Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri III de Louvain

vendredi 21 août 2020, par ljallamion

Henri III de Louvain (mort en 1095)

Comte de Louvain et de Bruxelles de 1078 à 1095

Fils d’Henri II, comte de Louvain [1] et de Bruxelles [2], et d’Adèle, peut être Adèle d’Orthen, fille de Everard d’Orthen.

Il est allié à la plupart des seigneurs voisins : beau-frère du comte de Hainaut [3] Baudouin II et gendre du comte de Flandre [4] Robert 1er le Frison ; d’autre part l’évêque de Liège [5] Henri 1er de Verdun est un prélat pacifique.

Ne redoutant pas d’invasions extérieures, il put se consacrer à l’administration de ses domaines.

Il favorisa plusieurs établissements religieux à l’ouest de ses comtés et leur accorda des privilèges en 1086 comme à l’abbaye d’Affligem [6]. Il fut un législateur et assainit ses terres en éliminant le brigandage.

Après la mort d’Hermann II, comte palatin de Lotharingie [7] le 20 septembre 1085, il reçut le landgraviat [8] de Brabant [9].

En juillet 1095, il participa à un tournoi donné par le châtelain de Tournai [10]. Il fut mortellement blessé lors d’une joute à la lance contre le chevalier Gosuin de Forest [11].

Il épousa Gertrude de Flandre fille de Robert 1er le Frison, comte de Flandre et de Gertrude de Saxe. Gertrude de Flandre devenue veuve se remaria en 1096 avec le duc Thierry II de Lorraine et fut la mère de Thierry d’Alsace

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Alphonse Wauters, « Henri III », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 9, Bruxelles,‎ 1887

Notes

[1] Louvain est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu de la province du Brabant flamand et chef-lieu de l’arrondissement qui porte son nom. Elle est arrosée par la Dyle, affluent du Rupel. Louvain devint le centre de commerce le plus important du duché entre le 11ème et le 14ème siècle.

[2] Le Comté de Bruxelles, également appelé Comté de Uccle ou Comté de Uccle-Bruxelles, était un comté du Pagus de Brabant. Le Pagus de Brabant est mentionné pour la première fois dans le Traité de Meerssen (870) dans lequel il est mentionné que le Pagus est divisé en 4 comtés. Le comté de Bruxelles se situe environ entre la Senne et la Dyle. Vers l’an mil, il est uni au comté de Louvain probablement à la suite du mariage de Gerberge de Basse-Lotharingie et Lambert I de Louvain. C’est vers 1085-1086, que les comtes de Louvain transforment les 2 comtés en un landgraviat. Le landgraviat de Brabant fut érigé en duché en 1183-1184.

[3] Le comté de Hainaut ou Hainau est un ancien comté qui relevait du Saint Empire romain germanique, qui se trouvait en bordure du royaume de France.

[4] Le comté de Flandre a désigné autrefois un pagus carolingien, puis l’une des principautés du royaume de France, particulièrement impliquée dans les conflits franco-anglais, aux frontières et à l’influence durement disputées depuis sa création au 9ème siècle jusqu’en 1384, date de la mort du comte Louis de Male.

[5] La principauté épiscopale de Liège était un État du Saint Empire romain, compris dans le Cercle de Westphalie, ayant pour capitale la ville de Liège. C’est en l’an 985 que naît la principauté épiscopale. C’est à cette date que Notger, déjà évêque de Liège depuis 972, devient prince-évêque en recevant le comté de Huy. Cet État a existé pendant plus de 800 ans, jusqu’à la révolution liégeoise en 1789.

[6] L’abbaye Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Affligem, située dans la section Hekelgem, à Affligem, aux confins du Brabant flamand et de la Flandre-Orientale (Belgique), est un très ancien monastère fondé le 28 juin 1062 en tant qu’ermitage. À partir de 1085, l’abbaye bénédictine eut une grande importance dans le duché de Brabant. Supprimée en 1796, l’abbaye reprit vie en 1870 avec l’arrivée d’une nouvelle communauté monastique : elle compte aujourd’hui une vingtaine de moines.

[7] La Lotharingie désigne le royaume de Lothaire II du latin Lotharii Regnum, arrière-petit-fils de Charlemagne. Il fut constitué en 855. Après sa mort, elle fut l’enjeu de luttes entre les royaumes de Francie occidentale et de Francie orientale, avant d’être rattachée au Saint Empire romain germanique en 880. Il devint un duché au début du 10ème siècle. Dans la deuxième moitié du 10ème siècle, le duché fut scindé en un duché de Basse Lotharingie et un duché de Haute Lotharingie, qui deviendra la Lorraine.

[8] Titre de noblesse équivalent, lorsqu’il est employé seul, à celui de comte. Dans le Saint Empire romain germanique, il fut combiné avec d’autres termes dénotant une juridiction ou un domaine de responsabilité, assortis de concessions spéciales d’autorité ou de rang jusqu’à la fin du régime féodal.

[9] fief impérial situé entre la Dendre et la Senne

[10] Tournai est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne et en Flandre romane , chef-lieu d’arrondissement en province de Hainaut et siège de l’évêché de Tournai.

[11] Forest-sur-Marque est une commune française, située dans le département du Nord (59).