Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Déjanire

vendredi 28 août 2015 (Date de rédaction antérieure : 5 janvier 2014).

Déjanire

Personnage de la mythologie grecque

Héraclès, Déjanire et Nessos, hydrie à figures noires, 575-550 av. jc, musée du Louvre

Fille du roi étolien [1] de Calydon [2], Oenée, et d’ Althée , ou une fille de Dionysos et d’Althée.

Elle était la soeur de Méléagre dont elle pleura la mort. Elle dû à la protection de Dionysos de ne pas être, comme ses sœurs, changées en pintades par Artémis irritée.

C’était une femme courageuse et guerrière, maniant les armes, conduisant un char de guerre. Elle épousa Héraclès qui vainquit son fiancé, le dieu du fleuve Achéloos .

Elle donna le jour à Hyllos , l’ancêtre des Héraclides. Quand le héros quitta Calydon, Déjanire l’accompagna.

Le centaure Nessos , qui la portait pour lui faire traverser le fleuve Evénos [3], ayant voulu l’enlever, Héraclès, tua le ravisseur en lui lançant une flèche envenimée. Avant de mourir, Nessos, pour se venger, donna à Déjanire sa tunique teinte de son sang empoisonné, en lui assurant que c’était un talisman propre à ramener son époux s’il était infidèle. Quelque temps après, Héraclès s’étant attaché à Iole , Déjanire voulut faire l’essai de la tunique fatale, mais le poison qu’elle contenait fit mourir le héros dans des souffrances cruelles. Déjanire se tua de désespoir.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/encyclopédie/ Déjanire (mythologie).

Notes

[1] L’Étolie est une région de Grèce centrale située au sud de l’Épire et séparée du nord du Péloponnèse par le golfe de Corinthe. Au cours du 4ème siècle av. est formée la ligue étolienne qui renforce l’autonomie et la puissance politique de l’Étolie. L’armée des Étoliens est impliquée dans plusieurs guerres, plusieurs l’opposant à ses voisins d’Acarnanie, d’autres contre des puissances étrangères, comme la guerre lamiaque et les guerres contre la Macédoine.

[2] Calydon est une ancienne cité située en Étolie, en Grèce occidentale. On peut s’y rendre depuis Patras en passant par Antirhion et en prenant la direction de Missolonghi ou d’Agrinion. Les vestiges se trouvent près du village d’Evinochoro, juste après le pont sur l’Evinos. Elle possédait une importante fortification de 3 kilomètres de périmètre.

[3] L’Événos est un fleuve de Grèce Occidentale qui coule dans l’actuel nome d’Etolie Acarnanie. Sa longueur est de 92 km. Il se jette dans le Golfe de Patras à l’est de Missolonghi. La ville d’Évinochori doit son nom au fleuve.