Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Nessos

dimanche 17 mai 2020, par ljallamion

Nessos

Personnage de la mythologie grecque

Centaure [1], issu comme la plupart de ses congénères de l’union d’ Ixion et Néphélé .

Après la mort de Chiron et la dispersion des centaures, il se fixe sur les bords du fleuve Événos [2] où, selon Apollodore et Diodore, il vit en faisant payer la traversée aux voyageurs.

Mais il est surtout connu pour son affrontement avec Héraclès : alors que le héros, accompagné de sa femme Déjanire, cherche à traverser l’Événos, Nessos lui propose de se charger de Déjanire.

Héraclès accepte, mais ayant traversé le fleuve, il entend les cris de sa femme dont Nessos essaie d’abuser sur l’autre rive. Il décoche alors une de ses flèches enduites du poison de l’Hydre de Lerne [3] sur le centaure.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Apollodore, Bibliothèque/ Traduction de Paul Schubert/ traduit du grec/ Édition L’Aire/ Neuchâtel 2003

Notes

[1] Dans la mythologie grecque, un centaure est une créature mi-homme, mi-cheval, que l’on disait issue soit d’Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.

[2] L’Événos est un fleuve de Grèce Occidentale qui coule dans l’actuel nome d’Etolie Acarnanie. Sa longueur est de 92 km. Il se jette dans le Golfe de Patras à l’est de Missolonghi. La ville d’Évinochori doit son nom au fleuve.

[3] L’Hydre de Lerne est une créature de la mythologie grecque : tuer l’Hydre de Lerne constitue le deuxième des douze travaux d’Héraclès. Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes qui se régénèrent doublement lorsqu’elles sont tranchées, et l’haleine soufflée par les multiples gueules exhale un dangereux poison, même pendant le sommeil du monstre. L’Hydre fut engendrée par Typhon et Échidna, puis élevée par Héra sous un platane à proximité de la source Amymone et du lac de Lerne, en Argolide (approximativement face à Nauplie). Lors de sa naissance, elle ne possédait qu’une tête, immortelle, qui se dédoubla ensuite pour former toutes les autres, mortelles