Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Quinidius ou Quenin

samedi 23 octobre 2021, par ljallamion

Quinidius ou Quenin (mort en 578/579)

Religieux du haut Moyen Âge-Évêque de Vaison de 556 à 575

Né à Vaison vers l’an 500. Il était issu d’une famille noble et chrétienne, on raconte que sa mère fit un jour un pèlerinage à Arles [1] où elle entendit une voix lui annonçant qu’elle aurait un fils qui serait évêque.

Très jeune, il se retira dans un ermitage à Toulon [2] puis à l’abbaye des Îles de Lérins [3] où il étudia. Il évangélisa la Basse Provence, notamment les régions de Brignoles [4], Besse-sur-Issole [5] et Gonfaron [6] où de nombreux lieux portent son nom. La tradition orale dit de lui que c’était un homme savant et pieux.

L’évêque de Vaison [7] Théodose l’appela près de lui pour en faire son archidiacre [8]. Il le représenta au concile d’Arles de 554 [9] et fut consacré évêque de Vaison en 556 par l’archevêque d’Arles [10] Sapaudus. On dit qu’il gouverna son diocèse avec sagesse. Ses vertus et la qualité de ses prédications lui donnèrent une certaine renommée et il fut appelé à participer aux conciles de Paris en 558 et 573.

Il mourut le 15 février 578 ou 579 et son corps fut placé sous le maître autel de la cathédrale de Vaison [11]. Au 13ème siècle, l’évêque Rambaud Flotte le fit inscrire au catalogue des saints par le pape Innocent III.

C’est le patron de Vaison-la-Romaine, de Gonfaron et du diocèse d’Avignon [12].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quinidius/ Portail de Vaucluse/ Catégories : Histoire de la Provence/ Évêque de Vaison

Notes

[1] Arles est une commune, sous-préfecture, du département des Bouches-du-Rhône. Cette ville, dont les habitants sont appelés Arlésiens, a plus de 2 500 ans. Des monuments remarquables ont été construits pendant l’Antiquité à l’époque romaine, comme le théâtre antique, les arènes, les Alyscamps ou encore le cirque romain. Après une situation confuse au début du 6ème siècle, Arles passe sous protectorat ostrogoth en 508, puis devient ville franque en 536. Elle subit la peste de Justinien dès 543 ainsi que de nombreux sièges. Elle est investie à plusieurs reprises notamment en 570, 574, 587 et la population se regroupe alors dans une enceinte réduite. On signale également une crue dévastatrice en 580 et des famines, en particulier celle de 585. Le siècle suivant, la cité est administrée par les représentants des branches mérovingiennes, soit dans le cadre d’une Provence unifiée, soit de manière individualisée par un duc.

[2] Toulon est une commune du Sud-Est de la France, chef-lieu du département du Var et siège de sa préfecture. Vauban fortifie la ville de Toulon qui reçoit l’escadre méditerranéenne de Louis XIV. Toulon est avec Brest, le seul port capable d’accueillir des grands vaisseaux de guerre aux 17ème et 18ème siècles. Ces derniers, qui sont de plus en plus lourds à cause du poids de plus en plus élevé de leur artillerie, nécessitent des tirants d’eau de plus en plus importants, soit 7 m après 1680. Le site est même meilleur que celui de Brest sous dominante de vents d’ouest, ce qui rend difficile la sortie des escadres. Toulon n’a pas ce problème, mais la Méditerranée est une mer presque fermée, et en cas de guerre, l’escadre de Toulon doit contourner l’Espagne pour rejoindre celle de Brest, ce qui demande beaucoup de temps. Après 1704, s’ajoute le risque d’être repéré et attaqué par les forces anglaises de Gibraltar au moment du passage dans l’Atlantique, comme ce fut le cas en 1758 et 1759 lors de la guerre de Sept Ans.

[3] Les îles de Lérins forment un archipel français, situé en région Provence Alpes Côte d’Azur, sur la Côte d’Azur, et administré par la commune cannoise. Situées au sud-est de la Croisette, en face de Cannes, elles séparent le golfe de la Napoule, à l’ouest, du golfe de Juan, à l’est. L’archipel de Lérins, baignant dans une Méditerranée limpide, se compose de deux grandes îles : Sainte Marguerite, la plus étendue, célèbre pour son fort qui aurait abrité le célèbre Homme au masque de fer, et Saint-Honorat, plus petite, bien connue pour son monastère. Chacune de ces îles principales est accompagnée d’un îlot inhabité, respectivement celui de la Tradelière et l’îlot Saint-Ferréol. L’archipel englobe également un rocher dénommé très simplement l’Îlot, situé à l’extrême sud de Saint-Honorat, qui porte à cinq le nombre d’îles de Lérins.

[4] Brignoles est une commune française située dans le département du Var, elle en est la deuxième sous-préfecture avec Draguignan. Brignoles est citée pour la première fois en 558 dans la charte du roi Childebert concernant La Celle. Le « castrum brinoniae », près du quartier Saint-Pierre sert de refuge aux habitants pendant les raids sarrasins. En 1056, les seigneurs de Brignoles donnent à Saint-Victor de Marseille, l’église Saint-Jean des Vignes construite par un riche tenancier, Baronus. Plusieurs seigneurs se partagent au 11ème siècle la ville et son territoire.

[5] Besse-sur-Issole est une commune française située dans le département du Var

[6] Gonfaron est une commune française située dans le département du Var. Le village faisait partie de la seigneurie de Pignans. En 1481, Charles V d’Anjou, alors comte de Provence, désigne Louis XI comme héritier. À son décès, la commune, comme l’ensemble de la Provence, est alors rattachée à la France

[7] Le diocèse de Vaison est un ancien diocèse de l’Église catholique en France. Supprimé en 1801, il est rétabli en 2009. La richesse du territoire à l’époque gallo romaine explique la création d’un diocèse qui a sans doute existé dès le 4ème siècle, et dont le territoire reprend les limites du territoire voconce avec 4 régions : Vaison, Die, Gap, et Sisteron.

[8] Un archidiacre est un vicaire épiscopal à qui l’évêque confie certaines fonctions administratives pour un groupe de paroisses.

[9] Ce concile, appelé parfois le 5ème concile d’Arles s’est tenu le 28 juin 554, sous Childebert 1er et au cours duquel l’église Notre-Dame est consacrée. Il réunit 18 diocèses, dont 11 évêques présents et adopta 7 canons.

[10] L’archevêché d’Arles est un ancien archidiocèse catholique, il est une des Églises les plus anciennes des Gaules. Seul l’archevêché de Lyon pourrait lui disputer l’honneur de la préséance. La date de la fondation du siège épiscopal d’Arles est inconnue, elle remonte en tout cas au tout début de l’installation de l’Église en France. Selon une tradition, saint Trophime aurait évangélisé la cité d’Arles, en aurait été le premier pasteur vers 220-240.

[11] La cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth est une cathédrale catholique romaine située à Vaison-la-Romaine, dans le département du Vaucluse. Elle ne doit pas être confondue avec l’autre cathédrale de la ville, la cathédrale Sainte-Marie-de-l’Assomption.

[12] L’archidiocèse d’Avignon est une église particulière de l’Église catholique en France. Son siège est situé à la cathédrale Notre-dame des Doms d’Avignon. Érigé dès le 4ème siècle, le diocèse d’Avignon est d’abord suffragant de l’archidiocèse d’Aix. De 1309 à 1376, Avignon est la résidence des papes. En 1475, le diocèse est élevé au rang d’archidiocèse avec, pour suffragants, les trois diocèses de Carpentras, Cavaillon et Vaison. Depuis 1822, il couvre le département du Vaucluse.