Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Olaf Gudrødsson dit Olaf l’Elfe de Geirstad

Olaf Gudrødsson dit Olaf l’Elfe de Geirstad

dimanche 14 mars 2021, par ljallamion

Olaf Gudrødsson dit Olaf l’Elfe de Geirstad

Roi légendaire de Norvège

Armoiries de la Norvège (source : Damian Szczepaniak, Szczepan1990)Issus de la Maison de Yngling [1] d’après la Saga des Ynglingar [2]. Il était le fils deGudrød le Chasseur et, selon la Heimskringla [3] plus tardive, le demi-frère d’Halfdan le Noir. Gudrød et Olaf ont conquis une grande partie du royaume de Raumarike [4].

Dans la Saga des Ynglingar et une partie de la Heimskringla, le roi serait mort d’une maladie de son pied ou de la goutte, bien que le Flateyjarbók [5] suggère que le roi a succombé d’une épidémie de peste.

Olaf a été vénéré après sa mort, comme un elfe [6]. Le récit de ce fait est mémorisé dans la “Þáttr Ólafs Geirstaða Alfs”, dans le Flateyjarbók version de la Saga de Saint Olaf [7]. Il se poursuit par une histoire fantastique sur comment il est devenu un draugr [8]) hantant son propre tumulus, mais qui donna des instructions pour être détruit de sorte qu’il puisse renaître comme Olaf le Saint.

Selon cette version, Olaf fut emporté par une épidémie de peste qui disparut après sa mort. Olaf avait donné des instructions à son peuple pour qu’il construise un tumulus et dépose ses restes à l’intérieur, leur interdisant de lui rendre un culte après sa mort en cherchant une bénédiction favorable.

P.-S.

Cet article fait référence au contenu de l’édition à la Chouette du Nordisk familjebok, une encyclopedie suédoise publiée entre 1904 et 1926, et maintenant dans le domaine publique.

Notes

[1] Les Ynglingar sont une dynastie royale suédoise légendaire du Moyen Âge à laquelle appartient également le premier roi de Norvège Harald à la Belle Chevelure.

[2] La Saga des Ynglingar a été écrite à l’origine en vieux norrois par l’écrivain islandais Snorri Sturluson vers l’année 1225. Elle se base sur un texte du 9ème siècle, Ynglingatal, attribué au scalde norvégien Thjódólf des Hvínir, et qui apparaît également dans l’Historia Norwegiae et sur le Háleygjatal d’Eyvind Finsson. Snorri utilise également un certain nombre de sagas et de « dits » þættir pour la rédaction de sa saga. La Saga des Ynglingar est la première partie de l’Heimskringla, l’histoire des anciens rois nordiques rédigée par Sturluson. Elle raconte la partie la plus ancienne de l’histoire de la dynastie des Ynglingar. Les spécialistes modernes ont montré que ce récit de l’antiquité scandinave est une traduction du mythe en termes d’histoire

[3] La Saga des rois de Norvège ou Heimskringla (littéralement l’orbe du monde en vieux norrois) est un recueil de sagas écrites et compilées en Islande aux alentours de 1225 par le poète et historien Snorri Sturluson.

[4] Le Royaume de Raumarike est l’un des petits royaumes norvégiens du Moyen Âge. Il était situé dans le fylke actuel d’Akershus. Il a connu son âge d’or entre le 5ème et le 7ème siècle. Selon Snorri Sturluson, il aurait été gouverné, au 8ème siècle, par les rois suédois Sigurd 1er Ring et Ragnar Lodbrok. Durant le 9ème siècle, le père d’Harald à la belle chevelure, Halfdan le noir, conquit le royaume en battant Sigtryg Eysteinsson, le roi en place, au cours d’une bataille. Il vainquit ensuite le frère et successeur de Sigtryg, Eystein Eysteinsson, dans une série de batailles. À la mort d’Halfdan, le royaume se soumit au roi suédois Erik IV Anundsson. Il a toutefois été reconquis par Harald à la belle chevelure, qui l’intégra dans son nouveau Royaume de Norvège.

[5] Le Flateyjarbók est un manuscrit islandais rédigé de 1387 à 1394. C’est le plus long des manuscrits islandais, le plus richement décoré et l’un des plus intéressants.

[6] Un elfe est une créature légendaire anthropomorphe dont l’apparence, le rôle et la symbolique peuvent être très divers. À l’origine, il s’agissait d’êtres de la mythologie nordique, dont le souvenir dure toujours dans le folklore scandinave. Les elfes étaient originellement des divinités mineures de la nature et de la fertilité. On les retrouve dans la mythologie celtique, puisque quelques textes irlandais et écossais les évoquent. Leur figure est reprise plus tard dans la littérature, comme élément merveilleux du conte de fées et de la fantasy.

[7] L’Ancienne Saga de saint Olaf ou Première Saga de saint Olaf est l’une des sagas royales. C’est la première biographie nordique du roi Olaf II de Norvège.

[8] fantôme