Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Phazas d’Iberie

mardi 8 septembre 2020, par ljallamion

Phazas d’Iberie

Prince du Royaume d’Iberie

Carte de la ville de Rome au 4ème siècle (Nouveau Larousse Illustré, xixe siècle, 1866-1877).

Officier de cavalerie pendant la guerre gothique [1] de 535 à 554. Il était un neveu de Peranius et cousin de Pacurius .

En 542, il commanda une force arménienne envoyée avec Maximin par voie maritime de Constantinople [2] en Italie.

L’expédition fut retardée à Syracuse [3] d’où Phazas fut envoyé pour assister Naples, assiégé par les Goths [4]. Une tempête conduisit les navires romains à terre près du camp gothique. Beaucoup furent tués ou capturés, mais Phazas et Herodianus, commandant du corps thrace [5], avec quelques autres, se sont échappés.

À la fin de l’année 547, Phazas accompagna Bélisaire à Tarente [6] et, avec Barbation, fut chargé de garder les passages autour de Crotone [7] où il se heurta à la cavalerie Ostrogoth [8] du roi Totila . Sa force fut anéantie et Phazas lui-même fut tué au combat.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Phazas of Iberia / Traduit par mes soins

Notes

[1] La guerre des Goths est un conflit qui opposa les Byzantins et les Ostrogoths en Italie entre 535 et 553. Cette guerre intervient à la suite de la décision de Justinien 1er en 535 de reconquérir les provinces romaines occidentales perdues à la fin du siècle précédent lors de leur conquête par les Hérules d’Odoacre puis les Ostrogoths de Théodoric le Grand. La guerre des Goths prend la suite de la guerre des Vandales qui permet la reconquête de l’Afrique du Nord par l’Empire romain d’Orient. En tant que centre historique de la puissance romaine, l’Italie constitue une cible de choix pour les ambitions impériales de Justinien. En 535, l’invasion est menée notamment par Bélisaire, le grand général de Justinien, qui envahit d’abord la Sicile avant de s’emparer de Rome qu’il défend lors d’un siège difficile. Jusqu’en 540, il s’empare méthodiquement des positions ostrogothes, poussant le roi Vitigès à la reddition. Toutefois, son départ en 540 affaiblit fortement la position byzantine, d’autant que des effectifs sont redéployés en Orient.

[2] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[3] Syracuse fut fondée au 8ème siècle av. jc par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd’hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques.

[4] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[5] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[6] Tarente est un port du sud de l’Italie construit sur le golfe de Tarente. La vieille ville, la città Vecchia, ou encore Borgo Antico, héritière de la colonie spartiate qui fut dans l’Antiquité l’une des cités les plus riches de la Grande Grèce, a été établie sur une île rectangulaire qui commande le chenal d’accès à la rade, appelée Mare Piccolo.

[7] Crotone est une cité située dans le Bruttium sur la côte occidentale du golfe de Tarente sur un promontoire qui s’avance dans la mer Ionienne. Elle est fondée en 710 av. jc par des Achéens et des Spartiates. Assez rapidement elle devient prospère et s’oppose à Sybaris la grande rivale dont les mœurs relâchées contrastent avec Crotone.

[8] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique