Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Halfdan le Doux

vendredi 30 avril 2021, par ljallamion

Halfdan le Doux

Fils du roi norvégien Eystein Halfdansson , de la Maison de Yngling [1]. Il succéda à son père comme roi, selon la Heimskringla [2]. Il était le roi de Raumarike [3] et de Vestfold [4].

Il était réputé pour être généreux en or, mais aussi pour priver ses hommes de nourriture. Il était un grand guerrier qui pillait et amassait souvent un grand butin.

Sa femme était Liv, la fille du roi Dag de Vestmar [5]. Halfdan le Doux mourut de maladie dans son lit.

Son fils, Gudrød le Chasseur, lui succède.

Selon l’historien Halvdan Koht, Halfdan peut avoir été celui qui gagna l’indépendance du Vestfold pendant les années turbulentes de 813/814. Les annales franques déclarent que les rois de Hedeby [6] ont eu à résoudre un soulèvement dans le Vestfold à cette époque.

Selon l’Ynglingatal [7], le peuple d’Halfdan a gagné la victoire dans ce soulèvement, et Halfdan est ainsi le premier souverain indépendant de Vestfold.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Halfdan the Mild »

Notes

[1] Selon l’Ynglingatal (le « Dénombrement des Ynglingar »), les Ynglingar sont une dynastie royale suédoise légendaire du Moyen Âge à laquelle appartiendrait également le premier roi de Norvège Harald à la Belle Chevelure, souche de la dynastie Hårfagre selon l’Heimskringla.

[2] Saga des rois de Norvège

[3] Le Royaume de Raumarike est l’un des petits royaumes norvégiens du Moyen Âge. Il était situé dans le fylke actuel d’Akershus. Il a connu son âge d’or entre le 5ème et le 7ème siècle. Selon Snorri Sturluson, il aurait été gouverné, au 8ème siècle, par les rois suédois Sigurd 1er Ring et Ragnar Lodbrok. Durant le 9ème siècle, le père d’Harald à la belle chevelure, Halfdan le noir, conquit le royaume en battant Sigtryg Eysteinsson, le roi en place, au cours d’une bataille. Il vainquit ensuite le frère et successeur de Sigtryg, Eystein Eysteinsson, dans une série de batailles. À la mort d’Halfdan, le royaume se soumit au roi suédois Erik IV Anundsson. Il a toutefois été reconquis par Harald à la belle chevelure, qui l’intégra dans son nouveau Royaume de Norvège.

[4] Le Vestfold se trouve à l’ouest du Fjord d’Oslo. Il comprend plusieurs villes norvégiennes petites mais célèbres, telles que Larvik, Sandefjord, Tønsberg et Horten. Le comté est traversé par le fleuve Numedalslågen, et le littoral est émaillé de nombreuses îles. La famille de Harald 1er était originaire de cette région. Jusqu’à l’avènement de ce dernier, le Vestfold constituait un petit royaume indépendant. À partir du 10ème siècle, les rois locaux purent s’imposer comme la première dynastie entamant l’unification de la Norvège. La ville de Kaupang, dont la fondation remonte à l’ère viking, est considérée comme la ville la plus ancienne du pays.

[5] Le royaume de Vestmar était l’un des petits royaumes norvégiens du Moyen Âge. Il était situé dans le fylke actuel de Telemark. Il a existé au 8ème et 9ème siècles, avant l’unification de la Norvège par Harald 1er dans la deuxième moitié du 9ème siècle.

[6] Hedeby était un important établissement de Vikings du Danemark et de Varègues de Suède, situé au sud du Danemark, près de la frontière carolingienne. La localité était une ville au haut Moyen-Âge et un important comptoir commercial pour le commerce de longue distance entre la Scandinavie, l’Europe de l’Ouest, les pays riverains de la Mer du Nord et les pays baltes. Hedeby se trouve sur la péninsule des Cimbres, au fond de la Schlei, entre la Mer du Nord et la Mer Baltique. Le site est aujourd’hui en Allemagne, le terrain faisant partie de la commune de Busdorf, près de Schleswig, dans l’arrondissement de Schleswig-Flensbourg.

[7] L’Ynglingatal (« Dénombrement des Ynglingar ») est un poème attribué au scalde norvégien Þjóðólfr ór Hvini et composé à la fin du 10ème ou au début du 11ème siècle. Cette attribution, généralement admise, a toutefois été contestée. L’Ynglingatal a été composé en l’honneur de Rögnvaldr heiðum hæri, roi du Vestfold et cousin du roi de Norvège Haraldr hárfagri. Il mentionne 26 de ses ancêtres, chacun faisant l’objet d’une ou deux strophes évoquant principalement les circonstances de sa mort, en remontant jusqu’aux origines mythologiques de la dynastie royale suédoise des Ynglingar. Les 37 ou 38 strophes du poème, composées dans un mètre eddique, le kviðuháttr, ont été conservées dans l’Ynglinga saga de Snorri Sturluson, dont l’Ynglingatal constitue la source principale.