Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Auguste 1er de Saxe

jeudi 15 avril 2021, par ljallamion

Auguste 1er de Saxe (1526-1586)

Électeur de Saxe de 1553 à sa mort-Comte palatin de Saxe et margrave de Misnie de 1556 à sa mort

Né à Freiberg [1]. Fils du duc Henri IV de Saxe dit le Pieux et de Catherine de Mecklembourg , il fut le protecteur du parti luthérien dans le Saint Empire entre 1570 et 1586.

Auguste Ier de Saxe épouse en 1548 Anne de Danemark , fille du roi Christian III de Danemark et de Dorothée de Saxe-Lauenbourg .

Auguste succède à son frère Maurice comme électeur de Saxe [2] en 1553. Il gouverne habilement l’État puissant que lui a laissé Maurice, bien qu’en 1554 le Traité de Naumbourg lui fasse obligation de céder une grande partie de ses terres à la branche ernestine [3] des Wettin [4] : outre les bailliages d’Altenbourg [5], d’Eisenberg [6], de Herbesleben et de Sachsenburg, il s’agissait de restituer pratiquement toute la Thuringe [7], mais par échange ou rachat de 700 000 florins de fiefs, il reconstitua des bailliages proprement saxons.

En 1555, Auguste fut élu président du Cercle de Haute Saxe [8]. Sous son autorité, le Diocèse de Meissen [9] fut sécularisé et ses terres, Stolpen [10] et Bischofswerda [11] en 1559, puis Mügeln [12] en 1581 furent annexées à l’Électorat de Saxe.

Auguste profita de la faide de Grumbach [13] en 1567 pour reprendre Gotha [14], faire prisonnier l’Ernestin Jean-Frédéric II , mis au ban de l’Empire, et s’emparer ainsi de plusieurs octrois en Thuringe. Il agrandit considérablement ses territoires par la tutelle des enfants de Jean-Guillaume de Saxe-Weimar , et le rachat du Vogtland [15] et d’une partie du comté de Henneberg [16].

Auguste était le chef de la Ligue évangélique pour le Saint Empire. Pour réunir les Luthériens qui commencent à se diviser, Auguste appuie et signe lui-même la Formule de Concorde de 1577 [17] ainsi que le Livre de Concorde de 1580, et en tant que tuteur apporte la caution formelle des jeunes ducs Frédéric-Guillaume 1er de Saxe-Weimar, Jean II de Saxe-Weimar , Jean-Casimir de Saxe-Cobourg et Jean-Ernest de Saxe-Eisenach .

Il s’oppose, lors de la diète d’Augsbourg [18], à l’adoption du calendrier grégorien [19]. Il demeurera en paix tout son règne avec les princes catholiques de la Maison de Habsbourg [20], avec qui il fit front contre les Calvinistes.

Veuf en 1585, il épouse en 1586 Agnès-Hedwige d’Anhalt , fille de Joachim-Ernest d’Anhalt . Auguste s’éteint la même année à Dresde [21] et est inhumé dans la cathédrale de Freiberg.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Auguste Ier de Saxe/ Portail du Saint-Empire romain germanique/ Électeur de Saxe

Notes

[1] Freiberg est une ville du land de Saxe, en Allemagne. C’est la préfecture de l’arrondissement de Saxe centrale (Landkreis Mittelsachsen en allemand). La ville a été fondée en 1162, et a été un centre de l’industrie minière dans les monts Métallifères pendant des siècles. Elle vécut longtemps de l’exploitation de son sous-sol d’où l’on extrayait divers minéraux (argent, cuivre, plomb, zinc, fluorine, spath et agate). Un symbole de cette histoire est l’École des mines de Freiberg, fondée en 1765 : il s’agit de l’une des plus anciennes écoles d’ingénieur d’Europe et l’université des mines et de la métallurgie la plus ancienne dans le monde.

[2] L’Électorat de Saxe était un État du Saint Empire romain germanique de 1356 à 1806 dont le souverain était investi d’une fonction élective au trône impérial. Il succéda au duché de Saxe-Wittemberg et fut remplacé par le royaume de Saxe.

[3] La branche ernestine est l’une des deux branches, avec la branche albertine, de la maison de Wettin. Elle doit son nom à Ernest de Saxe, à qui, lors du partage des territoires saxons en 1485, échut l’électorat de Saxe.

[4] La maison de Wettin est une dynastie qui règne actuellement sur la Belgique et sur le Royaume-Uni et qui régna autrefois sur la Bulgarie, le Portugal, la Pologne, le duché puis électorat puis royaume de Saxe, le grand-duché de Saxe-Weimar, le duché de Saxe-Cobourg et Gotha, le duché de Saxe-Meiningen, le duché de Saxe-Altenbourg, les Indes, etc. Originellement margraves de Misnie en 1089, les seigneurs de Wettin devinrent landgraves de Thuringe en 1263, puis ducs de Saxe en 1423 avec la dignité d’électeurs du Saint Empire romain germanique.

[5] Altenbourg est une ville de l’est du land de Thuringe (Allemagne). Autrefois ville libre, elle passe aux margraves de Misnie en 1329, puis aux ducs de Saxe-Gotha dont elle est la résidence de 1603 à 1672 et de 1826 à 1918. Elle fut jusqu’en 1918 la capitale du duché de Saxe-Altenbourg.

[6] Eisenberg est une petite ville de Thuringe, située à mi-chemin entre Iéna et Gera. Elle est le chef lieu de l’arrondissement de Saale-Holzland.

[7] La Thuringe, officiellement appelée État libre de Thuringe, est l’un des länder d’Allemagne. Situé au centre du pays, il a une superficie de 16 200 km2 pour 2,3 millions d’habitants. Sa capitale est Erfurt. La Thuringe porte le nom des Thuringes qui occupaient son territoire vers le 2ème siècle. Passé sous domination franque au 6ème siècle, elle forma à partir de 1130 un landgraviat du Saint Empire romain germanique.

[8] Le Cercle de Haute-Saxe est l’un des dix cercles impériaux constitués par la seconde réforme administrative de l’empereur Maximilien, en 1512 (diète de Cologne). Sa création répond à la volonté de l’empereur d’étendre aux princes électeurs le régime des cercles, auquel ils n’avaient pas été assujettis par la réforme de 1500. Principalement situés dans le centre et le nord-est de l’Allemagne actuelle, les territoires du cercle de Haute-Saxe sont dominés par les électorats de Brandebourg et de Saxe. On y trouve également une myriade de principautés issues du démembrement progressif du patrimoine de la branche ernestine de la maison de Saxe.

[9] Meissen ou Misnie est une ville de Saxe, en Allemagne. La ville est internationalement connue pour la production de la porcelaine de Meissen, qui, en 1708, fut la première porcelaine produite en Europe. Cette ville fut fondée par Henri 1er de Saxe en 922 sur un rocher surplombant l’Elbe. En 929, il fit fortifier la montagne située à l’endroit stratégique constitué par un gué sur l’Elbe. Durant plusieurs siècles, Meissen fut une ville florissante dont il reste toujours de nombreux vestiges dans les quartiers anciens : ruelles médiévales, château (Albrechtsburg) qui a abrité, entre 1710 et 1865, la manufacture nationale de porcelaine, Dom (cathédrale Saints-Jean-et-Donat), construite à partir de 1250 sur les vestiges d’une église romane et terminée vers la fin du 15ème siècle.

[10] Stolpen est une ville de Saxe (Allemagne), située dans l’arrondissement de Suisse-Saxonne-Monts-Métallifères-de-l’Est, dans le district de Dresde.

[11] Bischofswerda est une ville de Saxe (Allemagne), située dans l’Arrondissement de Bautzen, dans le district de Dresde.

[12] Mügeln est une ville de Saxe (Allemagne), située dans l’arrondissement de Saxe-du-Nord, dans le district de Leipzig.

[13] La faide était, dans les sociétés germaniques (Francs, Burgondes, Lombards, etc.), un système de vengeance privée opposant deux familles ennemies, deux clans, deux tribus, etc. Si ce système disparaît d’Europe au cours du Moyen Âge, il se rapproche par bien des traits de la « vendetta » connue jusqu’à l’époque actuelle dans les îles méditerranéennes (Corse, Sardaigne, Sicile), dans le sud de l’Italie (Mezzogiorno), dans les Balkans (notamment en Albanie et au Kosovo), ainsi qu’en Turquie (surtout en Anatolie, au Kurdistan et dans la région de Trébizonde).

[14] Gotha est une ville allemande de Thuringe, Chef-lieu de l’arrondissement du même nom, elle est située à 23 km à l’ouest d’Erfurt, la capitale du Land. Gotha doit sa renommée à son rôle de capitale et de résidence des ducs de Saxe-Gotha de 1640 à 1918. Elle fut un des centres de l’édition en Allemagne (atlas géographiques de Justus Perthes et almanach de Gotha notamment) et un grand centre des sciences naturelles, ce dont témoignent le Musée d’Histoire Naturelle et son observatoire. La ville est dominée par la silhouette du château de Friedenstein, résidence des ducs de Saxe-Gotha-Altenbourg, puis des ducs de Saxe-Cobourg-Gotha.

[15] La région du Vogtland est située à l’est de l’Allemagne à la limite de la Saxe et de la Bavière. Une partie du Vogtland historique se trouve aujourd’hui en ex-Tchécoslovaquie et en Bohême.

[16] Le comté d’Henneberg est un ancien État du Saint Empire romain germanique, un comté franconien s’étendent des rives du fleuve Main au pied sud de la forêt de Thuringe. La maison régnante d’Henneberg-Schleusingen a été élevée au rang de prince du Saint Empire et obtint le statut de l’immédiateté impériale en 1310. La lignée des comtes s’éteignit enfin en 1583 et leurs biens passaient à la maison de Wettin en Saxe.

[17] La Formule de Concorde ou Formula concordiae, rédigée en 1577 au couvent de Bergen, près de Magdebourg, est la charte du luthéranisme orthodoxe.

[18] Les Diètes d’Empire à Augsbourg sont des assemblées des divers chefs que comptait le Saint Empire romain germanique qui se sont tenues régulièrement à Augsbourg, ville en Souabe bavaroise, entre 952 et 1582, et dont certaines furent d’une grande importance dans les guerres de religion des 15 et 16ème siècles.

[19] Le calendrier grégorien est un calendrier solaire conçu à la fin du 16ème siècle pour corriger la dérive séculaire du calendrier julien alors en usage. À la demande de Grégoire XIII, des mathématiciens et des astronomes jésuites des universités de Salamanque et de Coimbra préparent les bases d’un nouveau calendrier depuis 1579. Adopté par le pape Grégoire XIII, dans la bulle pontificale « Inter gravissimas » du 24 février 1582, il est mis en application dans les États catholiques quelques mois plus tard. Le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 est le vendredi 15 octobre 1582 en Espagne, Portugal et les États pontificaux. Son usage s’est ensuite progressivement répandu dans les pays protestants, et à l’ensemble du monde jusqu’au milieu du 20ème siècle.

[20] La maison de Habsbourg ou maison d’Autriche est une importante Maison souveraine d’Europe connue entre autres pour avoir fourni tous les empereurs du Saint Empire romain germanique entre 1452 et 1740, ainsi qu’une importante lignée de souverains d’Espagne et de l’empire d’Autriche, puis de la double monarchie austro-hongroise. La dynastie a pris le nom de « Maison de Habsbourg-Lorraine » depuis 1780.

[21] Dresde est une ville-arrondissement d’Allemagne, capitale et ville la plus peuplée de la Saxe. Elle se situe dans le bassin de Dresde, entre les parties supérieures et médianes de l’Elbe et la plaine d’Allemagne du nord.