Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gérard 1er de Metz

mercredi 3 juin 2020, par ljallamion

Gérard 1er de Metz (vers 875-910)

Comte de Metz

Il serait fils d’Adelhard, comte de Metz [1], lui-même fils d’Adalard le Sénéchal, et d’une fille de Matfried, comte d’Eifel [2], lui-même fils de Matfrid d’Orléans.

Gérard 1er de Metz essaye en vain, avec ses frères Stéphane et Matfried 1er comte d’Eifel, de régner sur la Lotharingie [3]. Gérard et ses frères entrent en conflit en 897 avec le roi Zwentibold. Ils sont d’abord repoussés, et se réconcilient peu de temps après.

Plusieurs années plus tard, Gérard 1er de Metz prend la tête d’un soulèvement, avec son frère Matfried. Ils défont l’armée de Zwentibold et le tuent, en 900, sur le champ de bataille de Susteren [4].

Gérard se marie, après le 13 août 900, à la veuve de Zwentibold, Oda, fille d’Otton 1er duc de Saxe.

En 906, allié de nouveau à son frère Matfried, il entre en guerre contre le comte Conrad.

Gérard 1er de Metz est tué dans une bataille contre l’armée bavaroise le 22 juin 910

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Gérard Ier de Metz/ Portail de la Lorraine/ Catégories : Comte de Metz

Notes

[1] En 870, le traité de Meerssen fait entrer le comté de Metz dans le domaine de Louis le Germanique. Il y a eu à Metz deux sortes de comtes : - les comtes royaux ainsi nommés parce qu’ils étaient investis par le roi des Francs, puis le roi de Germanie. - les comtes palatins nommés par les évêques de Metz pour gérer leurs affaires ; ils exercent en même temps que les comtes royaux. Au 11ème siècle, l’influence de l’empereur germanique, héritier des rois de Germanie, s’éloigne, les comtes royaux deviennent ducs de Lorraine alors que les évêques, résidant sur place, concentrent de plus en plus en leurs mains le pouvoir temporel dont ils délèguent l’exercice à leurs comtes palatins ; ceux-ci deviennent des comtes épiscopaux.

[2] L’Eifel est une région de collines en Allemagne occidentale, au sud de Cologne, et au sud-est des cantons de l’est de la Belgique. Elle occupe le sud-ouest de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et le nord-ouest de la Rhénanie-Palatinat. Elle avoisine la Belgique et le Luxembourg.

[3] La Lotharingie désigne le royaume de Lothaire II du latin Lotharii Regnum, arrière-petit-fils de Charlemagne. Il fut constitué en 855. Après sa mort, elle fut l’enjeu de luttes entre les royaumes de Francie occidentale et de Francie orientale, avant d’être rattachée au Saint Empire romain germanique en 880. Il devint un duché au début du 10ème siècle. Dans la deuxième moitié du 10ème siècle, le duché fut scindé en un duché de Basse Lotharingie et un duché de Haute Lotharingie, qui deviendra la Lorraine.

[4] Susteren est une petite ville située dans la commune néerlandaise d’Echt-Susteren, dans la province du Limbourg.