Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Francisco Vásquez de Coronado

Francisco Vásquez de Coronado

vendredi 16 octobre 2020, par ljallamion

Francisco Vásquez de Coronado (1510-1554)

Conquistador espagnol

Il voyagea à travers le Nouveau-Mexique [1] et le sud-ouest des actuels États-Unis entre 1540 et 1542.

Après son arrivée sur le continent américain, Coronado se distingue par sa capacité à apaiser et à pacifier les indigènes. Il est donc nommé gouverneur de Nouvelle-Galice [2] en 1538.

Il est envoyé en voyage vers le nord, au Nouveau-Mexique où il rencontre Marcos de Niza qui lui a parlé des fabuleuses richesses d’une cité appelée Cibola [3]. Ceci aiguise l’intérêt de Coronado qui décide de se lancer à la recherche de cette cité d’or. Il part, accompagné par une troupe composée de 340 Espagnols, 300 alliés indigènes et un millier d’esclaves indiens et africains en 1540.

Suivant la côte de la mer de Cortés [4], il progresse vers le nord et le Sonora [5], traverse la Gila [6] et arrive à Cibola, à l’ouest de ce qui est aujourd’hui l’État du Nouveau-Mexique. Cependant, la déception a été de taille : bien loin de la cité d’or prospère décrite par Marcos, Cibola n’était en fait qu’un village d’Indiens Zuñi [7]. Marcos est renvoyé au Mexique pour son mensonge.

Coronado conquiert Cibola et explore six autres villages Zuni. Il lance de nombreuses autres expéditions : Melchior Diaz est envoyé vers le Colorado [8] à la rencontre de Hernando de Alarcón chargé d’apporter des provisions à Coronado. Pedro de Tovar est envoyé au nord et entend parler d’une grande rivière un peu plus à l’ouest du fleuve Coronado. García López de Cárdenas , envoyé à la recherche de ce cours d’eau, est le premier Européen à voir le Grand Canyon [9]. Hernando de Alvarado est envoyé vers l’est et trouve des villages autour du Río Grande [10]. Il s’installe dans l’un d’entre eux pour passer l’hiver [11]. Pendant leur hivernation, les membres de l’expédition doivent repousser des attaques nombreuses d’Indiens.

Coronado rencontre alors un Indien qu’il surnomme Le Turc et qui lui parle de Quivira, une terre riche au nord-ouest. Il décide de partir à sa recherche, prenant Le Turc comme guide. Ils traversent le Nord du Nouveau-Mexique et le Nord du Texas actuel. Cependant, le Turc ment sur le chemin à prendre, ou du moins Coronado le pense-il : il fait donc exécuter son guide.

D’autres indigènes lui permettent d’atteindre Quivira [12], mais sa déception se répète. Les Indiens Quivira [13] ne sont pas riches, le village n’offrant que des huttes aux toits de chaume, le tout sans une once d’or dans les parages. Coronado retourne alors à Tiguex [14] où il a laissé le gros de ses forces et où il passe un nouvel hiver.

En 1542, il retourne au Mexique par là où il était venu, mais avec seulement 100 hommes. Même si cette expédition a été un désastre hormis la découverte du Grand Canyon, il reste gouverneur de Nouvelle Galice jusqu’en 1544, puis il se retire à Mexico [15] où il meurt en 1554.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Francisco Vásquez de Coronado/ Portail de la Nouvelle-Espagne/ Conquistador ou explorateur espagnol

Notes

[1] Le Nouveau-Mexique est un État du sud-ouest des États-Unis, bordé à l’ouest par l’Arizona, au nord par le Colorado, à l’est par le Texas et au sud par les États mexicains de Chihuahua et de Sonora. Faisant partie des quatre États des Four Corners, le Nouveau-Mexique a une superficie de 314 926 km². La capitale de l’État est Santa Fe, et la plus grande ville est Albuquerque. Les Espagnols se sont lancés dans l’exploration du Nouveau-Mexique dès le 16ème siècle : Francisco Vásquez de Coronado est l’un des premiers à visiter la région. Juan de Oñate part du Mexique en 1598 et fonde un village appelé San Juan, sur le site actuel de Santo Domingo. L’avancée espagnole contraint les Indiens Pueblos à se réfugier auprès des Apaches. L’Espagne prit possession des territoires indiens du Nouveau-Mexique qui fut intégré à la Nouvelle-Espagne. Les Espagnols installèrent des missions (Picuris Pueblo, Pecos Pueblo) et des forts (Santa Fe, El Paso) pour encadrer les indigènes, mais cet encadrement ne fut jamais suffisant. Le Nouveau-Mexique ne fut pas une colonie de peuplement : on comptait 250 Espagnols en 1630. Une société esclavagiste se met en place avec le système de l’encomienda.

[2] actuellement Sinaloa et Nayarit au Mexique

[3] Les cités d’or sont un mythe qui s’est développé principalement après la découverte de l’Amérique de 1492, lorsque les conquistadors ont exploré le Nouveau Monde à la recherche de villes regorgeant de richesses. Les origines de ce mythe remontent au 12ème siècle mais c’est à partir de 1539 que la légende prit de l’ampleur avec le récit de Marcos de Niza, moine franciscain envoyé en exploration en Amérique du Nord et qui prétendit alors avoir découvert l’existence de sept immenses et riches cités qui ne furent jamais retrouvées.

[4] Le golfe de Californie, aussi connu sous les noms de mer de Cortés et mer Vermeille est une mer de l’océan Pacifique qui sépare la péninsule de Basse-Californie du Mexique continental. À son extrême nord se trouve l’embouchure du fleuve Colorado. Il est entouré par les États mexicains de Basse-Californie, Basse-Californie du Sud, Sonora et Sinaloa.

[5] Le Sonora ou l’État de Sonora est un État du nord du Mexique, délimité à l’est par l’État de Chihuahua, à l’ouest par l’État de Basse-Californie et par le Golfe de Californie, au nord par la frontière avec les États-Unis (Arizona), et au sud par l´État de Sinaloa. Les Yaquis, les Mayos et les Seris, qui peuplaient Sonora avant l’arrivée des Espagnols, furent à plusieurs reprises combattus et déportés avant et après l’indépendance du Mexique. Le désert de Sonora s’étend sur le Mexique et les États-Unis. Certaines plantes et animaux n’existent que là-bas et sont protégés dans des parcs de conservation. Sonora attire de nombreux touristes sur ses plages. Cet État mexicain est composé de 72 municipalités et sa capitale est Hermosillo. Des aéroports desservent les villes d’Hermosillo, de Ciudad Obregón et de Guaymas.

[6] La rivière Gila est une rivière des États-Unis et un affluent gauche du fleuve le Colorado, long de 1 014 km, dans le sud-ouest des États-Unis.

[7] Les Zuñis sont l’une des tribus pueblos qui occupaient autrefois le Nouveau-Mexique et l’Arizona. Ils vivent aujourd’hui sur une réserve indienne, la réserve indienne des Zuñis, 56 km au sud de Gallup (Nouveau-Mexique) sur leurs terres ancestrales. Les Zuñis proviennent d’un peuple qui vivait au même endroit il y a plus de 1 000 ans, avant la venue des Européens. Ce peuple, les Anasazis, était une grande société qui détenait de larges territoires et de nombreuses richesses, et rassemblait des civilisations et des cultures distinctes. Les Zuñis seraient les descendants directs des Anasazis. Les Zuñis réussissent à rester peu influencés par l’extérieur. Ils revendiquent depuis toujours le même territoire, sur lequel ils vivent depuis très longtemps. Ce territoire est à peu près de la taille de l’État de Rhode Island. Ils vivent principalement dans le pueblo Zuñi au Nouveau-Mexique. Quant à ceux qui vivent hors de la ville, sur l’ensemble du territoire, ils sont peu nombreux et sont éloignés les uns des autres. Ils savent se protéger en ne prenant pas parti aux problèmes qui ne les concernaient pas. Grâce à cette neutralité dans les guerres et les conflits, ils restent autonomes et résistent aux changements qui s’opèrent autour d’eux.

[8] Le Colorado est un État de l’Ouest américain. Sa capitale est Denver. L’histoire humaine du Colorado remonte à plus de 13 000 ans. Quand les explorateurs espagnols, les premiers chasseurs et trappeurs et mineurs d’or arborèrent et s’installèrent dans le Colorado, l’État était peuplé de tribus amérindiennes. La poussée vers l’ouest connut l’arrivée des premiers colons européens et l’histoire écrite du Colorado naquit avec des guerres et pactes avec le Mexique et les nations natives amérindiennes. Au début de la ruée vers l’or du Colorado, ce dernier était à cheval sur 3 territoires : le Kansas, l’Utah et le Nebraska. Le 1er août 1876, le Colorado fut admis comme État, maintenant ses frontières territoriales.

[9] Le Grand Canyon ou Grand Cañon, est un canyon des États-Unis situé dans le Nord-Ouest de l’Arizona. La gorge a été creusée par le fleuve Colorado dans le plateau du même nom. Fondé en 1919, le parc national du Grand Canyon couvre un territoire protégé de 4 927 km². Les conquistadors espagnols sont les premiers hommes blancs à atteindre la région. En 1540, le vice-roi de Nouvelle-Espagne, Antonio de Mendoza, envoie une expédition depuis le Mexique actuel vers le nord, afin de découvrir les cités d’or de Cibola. Le capitaine Don García López de Cárdenas découvre alors le Grand Canyon mais renonce à le traverser faute d’avoir trouvé un passage entre les deux rives. Des missionnaires sont envoyés par la suite afin d’évangéliser les populations autochtones.

[10] Le Río Grande, nommé comme ça aux États-Unis, nommé Río Bravo del Norte ou plus communément Río Bravo au Mexique, est un fleuve long de 3 037 km qui prend sa source dans le Colorado et sert de frontière entre le Mexique et les États-Unis sur les 2 018 derniers km de son cours.

[11] à Tiguex, aujourd’hui Bernalillo au Nouveau-Mexique

[12] un village près de l’actuel Lindsborg au Kansas

[13] appelés ensuite Indiens Wichita

[14] aujourd’hui Bernalillo au Nouveau-Mexique

[15] Mexico et la capitale du Mexique. Fondée au début du 14ème par les Mexicas (Aztèques) sur une île du lac Texcoco, la ville précolombienne de Tenochtitlan a été remplacée par les conquérants espagnols lors de la chute de l’Empire aztèque en 1521 par la première grande ville de tracé européen du continent. Dès 1522, Hernán Cortés prend la décision de construire au même endroit la capitale de la Nouvelle-Espagne, qu’il nomme « Mexico ».