Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Richer de Mons ou Richard

Richer de Mons ou Richard

dimanche 13 décembre 2020, par ljallamion

Richer de Mons ou Richard (mort en 973)

Comte de Hainaut et de Mons de 964 à 973

À la mort de Godefroid de Basse-Lotharingie , comte de Hainaut [1] et vice-duc de Basse-Lotharingie [2], l’empereur Otton 1er lui donna la partie du comté de Hainaut autour de Mons [3] et le titre de comte de Hainaut, tandis que le comté de Valenciennes [4] était donné à Amaury de Valenciennes .   C’est un proche de l’empereur, car il figure dans plusieurs chartes de ce dernier entre 965 et 973. Il reçut également le Luihgau, ou comté de Liège [5].   Son fils Godizo von Aspel-Heimbach, est Comte du Hamaland et du Comté de Liège.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Richer de Mons/ Portail de l’histoire/ Catégories : Comte de Hainaut

Notes

[1] Le comté de Hainaut ou Hainau est un ancien comté qui relevait du Saint Empire romain germanique, qui se trouvait en bordure du royaume de France. Le traité de Meerssen en 870 attribue le comté de Hainaut à Charles le Chauve, qui en fait en 877 un fief héréditaire de la couronne de France. Il en confia probablement le gouvernement à un certain Enguerrand, probablement originaire de Flandre. La prise de possession de la Lotharingie par Louis le Jeune en 880 dut mettre fin à cet interim.

[2] Le duché de Basse Lotharingie est la partie nord de la Lotharingie. Avec le temps, il sera appelé duché de Lothier. Ce duché est créé en 959, en même temps que la Haute Lotharingie, de la division du duché de Lotharingie. C’est Brunon de Cologne qui procède au partage et donne la Basse Lotharingie au vice duc Godefroy. La Basse Lotharingie telle qu’elle a été instaurée à cette époque n’empiétait pas au sud sur les territoires du diocèse de Trèves. L’ancienne Frise y était encore comprise. La Basse Lotharingie s’étendait donc de l’Escaut à l’Ems et de la mer du Nord jusqu’à l’extrémité méridionale de la province de Cologne.

[3] Mons est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne. Ancienne capitale des comtes de Hainaut, chef-lieu de la province de Hainaut, ville principale de l’arrondissement de Mons, elle est le siège d’une des cinq cours d’appel du pays.

[4] Valenciennes est une commune française, historiquement capitale du comté du Hainaut français et aujourd’hui sous-préfecture du département du Nord. Elle est située au confluent de l’Escaut avec la Rhônelle. En 1285, la monnaie du Hainaut fut remplacée par la monnaie de France : l’écu. Valenciennes est une ville en pleine activité, forte de ses nombreuses corporations. À l’abri de son enceinte, un grand nombre de couvents se développe, à l’instar des Dominicains. Au 14ème siècle Albert de Bavière fait construire la tour de la Dodenne, où encore aujourd’hui la cloche sonne en l’honneur de Notre-Dame-du-Saint-Cordon. Au 15ème siècle, le Hainaut, rattaché au duché de Bourgogne, perd de son autonomie, mais Valenciennes jouit d’une grande renommée grâce aux artistes qu’elle protège en ses murs. L’économie de la ville repose essentiellement sur la draperie et le commerce, principalement du vin et des céréales des campagnes environnantes.

[5] Le Comté de Liège, Lüttichgau, Luikgouw, Luihgau est un comté carolingien de la Lotharingie inférieure. Le Luihgau apparaît comme un comté franconien en 779 sous le nom de Pagus Leuhius