg, la plaine de Brega, dans les actuels Comté de Meath et de Dublin. Annexé au 6ème siècle par les Uí Néill descendants de Conall Criamthain un fils de Niall Noigiallach Le royaume de Brega comprenait la Colline de Tara site où les Ard ri Érenn étalent traditionnellement proclamés

[8] Les Chroniques d’Irlande est le nom moderne donné à une présumée collection d’annales ecclésiastiques, ayant enregistré les événements en Irlande entre les années 432 et 911. Plusieurs annales anciennes, existant encore maintenant, rapportent les événements dans le même ordre et avec des mots identiques jusqu’en 911, date à partir de laquelle elles poursuivent des narrations différentes.

[9] L’Abbaye de Durrow est un lieu célèbre situé près de Tullamore en Irlande. Dans ce monastère est censé avoir été créé 10ème siècle un livre enluminé, dénommé livre de Durrow, une œuvre dans la même lignée que le livre de Kells. L’abbaye a été fondée par Saint Columba tout comme l’abbaye de Kells. La fondation date de 553.

[10] Les Vikings envahissent le territoire environnant Dublin au cours du 9ème siècle, établissant ainsi le royaume de Dublin, le premier et le plus durable des royaumes vikings en Irlande, Grande-Bretagne et dans toute l’Europe hors Scandinavie à l’exception du Royaume de Man et des Îles. L’étendue du royaume correspond peu ou prou à l’actuel Comté de Dublin.

[11] Les Midlands d’Irlande sont une région du centre de l’Irlande, composée approximativement des comtés de Laois, de Leitrim, de Longford, d’Offaly, de Roscommon, de Tipperary, et de Westmeath.

[12] Lough Neagh est un lac situé au centre de l’Irlande du Nord. Avec environ 30 km de long pour 15 km de large, représentant 392 km², c’est le plus grand lac des îles Britanniques et le troisième plus grand d’Europe occidentale (derrière le lac Léman et le lac de Constance).

[13] Le Comté de Louth est une circonscription administrative de la République d’Irlande située au nord de Dublin dans la province du Leinster à la frontière avec l’Irlande du Nord.

[14] Les montagnes de Mourne sont un massif montagneux granitique situé dans le nord-est de l’île d’Irlande, au sud-est de l’Irlande du Nord.

[15] Les montagnes de Wicklow, sont un massif montagneux situé en Irlande, dans la province du Leinster, essentiellement dans le comté de Wicklow qui leur a donné leur nom. Elles se trouvent sur la côte orientale de l’île, au sud de la capitale, ce qui leur vaut également le nom de montagnes de Dublin dans leur partie septentrionale. Elles constituent la plus vaste région continue de plateaux d’Irlande et culminent à 925 mètres d’altitude au Lugnaquilla, le plus haut sommet de la province.

[16] Le Comté de Longford est une circonscription de la République d’Irlande située dans les Midlands, au nord ouest de la province du Leinster. Il est entouré des Comtés de Leitrim, Cavan, Roscommon et Westmeath. Le Comté tient son nom de sa capitale, Longford. Avec une superficie de 1 091 km², c’est un des plus petits Comté d’Irlande.

[17] Le Shannon est un fleuve drainant la plus grande partie de la plaine centrale de l’Irlande (son bassin représente environ un cinquième de la superficie de l’île). Ptolémée est le premier géographe à l’avoir mentionné sur une carte. Les 386 kilomètres du Shannon en font le plus long cours d’eau des Îles Britanniques. Il en est également le plus abondant par son débit. Il prend sa source au Shannon Pot à Derrylahan Townland dans le Comté de Cavan à moins de 4 km de la frontière britannique (Irlande du Nord), s’écoule du nord au sud-ouest, et se jette dans l’océan Atlantique par un estuaire situé en aval de Limerick. Sur une grande partie de son parcours, il traverse des successions de lacs, ce qui fait qu’il a toujours constitué une barrière naturelle entre l’ouest et l’est de l’Irlande.

[18] Le Lough Ennell est un lac d’Irlande, à proximité de la ville de Mullingar qui est la ville principale du comté de Westmeath. Mesurant environ 8 km de long sur 3 à 4 km de large, de forme ovale, le Lough Ennell est un lac peu profond renommé pour la pêche à la truite. Le lac est traversé par la rivière Brosna, un affluent du Shannon. Elle entre dans le lac par le nord, du côté de Mullingar, et ressort à son extrémité sud dans la localité de Lilliput. Ce nom a été donné en l’honneur de l’écrivain irlandais Jonathan Swift, qui y aurait habité lors d’une visite dans le Westmeath. Lilliput désigne un royaume dans Les Voyages de Gulliver.

[19] Situé au sud-ouest de l’île, le Munster (en irlandais An Mhumhain) (en latin Momonia), est l’une des quatre provinces d’Irlande. Le Munster est la plus grande des provinces d’Irlande, et celle qui est placée le plus au sud. Sa plus grande cité est Cork.

[20] Le Leinster est une des quatre provinces traditionnelles de l’Irlande. Recouvrant la partie orientale de l’île

[21] Le monastère de Clonmacnoise est situé en Irlande, dans le Comté d’Offaly au bord de la rivière Shannon au sud de la ville d’Athlone. Le monastère est aussi appelé les sept églises (seven churches). Le monastère a été fondé en 545 par saint Ciarán à l’endroit où la route majeure reliant l’est à l’ouest de l’île d’Irlande au travers des tourbières traverse le Shannon.

[22] Le Lough Owel est un lac dans les Midlands d’Irlande, situé au nord de Mullingar, une ville du comté de Westmeath. C’est un lac profond, bien connu des pêcheurs, car on y trouve des truites et un peu d’ombles chevaliers. Ses eaux alimentent le canal royal, un canal qui traverse l’Irlande de Dublin au fleuve Shannon. Le Lough Owel et le Lough Ennell sont deux des nombreux lacs appartenant au bassin versant de la rivière Brosna. La Brosna est un affluent du Shannon, traversant Mullingar et Kilbeggan, tous les deux dans le comté de Westmeath, puis la ville de Clara dans le comté d’Offaly, avant de rejoindre le Shannon. Le chef viking Turgesius fut noyé dans le Lough Owel par Mael Seachnaill Ier mac Mael Ruanaid en 845.

[23] Lough Ramor est un grand lac naturel de 741 hectares situé près de Virginia, dans le Comté de Cavan, en Irlande.

[24] Le royaume de Breifne était un territoire traditionnel occupé par un groupe tribal irlandais connu sous le nom d’Uí Briúin Bréifne. Ce territoire inclut les actuels comtés de Leitrim et de Cavan, auxquels s’ajoute une partie du comté de Sligo, soit une superficie correspondant grossièrement à celle de l’actuel diocèse catholique de Kilmore. À son apogée au 12ème siècle, quand Tiernan O’Rourke était le roi de Bréifne, le royaume s’étendait de Kells dans le comté de Meath à Drumcliffe dans le comté de Sligo.

[25] Le comté de Cavan est un comté d’Irlande, situé dans la partie républicaine de la province d’Ulster. C’est un des trois comtés de l’Ulster qui ne fait pas partie des 6 comtés d’Irlande du Nord. Il est entouré des comtés de Fermanagh (en Irlande du Nord), de Monaghan, de Leitrim, de Longford et de Meath (en République irlandaise). Sa superficie est de 1 931 km²

[26] Knowth

[27] Armagh est une ville d’Irlande du Nord au Royaume-Uni, le chef-lieu de l’ancien Comté d’Armagh et du District d’Armagh, qui ne recouvre que le tiers central du comté. Les ruines du fort de Navan, adjacentes à la ville, étaient autrefois la capitale de l’Ulster, connue sous le nom irlandais de Eamhain Mhacha.

[28] Clonmel est une ville du comté de Tipperary en Irlande. Bien que la plus grande partie de son territoire se trouve dans le comté de Waterford, Clonmel est le siège administratif du comté de Tipperary (sud). La ville est traversée par la rivière Suir et se situe dans sa vallée. Elle est environnée de basses montagnes et de collines : Comeragh Mountains au sud, et Slievenamon vers l’est.

[29] Les Déisis sont un peuple de l’Irlande. Le nom Déisi qui signifie au sens propre « Peuple soumis ou Vassaux » est le nom porté pendant la période historique par deux populations d’Érainn l’une dans le royaume de Brega et l’autre dans le Munster.

[30] Les rois d’Osraige ou Ossory en anglais ; régnèrent sur ce qui fut principalement un État tampon entre le Leinster et le Munster. Les frontières sud de l’Osraige étaient les fleuves côtiers Barrow et Suir, bien qu’à l’origine ce territoire s’étendît jusqu’à la mer, et que ses rois eussent quelque influence sur les rois normands de Waterford. Vers le nord, il se peut qu’il se soit étendu au-delà des montagnes Slieve Bloom et ait atteint le fleuve Shannon, mais, pendant la période historique, il s’arrêtait au sud de ces montagnes, la rivière Nore constituant généralement la frontière. En partant du nord, et en pivotant dans le sens des aiguilles d’une montre, il était bordé par les royaumes ou seigneuries suivantes : Ele, Ui Duach, Loigis, Ui Drona, Uí Cheinnselaigh, Déisi Mumhain, et Eóganachta Caisel. La ville principale et la capitale de cet état était Kilkenny. Le comté actuel de Kilkenny, ainsi que la partie ouest du comté de Laois, constituent le cœur de cet ancien royaume. On dit que le nom d’Osraige vient des Usdaie, une tribu que la carte d’Irlande de Ptolémée place à peu près dans la même zone qu’Osfraige occupa plus tard. Les autres tribus du voisinage étaient les Brigantes et les Cauci. Les Osfraiges se réclamaient descendre des Ivernes. Selon les généalogies traditionnelles le royaume d’Osraige aurait été fondé par Oenghus Oisrithe un descendant du fabuleux Breasal Breac. Ses propres descendants auraient exercé le pouvoir avant d’être renversés à la fin du 5ème siècle par Cucraidh mac Duach Iarleith de la famille des rois de Munster. Ils auraient recouvré leur héritage au 6ème siècle et ce n’est qu’à partir de cette époque que l’on peut donner une liste des rois d’Osraige. Au 11ème siècle la dynastie régnante prit le nom de Mac Gillo Patraic, qui fut plus tard changé en celui de Fitz-Patrick. Après l’invasion des anglo-normands les Mac Gillo Patraic durent se réfugier dans le haut Ossory qu’ils conservèrent jusqu’en 1537 époque à laquelle Brian Og Mac Gillo Patraic mort en 1551 se soumit au roi d’Angleterre.

[31] Les Vikings envahissent le territoire environnant Dublin au cours du 9ème siècle, établissant ainsi le royaume de Dublin, le premier et le plus durable des royaumes vikings en Irlande, Grande-Bretagne et dans toute l’Europe hors Scandinavie à l’exception du Royaume de Man et des Îles. L’étendue du royaume correspond peu ou prou à l’actuel Comté de Dublin.

[32] c’est-à-dire Rahugh

[33] Le comté de Westmeath est une circonscription administrative de la République d’Irlande située dans la province du Leinster dans les Irish midlands. Westmeath est bordé par les comtés de Cavan, Longford, Meath, Offaly et de Roscommon. Il fait 1 764 km².

[34] L’abbaye de Clonard est une importante fondation religieuse irlandaise du 6ème siècle, sise pratiquement sur la ligne de démarcation traditionnelle entre les moitiés nord et sud de l’Irlande, dans l’actuel comté de Meath. Elle est proche du village de Clonard. Fondée par Finien de Clonard vers 520 sur la rivière Boyne, le site originel ne consistait qu’en une seule cellule qui se trouvait peut-être à Ard Relec, proche. L’abbaye était située à côté de l’Esker Riada, levée de terre naturelle servant de route principale d’est en ouest de l’Irlande. Cet emplacement ajoutait à sa proéminence ; mais elle était aussi à la frontière des royaumes de Leinster et de Meath, occasionnellement en guerre l’un contre l’autre. Elle fut au début du Moyen Âge un centre d’enseignement monastique d’importance en Irlande. Dans le courant du 6ème siècle elle vit passer les plus grands noms de l’histoire chrétienne irlandaise, dont les Douze apôtres de l’Irlande. Vers le milieu du 9ème siècle c’était l’église principale des midlands irlandais.

[35] Les termes Leath Cuinn (c’est-à-dire Moitié de Conn) et Leath Moga (c’est-à-dire Moitié de Mugh) se réfèrent à une division légendaire de l’Irlande. Cette partition de l’île résulte de la bataille de Maigh Nuadad où après avoir été défait par Mug Nuadat l’Ard ri Érenn Conn Cétchathach qui règne de 123 à 157 selon les dates traditionnelles est contraint d’accepter la division de l’Irlande en deux moitiés

[36] Tara est un site archéologique d’Irlande dans le comté de Meath. Dans la mythologie celtique irlandaise, Tara est la capitale mythique de l’Irlande, située dans la cinquième province de Mide, dans le centre du pays : c’est la colline des rois. Le récit Suidigud Tellach Temra (« Fondation du domaine de Tara ») expose la suprématie de la ville sur le reste de l’île. Elle voisine d’autres sites archéologiques majeurs, dont Brú na Bóinne.

[37] Le comté de Tyrone est le deuxième plus grand des neuf comtés d’Ulster et le plus grand des six comtés d’Irlande du Nord. Historiquement Tyrone s’étirait au nord jusqu’au Lough Foyle, et à l’est jusqu’au fleuve Foyle situé maintenant dans le comté moderne de Londonderry. Tyrone était le bastion traditionnel des différents clans O’Neill, qui font partie des plus importantes familles irlandaises gaéliques.

[38] Les rois d’Ailech étaient les descendants de Eógan, c’est-à-dire les Cenél nEógain, et appartenaient ainsi à une branche des Uí Néill. Après la destruction d’Ailech dans le comté de Donegal par Muircheartach Ua Briain en 1101, ou peut-être même à partir de 1050, les rois d’Ailech furent reconnus à Tuloch-Og dans le comté de Tyrone Les Mac Lochlainn transfèrent ensuite le lieu de leur intronisation à Derry alors que leurs rivaux les O’Neill demeurent à Tuloch-Og.