Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Evagès ou Hoageis

mardi 6 octobre 2020, par ljallamion

Evagès ou Hoageis (mort en 533)

Prince vandale

Membre de la famille royale des Hasdings [1], qui joua un rôle important sous le règne de son oncle, Hildéric.   Durant la conspiration en 530 de Gélimer, cousin du roi, Evagès est emprisonné. Gélimer rompit avec Byzance [2] en 531 et reprit les persécutions religieuses envers les catholiques.   À la suite du débarquement des Byzantins en 533, Gélimer ordonna à son frère Ammatas demeuré à Carthage [3] de mettre à mort Hildéric, Evagès et Hoamer.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Evagès/ Portail du Maghreb/ Catégories : Vandales/ Histoire de la Tunisie

Notes

[1] Les Hasdings sont l’une des deux principales branches du peuple vandale, scindé depuis le 3ème siècle au moins en deux grandes tribus, les Hasdings et les Sillings. En 418/419, après leur défaite dans la péninsule Ibérique face aux Wisigoths, envoyés contre eux par Rome, et la mort du roi silling Frédébal, tué au combat, Hasdings et Sillings s’unissent sous un même roi, le roi hasding Gondéric. Les Vandales réunis intègrent également dans leur rang des clans alains, eux aussi sévèrement battus par les Wisigoths. C’est ainsi que les Hasdings deviennent l’aristocratie dominante des deux peuples. En 429 les Vandales et Alains s’installent en Afrique du Nord et fondent un royaume qui dura jusqu’en 530.

[2] Byzance est une ancienne cité grecque, capitale de la Thrace, située à l’entrée du Bosphore sous une partie de l’actuelle Istanbul. La cité a été reconstruite par Constantin 1er et, renommée Constantinople en 330, elle est devenue la capitale de l’Empire romain, puis de l’Empire romain d’Orient et enfin de l’Empire ottoman à partir de 1453 date de la prise de la ville par les Turcs. Elle fut rebaptisée Istanbul en 1930.

[3] Carthage est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis. L’ancienne cité punique, détruite puis reconstruite par les Romains qui en font la capitale de la province d’Afrique proconsulaire, est aujourd’hui l’une des municipalités les plus huppées du Grand Tunis, résidence officielle du président de la République, regroupant de nombreuses résidences d’ambassadeurs ou de richissimes fortunes tunisiennes et expatriées. La ville possède encore de nombreux sites archéologiques, romains pour la plupart avec quelques éléments puniques,